142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

III. Des passages : contraintes et dynamiques

Sous-thème : III.2. Chemins de terre et chemins d’eau

Titre : Le réseau routier cévenol au Moyen Âge, lien entre Massif central et sillon rhodanien

Les montagnes Cévenoles, du nord de l’Ardèche à l’Hérault constituent la zone de contact entre deux espaces aux productions complémentaires, les hautes terres du Massif central d’une part, et le sillon rhodanien et les plaines du Languedoc de l’autre. Dès le XIIIe siècle au moins et jusqu’au XVIIe siècle, cette situation entre deux espaces aux productions complémentaires induit le développement d’un réseau routier dense qui caractérise la région jusqu’à en organiser une partie du peuplement. Il sera d’abord question de décrire l’organisation de ce réseau et la hiérarchisation des axes qui le composent, ainsi que ses inflexions et évolutions tout au long de la fin du Moyen Âge. Ensuite, nous aborderons les spécificités liées à son inscription dans un cadre montagnard, comme l’adaptation des profils, les aménagements de la pente ou encore les ponts. Enfin, son fonctionnement, et plus particulièrement sa fonction commerciale seront évoqués, dans la mesure où elle constitue un puissant facteur d’organisation viaire et qu’elle justifie les efforts considérables consentis pour franchir la montagne en dépit des difficultés.


M. Franck BRECHON, chercheur associé au CRESEM (Centre de recherche sur les sociétés et environnements en Méditerranée), EA 7397, université de Perpignan - Via Domitia

Membre des sociétés savantes :
Académie des sciences, lettres et arts de l'Ardèche - Académie du Vivarais, Membre
Association pour les recherches sous-marines en Roussillon, Secrétaire