142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

II. La montagne entre centre et périphérie

Sous-thème : II.2. Éloignement des pouvoirs et négociations de l’autonomie

Chapitre : Session « Transmission des savoirs par cartographie »

Titre : La guerre du Sonderbund : la rébellion des montagnes catholiques conservatrices suisses (1845-1847)

La Suisse catholique penche vers le conservatisme. La Suisse protestante s’identifie à l’idée d’une réforme du pays. Ces tensions religieuses et politiques amènent, en 1845, sept cantons conservateurs à majorité catholique (Uri, Schwytz, Unterwald, Lucerne, Zoug, Fribourg et le Valais) à s’unir dans une coalition politique et militaire appelée Sonderbund. Cette dernière veut défendre les intérêts particuliers et les traditions contre la centralisation du pouvoir. Elle se fixe comme objectif de défendre les cantons catholiques contre les attaques des bandes armées appelées « corps francs », proches du parti au pouvoir. Le 20 juillet 1847, la Diète fédérale vote la dissolution du Sonderbund, l’expulsion des jésuites et la révision de la constitution. L’armée fédérale commandée par le général Dufour s’empare de Fribourg, occupe Lucerne et le Valais. L’armée séparatiste catholique commandée par l’aristocrate grison protestant Johan Ulrich von Salis-Soglio manque d’effectifs et ne peut pas résister.


M. Jérôme LOUIS, docteur en histoire contemporaine, professeur contractuel

Membre de la société savante :
Institut Napoléon, Membre