143e congrès, Paris, 2018 - La transmission des savoirs

jeudi 26 avril 2018 - 14:00


I. Transmettre la cuisine
Chapitre : IV.B.3 - Des sites aux objets archéologiques : apport de la virtualisation

Titre : Prendre en main les techniques de la cuisine médiévale et leur évolution : approche archéologique et apport de l’expérimentation

Président : CORBIER Mireille, directeur de recherche émérite au CNRS (USR 710), directeur de L'Année épigraphique

Si le savoir se transmet par l'écrit, la pratique des gestes du passé ne laisse que des traces ténues, que l'archéologie tente de percevoir et d'interpréter. Reproduire ces gestes permet alors de vérifier des hypothèses en comparant les traces qu'ils peuvent provoquer avec celles laissées par les hommes du passé, et de les transmettre à nos contemporains en les faisant revivre de nos mains. Appliquer ce principe à la pratique de la cuisine a ceci de particulier que le produit fini de cet acte technique est destiné à disparaître en étant consommé. C'est donc en examinant l'ensemble des éléments entrant en jeu dans le processus que nous pouvons tenter de comprendre quelles pratiques étaient favorisées selon le temps et les milieux, leur transmission, leurs modalités d'évolution. Cette communication présentera les premiers échelons d'une application de cette logique à l'étude de la cuisine des élites dans le nord de la France au second Moyen Âge, à travers les sources matérielles à notre disposition et une expérimentation visant à y déterminer l'usage des différents modes de cuisson.

--
Mme Aurélie CHANTRAN, Doctorante en histoire médiévale à l'université Paris I - Panthéon-Sorbonne, Membre du laboratoire Archéologie et sciences de l'Antiquité (ARSCAN, UMR 7041, CNRS), Membre du Centre d'études supérieures de la Renaissance (CESR), Tours