142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

III. Des passages : contraintes et dynamiques

Sous-thème : III.2. Chemins de terre et chemins d’eau

Chapitre : Session « Transmission des savoirs par cartographie »

Titre : Franchir les Alpes et les Apennins au début du XVIIe siècle

À partir du 6 septembre 1607, Jean-Baptiste Duval, avocat au Parlement de Paris et secrétaire de la reine, accompagne Jean Bochard, sieur de Champigny, dans son ambassade à Venise. Le 1er octobre 1610, il retourne en France. Entre le 26 septembre 1608 et le 22 février 1609, il effectue, jusqu’à Naples, un périple dans l’Italie centrale. Le 22 septembre 1609, il suit l’ambassadeur en villégiature sur le lac de Garde mais le quitte du 2 au 14 octobre pour visiter l’Italie du Nord. Le manuscrit 13977 du Fonds français de la Bibliothèque nationale de France est le journal quotidien de ses faits et gestes. Y sont décrits les itinéraires suivis, les moyens de locomotion et les aides utilisés, les gîtes et les tavernes où l’on s’est arrêté, les caractères géologiques, climatiques, hydrographiques, démographiques, économiques et les mœurs des régions traversées. En a été extrait ce qui relève des circulations dans les Alpes et les Apennins.


Mme Françoise BAYARD, professeur honoraire d'histoire moderne à l'université Lumière-Lyon 2

Membre des sociétés savantes :
Association des historiens modernistes des universités françaises, Membre
Société historique, archéologique et littéraire de Lyon, Membre