142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

II. La montagne entre centre et périphérie

Sous-thème : II.1. Montagnes et frontières : protéger et défendre

Chapitre : Session « Transmission des savoirs par cartographie »

Titre : Les cols des Carpates et les mouvements de troupes dans la Transylvanie des XVIe et XVIIe siècles

Aux yeux des voyageurs des XVIe et XVIIe siècles, les Carpates entourant la principauté de Transylvanie, État vassal de l’Empire ottoman, ressemblaient à un rempart, franchissable seulement par ses portes : les cols. En temps de paix, ces lieux de passage étaient bien gardés pour surveiller le trafic et percevoir des taxes. En temps de guerre, ils l’étaient pour arrêter ou retarder les intrusions des troupes étrangères (turques, valaques, moldaves, tartares ou impériales). La bonne garde était assurée par les soldats du prince (Sicules, Saxons et Hongrois), mais les places fortes veillant sur certains cols étaient parfois administrées par la communauté sicule ou la communauté saxonne. Cette configuration obligeait le prince à faire pression pour garantir sa mainmise sur le commandement et la logistique des garnisons. Il devait en effet contrôler les cols non seulement pour défendre la Transylvanie, mais aussi pour porter le fer au-delà des frontières de la principauté, notamment dans les voïvodats de Valachie et de Moldavie, États vassaux de l’Empire ottoman. Les mouvements de troupes devaient être planifiés et exécutés en tenant compte des cols. Les campagnes menées aux XVIe et XVIIe siècles reflètent cette nécessité et permettent de réfléchir sur le prévisible et l’imprévisible dans le domaine tactique et stratégique.


M. Dénes HARAI, docteur en histoire de l’université Panthéon-Sorbonne, chargé de l’aide au montage des projets de recherche à l’EPHE (École pratique des hautes études), Paris, membre de l'IHMC (Institut d'histoire moderne et contemporaine), UMR 8066, CNRS, directeur de la collection « Histoire hongroise » aux éditions l'Harmattan

Membre de la société savante :
Société Henri IV, Membre du conseil d'administration