142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

I. Circulations montagnardes d'hommes et de biens

Sous-thème : I.3. Familles et migrations

Titre : De la montagne à la ville : allers et retours. Le développement en co-construction par les migrations familiales (canton de Villard-de-Lans, Isère, XIXe-XXe siècles)

Réservoirs de populations prolifiques, les montagnes sont perçues comme alimentant des migrations descendantes selon une trajectoire rectiligne. Une étude menée à partir des actes de l'état civil et des recensements dans un canton de montagne proche de la ville de Villarde-de-Lans en Isère permet de préciser, nuancer et contester cette lecture. Préciser puisqu'il est possible d'identifier celles et ceux qui descendent. Les clés de compréhension passent par la composition des familles en montagne et celles déjà installées en ville. Nuancer dans la mesure où les circulations connaissent des étapes et des temporalités à repérer. Le creeping (flux) est à revoir et les circulations sont à apprécier en fonction des activités exercées. Il faut enfin contester la descente par les migrations de retour ainsi que par les familles montées s'installer en montagne. Le suivi d'une famille de gantiers permet de comprendre qu'à côté des circulations vers le bas, le développement repose sur d'autres vers le haut.


M. Gilles DELLA VEDOVA, enseignant dans le Secondaire, docteur en histoire et chercheur associé au Laboratoire d'études rurales, université Lumière-Lyon 2