142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

I. Circulations montagnardes d'hommes et de biens

Sous-thème : I.1. La conquête de la montagne : des premières occupations humaines à l'anthropisation du milieu

Chapitre : Session « Transmission des savoirs par cartographie »

Titre : Occupation et exploitation d’un territoire de haute montagne de la Préhistoire à nos jours : le canyon d’Añisclo (Ordesa, Pyrénées centrales)

Le paysage actuel du Parc national d’Ordesa montre un environnement naturel partialement modifié par des processus humains liés surtout à l’élevage, dont on ne pouvait pas établir l’origine au-delà du Moyen Âge. Depuis 2014, des travaux archéologiques menés pour identifier le début de l’empreinte humaine sur ce territoire explorent si l’on peut remonter jusqu’à la Préhistoire, tel qu’on l'a montré dans d’autres domaines pyrénéens. Trois campagnes de prospection intensive ont été développées en couvrant une aire d’environ 400 ha, axée sur le Barranco de la Pardina, affluent de la marge droite du Canyon d’Añisclo. Cinquante-huit points d’intérêt archéologique ont été identifiés, y compris des grottes, abris sous roche, bergeries et anciennes cabanes de berger, dont vingt-trois ont été objet de sondages archéologiques et deux fouillés en extension. Les données résultantes permettent de confirmer l'exploitation de ce territoire à partir, au moins, de 2500 avant J.-C.


M. Rafael LABORDA, doctorant en archéologie à l'université de Saragosse, Espagne


Mme Paloma LANAU HERNÁEZ, étudiante en archéologie à l'université de Saragosse, Espagne