142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

Atelier 1. Occupations, mobilités et échanges dans les Pyrénées occidentales
Chapitre : Session « Transmission des savoirs par cartographie »

Titre : Une forme originale d’établissements ruraux de piémonts : nouveaux regards sur la question des campements de piémonts pyrénéens durant la Protohistoire et l’époque romaine

Depuis quelques années, l’attention des archéologues a été attirée par une série d’établissements ruraux originaux organisés autour de foyers de galets à l’air libre dont la datation s’étend de la Protohistoire ancienne à la fin du IIe siècle ap. J.-C. Suite aux premières découvertes de Robert Arambourou entre 1958 et 1972, la mise au jour d’installations de ce type n’a cessé de se multiplier, aujourd'hui encore, au gré des opérations d’archéologie préventive. Des recherches ont ensuite donné lieu à plusieurs publications posant la question des modalités de leur appartenance aux systèmes agropastoraux anciens. Bien que les questions sur leur nature et leurs fonctions fassent encore débat, l’étude de ces structures originales laisse entrevoir un apport indispensable à notre compréhension des équilibres territoriaux sud-aquitains. Ces derniers nous permettent en effet de nuancer la question de l’occupation ancienne du piémont pyrénéen et de la mise en valeur des espaces ruraux pour l’époque antique. Les recherches menées dans le cadre du projet de recherche POEM (Pyrénées occidentales, échanges et mobilités) proposent ici une nouvelle lecture de ces établissements en adoptant une démarche systématique d’enregistrement en base de données et d’analyse spatiale, destinée à mieux comprendre les caractéristiques, les spécificités, les fonctions, la répartition et les liens qu’ils entretiennent avec leur environnement et leurs sociétés.
Co-auteurs :
Mélanie LE COUÉDIC, ITEM (uniiversité de Pau et des pays de l'Adour) et CITERES-LAT (université de Tours-Francois Rabelais, CNRS)
J-F Chopin,
N. Béague, agent INRAP,
F. Réchin


M. Benoit PACE, doctorant en archéologie


M. Jean-François CHOPIN, archéologue à l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) et au laboratoire ITEM (Identités, territoires, expressions, mobilités), EA 3002, université de Pau et des pays de l'Adour