142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

II. La montagne entre centre et périphérie

Sous-thème : II.2. Éloignement des pouvoirs et négociations de l’autonomie

Titre : Pouvoirs et autonomie des communautés d’habitants de la vallée de Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence, Moyen-Âge central-1790)

Le 27/04/2017 - 14:00

À la fin de l’Ancien Régime, la vallée de Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence) constitue un corps politique dépendant directement de Versailles, une région administrative unique en son genre disposant d’un régime fiscal particulier, de prérogatives politiques et judiciaires larges et d’institutions intercommunautaires originales. Une meilleure connaissance des institutions locales durant les XVIIe et XVIIIe siècles nous permet aujourd’hui de mieux cerner la réalité des pouvoirs exercés depuis le Moyen-Âge central et leur évolution durant plus de 400 ans. Nous pouvons désormais entrevoir une histoire qui voit les communautés d’habitants se former et s’autonomiser par rapport aux seigneurs locaux dès, très probablement, le XIIe. De 1232 à la fin XVIe siècle ces communautés d’habitants s’organisent collectivement afin de conserver les pouvoirs et prérogatives acquis face aux États princiers qui souhaitent contrôler de manière plus étroite la vallée. À partir de la fin du XVIe siècle, la transformation des États princiers en véritables États modernes, avec l’avènement de nouveaux modes de gouvernement et d’administration, ouvre une ère qui voit le duché de Savoie, puis le royaume de France, engager un long travail de sape (qui sera achevé par les régimes issus de la Révolution) contre ces communautés d’habitants dont l’autonomie devient de plus en plus intolérable.


M. Laurent SURMELY, responsable commercial

Membre de la société savante :
Sabença de la Valeia - Connaissance de la vallée de Barcelonnette, Président