142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

I. Circulations montagnardes d'hommes et de biens

Sous-thème : I.3. Familles et migrations

Chapitre : Session « Transmission des savoirs par cartographie »

Titre : Particularités bio-culturelles et histoire du peuplement des Pyrénées occidentales

L’anthropologie et les disciplines connexes (génétique des populations, anthropologie linguistique, biodémographie,…) ont permis de proposer des scénarios de peuplement ancien et de dégager des particularités bio-culturelles de l’Ouest pyrénéen. L’occupation par Homo sapiens y est avérée dès le Paléolithique supérieur, les Basques en conservant un témoignage génétique marqué. Lors de la dernière glaciation cette zone aurait constitué un « refuge » pour des groupes humains à l’origine du repeuplement de l’Europe occidentale au Mésolithique. Les études de génétique montrent qu’il n’y a eu ensuite que peu de mélanges avec des populations allochtones. La mystérieuse et vieille langue des Basques, l’euskera, a résisté à l’arrivée du latin. Les Basques et les Gascons constituaient la même population (« Aquitains » décrits par les auteurs romains) qui s’est scindée sous l’influence de la romanisation (la génétique, l’hémotypologie et la toponymie arguant en ce sens). Le droit d’aînesse intégrale, coutume ouest-pyrénéenne favorisant la conservation du patrimoine, a probablement contribué à la préservation de l’identité bio-culturelle. Les études biodémographiques sur registres du XIXe siècle ont objectivé dans diverses vallées un fort degré d’endogamie.


M. Frédéric BAUDUER, professeur des universités à l'université Bordeaux 2 Segalen, praticien généticien au CHCB (Centre hospitalier de la Côte basque), Bayonne, membre du laboratoire IKER, UMR 5478, projet HIPVAL (Histoire des populations et variation linguistique dans les Pyrénées de l'Ouest), CNRS

Membre de la société savante :
Société des amis du musée basque, Comité de rédaction