142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

IV. Des montagnes explorées, étudiées et représentées

Sous-thème : IV.3. La montagne, cadre et source d’inspiration

Titre : Les montagnes à l’ouest de la Saône et du Rhône : un ferment culturel ? Les indices graphiques sur métal de l'âge du Bronze

Des expressions graphiques originales couvrent certaines parures métalliques (bracelets, jambières...). La bordure orientale du Massif central en témoigne de façon particulière. Il apparaît que ce territoire partiellement montagneux a servi d’ancrage ou de point de chute à certains graphismes au détriment d’autres connus plus largement en Europe. Ce souci esthétique est patent et dépend en dernière instance d’un contexte technique et environnemental favorable. Il convient d'abord d’en dégager l’unité puis de suivre l’évolution des compositions géométriques. Les préférences graphiques observables accompagnent de façon factuelle l’accumulation de richesses dans certaines parures. Dans quelle mesure ces tenues sont-elles tributaires des espaces montagneux ? Le continent européen fournit en la matière des espaces de comparaison. Il s'agira de voir en quoi la montagne de l'âge du Bronze constitue un facteur particulier de développement des arts graphiques à l'intérieur d'entités socio-économiques.


M. Vincent GEORGES, archéologue chargé d'étude à l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), Dijon, membre du laboratoire ARTEHIS (Archéologie, terre, histoire, sociétés), UMR 6298, CNRS, université de Bourgogne

Membre des sociétés savantes :
Fédération des groupes de recherches archéologiques de la Loire, Membre
La Diana. Société historique et archéologique du Forez, Membre
Société préhistorique française, Membre