142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

II. La montagne entre centre et périphérie

Sous-thème : II.2. Éloignement des pouvoirs et négociations de l’autonomie

Titre : Le passage des Pyrénées orientales par les républicains espagnols (janvier-février 1939)

Le 27/04/2017 - 14:00

Le 26 janvier 1939 Barcelone est occupée par les armées franquistes, leur progression au travers de la Catalogne oblige les républicains espagnols à franchir les Pyrénées en direction de la France. Les villages frontaliers des Albères et du Vallespir, aussi bien du côté français qu’espagnol, sont témoins actifs d’un exode humain sans précédent. Ils sont le lieu de passage de civils, femmes, enfants, vieillards, de réfugiés politiques, de militaires, de clandestins en quête de refuge. C’est « la retirada ou l’exili ». La consultation des archives locales, départementales, les témoignages personnels, précieux car de plus en plus rares, permettent de suivre dans quelles conditions s’est effectuée la traversée des Pyrénées, de comprendre les réactions de la population locale, d’étudier les dispositions prises par le département des Pyrénées-Orientales et par le gouvernement français de l’époque. Le désespoir des réfugiés, les attitudes contradictoires des habitants, expliquent les difficultés du devoir de mémoire.
(présentation de photos et d’un film de 20mn)


Mme Élisabeth MANOUVRIER, pharmacienne retraitée, membre de la Société des amis du musée Calvet d'Avignon et de la Société des amis du musée de Céret, Pyrénées-Orientales