135e congrès, Neuchâtel, 2010 - Paysages

mercredi 7 avril 2010 - 09:00


Thème 3 - Paysage identitaire, paysage patrimonial

Sous-thème : 3.1 - Paysage et patrimoine

Chapitre : L'évolution des politiques de protection

Titre : Approche patrimoniale des paysages et stratégies contemporaines de gestion. Le cas des paysages « naturels » et « culturels » de Gavarnie/mont Perdu

Président : ROVERE Ange, professeur agrégé d'histoire au Lycée de Bastia

Cette communication vise à présenter certains résultats d’une recherche qui porte sur un territoire montagnard inscrit depuis 1997 au Patrimoine mondial de l’humanité (Unesco) au double titre des « paysages naturels » et des « paysages culturels » et qui s’attache à déterminer les enjeux que porte la notion de paysage dans un tel contexte, à un moment où l’on assiste à un développement sans précédent des politiques paysagères à l’échelle européenne. Les résultats obtenus rendent compte de la nécessité : - de dépasser les concepts de paysage « naturel » et de paysage « culturel », catégories bien trop restrictives pour appréhender la complexité et l’hybridité de processus dans lesquels ce qui revient à l’homme et à la nature ne peut être tout à fait démêlé. - de lier la notion de patrimoine à celle de projet, afin de prendre en compte la dimension rétro-prospective des patrimoines et de passer d’une simple logique de conservation à une logique de gestion. - d’inscrire le projet de paysage dans un projet de territoire, en considérant que l’on ne peut agir efficacement qu’au moyen d’une mise en cohérence et d’une articulation des différentes politiques publiques menées aux différentes échelles territoriales. Ces résultats permettent également de placer les acteurs contemporains face à une histoire des modes d’action sur l’espace et de leurs fondements culturels, afin de créer les conditions d’une concertation permettant l’émergence de valeurs partageables, fondements d’une réflexion sur le développement local et durable des paysages et du territoire.

--
Mme Juliette CARRE, Paysagiste diplômé par le gouvernement (DPLG), Post-doctorante en géographie option paysage à l'université de Toulouse - Jean-Jaurès, Rattachée au laboratoire Géographie de l'environnement (GEODE) et au Centre de recherche sur l'histoire et la culture du paysage (CEPAGE)