142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

I. Circulations montagnardes d'hommes et de biens

Sous-thème : I.2. L’exploitation et la transformation des ressources naturelles

Titre : Remploi et mobilité des bois de construction dans le bâti subalpin médiéval et moderne : le cas du massif du Mercantour (Alpes françaises)

L’approche dendrochronologique et archéologique de constructions subalpines agropastorales dans le massif du Mercantour met en évidence un bâti utilisé et reconstruit fréquemment du XIIe siècle jusqu’au début du XXe siècle en utilisant les ressources forestières environnantes. La pratique systématique du remploi, dans ces édifices de haute montagne, implique une mobilité des matériaux au cours du temps et à chaque chantier de reconstruction. Ce déplacement des pièces de bois induit une réutilisation de matières premières in situ, interne à un bâtiment, mais peut se traduire également par un déplacement des pièces pour construire d’autres bâtiments agropastoraux, qu’ils soient proches ou éloignés. Cette recherche interdisciplinaire met donc en évidence des pratiques de construction, dans lesquelles la mobilité des matériaux transparaît autant que l’emploi de bois « neuf » et montre une économie dans les moyens mis en œuvre, ainsi que dans l’usage des ressources forestières locales.


M. Vincent LABBAS, doctorant en archéologie à l'université Aix-Marseille, membre du LA3M (Laboratoire d'archéologie médiévale et moderne en Méditerranée), UMR 7298, CNRS