142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

III. Des passages : contraintes et dynamiques

Sous-thème : III.4. Construire le chemin : chemins de fer, tunnels et réseaux divers

Chapitre : Session « Transmission des savoirs par cartographie »

Titre : Les chemins de fer transpyrénéens au milieu du XIXe siècle (1844-1885)

Considérant l'importance des communications frontalières d’un pays avec ses voisins, nous voulons, dans cette communication, faire une analyse des différents projets de connexion ferroviaire franco-espagnole au milieu du XIXe siècle. Plus précisément, nous traiterons des chemins de fer transpyrénéens, qui furent l’objet de nombreuses études, de beaucoup de débats politiques et d'articles dans la presse, mais de très peu de réalisations. Les contrées proches des Pyrénées ont manifesté leur besoin de davantage de lignes de chemin de fer que celles d'Irún et Port-Bou, parce que celles-ci lésaient beaucoup d’espace sans les desservir. Cependant, ces désirs se sont heurtés à l’opposition d’une bonne partie de l'armée espagnole et au désintérêt de l’administration centrale, des compagnies ferroviaires et de la France même. De plus, il faut ajouter les coûts élevés d’installation et les possibles pertes d’exploitation. Tout cela explique le retard de la célébration d’une conférence internationale entre l’Espagne et la France pour analyser ce sujet, à Pau d'abord, puis à Paris (1884-1885). Pour cette étude nous avons consulté des fonds archivistiques de l’Espagne et de la France, dans lesquels la presse et des brochures de l’époque constituent une importante source d’information très pertinente pour cette recherche.


M. Carlos LARRINAGA, maître de conférences en histoire à l'université de Grenade, Espagne