142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

III. Des passages : contraintes et dynamiques

Sous-thème : III.4. Construire le chemin : chemins de fer, tunnels et réseaux divers

Titre : La construction du Transpyrénéen en vallée d’Aspe

Le 27/04/2017 - 09:30

Le franchissement du Somport par le Transpyrénéen résulte d’un long combat : le projet envisagé dès 1853 n’est définitivement adopté qu’en 1907 et la ligne tardivement réalisée en 1928. Cette construction entraîne une arrivée massive de main-d’œuvre en vallée d’Aspe, plus de deux mille ouvriers venus principalement de l’Aragon voisin qui s’installent le long du tracé et plus particulièrement en zone frontière, aux Forges d’Abel, où se concentrent les ouvrages majeurs. Cette colonie ouvrière exposée à des conditions de vie et de travail très difficiles anime et perturbe la vie des Aspois dont le territoire est dynamisé par ces chantiers d’envergure, puis disparaît à l’achèvement des travaux. Inaugurée en grande pompe en 1928 à Canfranc, cette voie de montagne jalonnée d’ouvrages d’art remarquables a fait naître auprès des populations pyrénéennes d’immenses espérances qui s’évanouissent dès les premières années d’exploitation de la ligne.


Mme Régine PÉHAU-GERBET, professeur retraitée

Membre de la société savante :
Société des sciences, lettres et arts de Pau et du Béarn, Membre