142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

I. Circulations montagnardes d'hommes et de biens

Sous-thème : I.1. La conquête de la montagne : des premières occupations humaines à l'anthropisation du milieu

Titre : Système d'élevage des caprinés durant l'âge du Bronze en Cerdagne (Pyrénées-Orientales) à travers l'analyse isotopique de l'oxygène et du carbone de l'émail dentaire

Le 26/04/2017 - 13:30

L'intensification des pratiques agro-sylvo-pastorales au sein des étages altitudinaux cerdans durant l'âge du Bronze est attestée par de multiples proxies (indicateurs) : palynologie, anthracologie, sédimentologie, présences de vestiges archéologiques. Néanmoins, la gestion des troupeaux, acteurs de premier plan dans la transformation des versants, est encore peu connue pour cette période. L'analyse séquentielle des isotopes stables de l'oxygène (?18O) et du carbone (?13C) a été menée sur dix dents de caprinés provenant d'un site montagnard (Llo, Pyrénées-Orientales, 1630 m d'alt.) localisé entre le haut plateau cerdan (1300 m. d'alt.) et les pâturages alpins des massifs environnants (2200-2600 m d'alt.). Les résultats ont été comparés aux données isotopiques de caprinés provenant d'un site côtier occupé à la fin de l'âge du Bronze (Portal-Vielh, Hérault, 0 m d'alt.) ainsi qu'à un référentiel actuel de brebis transhumantes des Pyrénées-Atlantiques. Nous avons pu mettre en évidence que la plupart des individus présentait une signature ?18O qui correspond à l'environnement pyrénéen du site hormis une chèvre qui a été élevée à plus basse altitude. Par ailleurs, l'importante variabilité inter-individuelle des profils isotopiques révèle le recours à différentes stratégies d'élevage. Qu'il s'agisse de mobilité altitudinale ou d'affouragement saisonnier, cela pourrait refléter la nécessité d'une certaine plasticité des pratiques d'élevage face aux variations des contraintes environnementales, à l'échelle inter-annuelle, durant l'âge du Bronze.


Mme Juliette KNOCKAERT, doctorante en archéologie au Museum national d'Histoire naturelle, Paris