142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes

Atelier 1. Occupations, mobilités et échanges dans les Pyrénées occidentales
Titre : Échanges artistiques autour de l’aire pyrénéenne durant la Protohistoire : transferts de biens, transferts de savoir-faire ?

Cette communication est consacrée à l'analyse du style des objets de parure des versants nord et sud des Pyrénées occidentales datés du Premier âge du Fer (VIIIe – Ve siècles av. J.-C.). Alors que certains types sont traditionnellement associés à un artisanat sud-aquitain, d'autres sont rattachés à la péninsule Ibérique. Je m’attacherai à présenter puis à réviser les arguments sur lesquels reposent de telles affirmations. L'étude des ornements aquitains s'est effectivement longtemps construite en adéquation avec le discours misérabiliste véhiculé sur la protohistoire de cette région. Quant aux objets de parure nord-péninsulaires, ils ont donné lieu à plusieurs monographies qui permettent désormais la confrontation de différents corpus. Bien que les données dont nous disposons sur les lieux de productions soient encore insuffisantes dans ces deux régions, les vestiges protohistoriques découverts dans les lieux de franchissement des Pyrénées amènent à réinterroger la nature de leurs relations. Ces constats, associés à la découverte d’objets de parure issus de contextes fiables et bien datés, invitent à une nouvelle lecture de ce type de mobilier qui a souffert d'une documentation ancienne. Pour mener à bien cette réflexion, je m’appuierai sur une méthode stylistique qui vise à dégager et confronter les caractéristiques formelles, techniques et décoratives des productions du sud-ouest de la France et de la haute et moyenne vallée de l’Èbre. À partir des continuités et des variations de style établies d'une aire à l'autre, la question des transferts de savoir-faire et plus largement des échanges artistiques, sera mise en perspective avec les motivations identitaires, socio-culturelles et économiques des sociétés protohistoriques. En effet, de la fin du VIIe siècle au Ve siècle, la présence notable d’objets en fer ou en bronze dans le domaine funéraire de l’aire pyrénéenne occidentale suggère un meilleur approvisionnement en métal, probablement lié à l’exploitation de ressources locales et l’insertion dans les circuits d’échange à moyenne distance avec d’autres régions telles que le Languedoc et le Nord-Est péninsulaire.


Mme Vanessa RODRIGUES, doctorante en archéologie à l'université de Pau et des pays de l'Adour, membre du laboratoire ITEM (Identités, territoires, expressions, mobilités), EA 3002