142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

III. Des passages : contraintes et dynamiques

Sous-thème : III.1. Les montagnes : frontières naturelles, frontières culturelles

Titre : Les Pyrénées, une frontière pré-historiographique pour le Magdalénien ? Réflexions à partir du Magdalénien moyen de la grotte Tastet (Sainte-Colome, Pyrénées-Atlantiques)

Le 27/04/2017 - 09:00

Le Magdalénien recouvre une période longue de sept millénaires (21-14 ky cal BP) et plusieurs travaux ont permis de proposer différents séquençages de cette entité de part et d’autre des Pyrénées. Le Magdalénien démarre par une phase dite « inférieure » (i.e. Inferior cantàbrico tipo Juyo de Pilar Utrilla) désormais bien caractérisée sur le versant sud des Pyrénées (vallée de l’Èbre), sur le versant nord (bassin Aquitain) et à l’ouest de la chaîne (corniche vasco-cantabrique). En grande partie synchrone avec ce premier temps du Magdalénien, le Magdaleniense Cantàbrico Inicial/Arcaico demeure en revanche problématique, notamment dans sa définition technotypologique. Récemment, la révision de plusieurs séries lithiques et osseuses couplée à des datations directes d’objets, dans le cadre du projet Magdatis (« Des chasseurs-cueilleurs face aux changements environnementaux, 18-14 kyr cal BP », laboratoire TRACES, Travaux et recherches archéologiques sur les espaces et les sociétés, UMR 5608, université Toulouse – Jean Jaurès, ANR 2011), a permis de proposer, pour le versant nord, une subdivision en deux temps du Magdalénien moyen. Vers l'ouest (Cantabres) et au sud des Pyrénées, ces deux temps recouvrent une partie du Magdaleniense Inferior cantàbrico et le Magdaleniense Medio. À travers ces chevauchements terminologiques et au-delà de querelles logomachiques en partie héritées d’écoles et de paradigmes nationaux, nous proposons de revisiter les liens transpyrénéens du Magdalénien moyen/Inferior cantàbrico. Pour cela, nous mobiliserons notamment des données inédites provenant du Magdalénien moyen de la grotte Tastet (Sainte-Colome, Pyrénées-Atlantiques) actuellement en cours de fouilles par l’un d’entre nous (Jean-Marc Pétillon).
Co-auteur :
Jean-Marc PÉTILLON, TRACES (Travaux et Recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés, UMR 5608, CNRS, université Toulouse - Jean Jaurès


M. Mathieu LANGLAIS, chargé de recherche au CNRS, membre de PACEA (De la Préhistoire à l'actuel : culture, environnement et anthropologie), UMR 5199, université Bordeaux 1

Membre des sociétés savantes :
Société des amis du musée national de la Préhistoire et de la recherche archéologique, Membre
Société préhistorique française, Membre