142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

I. Circulations montagnardes d'hommes et de biens

Sous-thème : I.3. Familles et migrations

Titre : Des Pyrénées à la Sierra Maestra. Aux origines du modèle caféier cubain, Casamajor et les Béarnais dans l’Oriente

Le 26/04/2017 - 09:30

L'insurrection des esclaves de Saint-Domingue (Haïti) en août 1791 provoqua l'exil dans les îles voisines de nombreux Gascons et Béarnais, principal groupe régional de l'ancienne colonie antillaise. Dans la partie orientale de Cuba, le courant d'émigration béarnaise, initié par de grands chefs fondateurs, soutenu par de puissants réseaux et alimenté par la tradition, persévéra durant toute la première moitié du XIXe siècle. Un Sauveterrien, Prudent de Casamajor, ancien gérant de sucreries devenu négociant, fut par son activité l’agent général, l’homme d’affaires, le conseiller et même le banquier de cette petite colonie de réfugiés dont bon nombre lui étaient apparentés. Il débuta dans la spéculation en achetant à bas prix dans les hauteurs de Santiago, des terres en friches difficiles d'accès que l’on pouvait croire incultes mais qu’il fit prospérer en les cédant à des compatriotes par petits lots pour le café ou le coton et en les reliant par un réseau de routes dont la principale est toujours connue sous le nom de Camino frances. Méconnu en Béarn, il est un personnage majeur de l'histoire cubaine.


M. Jacques DE CAUNA, professeur d'histoire honoraire de l'université de Pau et des pays de l'Adour, membre du CIRESC (Centre international de recherche sur les esclavages), CNRS, EHESS

Membre des sociétés savantes :
Centre généalogique des Landes, Membre
Société de Borda, Membre