142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

I. Circulations montagnardes d'hommes et de biens

Sous-thème : I.1. La conquête de la montagne : des premières occupations humaines à l'anthropisation du milieu

Chapitre : Session « Transmission des savoirs par cartographie »

Titre : Occupation et anthropisation des espaces de haute montagne dans les vallées de Nuria et Coma de Vaca (Pyrénées orientales, Catalogne) : résultats des recherches archéologiques et patrimoniales

En 2010, le Groupe d’investigation en archéologie du paysage (GIAP) de l'Institut catalan d'archéologie classique (ICAC) a lancé un projet de recherche dans les Pyrénées orientales sur le haut bassin du Ter, dans les vallées de Nuria et de Coma Vaca, avec le but d'étudier l’occupation du sol et les interactions socio-environnementales dans la longue durée, selon la perspective de l'archéologie du paysage. La zone d'étude est située au-dessus de la cote 2000 jusqu'à la crête à environ 2650 m aux Pyrénées axiales. Les recherches archéologiques ont conduit à l'intégration des informations extraites de la photo-interprétation et la photogrammétrie, de la prospection, le relevé topographique des structures, la fouille archéologique (sondages diagnostic et des fouilles en extension) et l’analyse documentaire. Ces informations ont été intégrées dans une base de données dans une cartographie SIG (système d’information géographique) géo-référencées. Les données archéologiques ont été croisées avec les résultats des études paléo-environnementales multi-proxy (aux indicateurs multiples) avec une résolution temporelle et spatiale comprenant des descripteurs polliniques, microcharbons, sédimentologie, des spores fongiques ainsi que d’autres microfossiles NPP (palynomorphes non polliniques). Les résultats permettent de caractériser une séquence d'occupation qui débute au Néolithique moyen vers la fin du IVe millénaire a.n.è., jusqu'à la fin de la période néolithique (au début du IIe millénaire a.n.è.) La présence dans ce secteur des communautés néolithiques est donc significative. Les datations radio-carboniques attestent un hiatus jusqu'à l’Antiquité, période qui constitue également une phase « solide » dans la dynamique d'occupation pastorale des vallées. Plusieurs sites attestent une occupation intense de la vallée de Coma de Vaca à partir du Ier siècle a.n.è. qui continue pendant la période romaine et l'Antiquité tardive. La dynamique de l’occupation pastorale montre une nette expansion au haut Moyen-Âge (IXe-Xe siècles). Finalement, les résultats montrent une nouvelle phase d'expansion du pastoralisme depuis les XVe-XVIe siècles pendant les périodes moderne et contemporaine. La démarche montre le potentiel de la recherche archéologique et environnementale dans les zones de haute montagne, en tant que paysages culturels, et de son intérêt comme outil de gestion, ainsi que comme une ressource culturelle dans des zones protégées par la législation du paysage pour leurs valeurs patrimoniales.
Co-auteurs :
M. Josep M. PALET, GIAP (Groupe d’investigation en archéologie du paysage), ICAC (Institut catalan d’archéologie classique), Tarragone, Espagne,
M. Arnau GARCIA, GIAP (Groupe d’investigation en archéologie du paysage), ICAC (Institut catalan d’archéologie classique), Tarragone, Espagne,
Mme Tania POLOPNIO, GIAP (Groupe d’investigation en archéologie du paysage), ICAC (Institut catalan d’archéologie classique), Tarragone, Espagne,
M. Hèctor A. OENGO, Institut McDonald pour la recherche archéologique, université de Cambridge,
M. Santiago RIERA, SERP (Séminaire d’études et de recherches en Préhistoire), université de Barcelone.


M. Pau OLMOS, postdoctorant à l'Institut catalan d'archéologie classique, Tarragone, Espagne