142e congrès, Pau, 2017
Circulations montagnardes, circulations européennes
Atelier 2. Montagne : enracinement, détachement et appropriation

A.2.a. Identités revendiquées, abandonnées, reniées

A.2.b. La terre, l'argent, les métiers :

A.2.c. La montagne transformée
Colloque proposé par l'Association internationale pour l'histoire des Alpes et par le labex ITEM (Innovation et territoires de montagne) de Grenoble.

Les circulations induisent des bouleversements profonds des identités, qui résultent de la rencontre entre des facteurs exogènes et endogènes. Les départs, les passages ou les arrivées constituent des temps ou les individus comme les communautés se façonnent et se reconfigurent, par réaction, acceptation ou assimilation. La montagne, loin d’être un lieu fermé et figé, comme on l’a souvent dit et on le dit encore, est à la fois un territoire de mobilités de ses habitants et de passages ou d’arrivée de populations venues de l’extérieur. Elle a nourri des identités propres et fortes, qui ont commencé à s’affirmer à l’époque moderne, en relation avec des ethnotypes alors en pleine résurgence et la découverte des montagnes en tant qu’espace de savoirs, comme territoire politique voire comme territoire de jeu, puis comme territoire « préservé » à usage d’autrui (J-F Bergier, F. Walter, B. Debarbieux, G. Rudaz, Tissot). Quelles formes ces identités montagnardes ont-elles prises ? Quelle fut la place de la réalité de la montagne, en tant que terre spécifique, faite de pentes et de sommets, de rocs et de glaces, dans leur affirmation ou leur disqualification? Quelles influences, susceptibles de transformer la montagne et ses habitants, se sont-elles fait sentir ? Quelles stratégies, quelles résistances matérielles et symboliques, ont été développées pour assurer la pérennité des territoires dans une complémentarité toujours renouvelée entre les terres « hautes » et les terres « basses ».
Cette approche pose au final la question de savoir dans quelle mesure les circulations humaines ont-elles donné une place spécifique à la montagne, au point de la faire exister ou disparaître, entre le stéréotype de l’archaïsme et la terre d’innovations.
Séances

- Séance du 25/04/2017 - 09:30
  Président : M. Serge BRUNET, Professeur d'histoire moderne à l'université Paul-Valéry Montpellier 3, membre du laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaire en sciences humaines et sociales de Montpellier), EA 4424, membre honoraire de l'Institut universitaire de France, de l'Académie royale des Belles lettres de Barcelone


Le Dialogue du Montagnard et du Planan ou la revendication d'une identité par la montagne au XVIe siècle. M. Stéphane GAL
Entre passages et blocages : luttes d'identité territoriale en Val de Suse entre le XVIe et le XXIe siècle. Mme Marie-Christine FOURNY
Analyse du discours de la circulation en montagne : l'influence de John Ruskin sur la géographie alpine. Mme Samia OUNOUGHI
Table ronde autour d'un atelier TELIMEP du labex Item-UGA. TELIMEP

- Séance du 25/04/2017 - 14:00
  Président : M. Michel BACCHUS, Ingénieur en chef honoraire des Ponts, des Eaux et des Forêts


L’appartenance des absents. La mobilité enracinée des marchands migrants dans les montagnes de la Suisse italienne (XVIIIe s.). Mme Francesca CHIESI ERMOTTI
Les manoeuvres militaires en montagne (1879-1914) : un exemple de circulation organisée. M. Vincent ARPIN
Circulations de migrants et circulations financières : les chemins de l’intégration. Alpes italiennes et économies urbaines, XVIe-XVIIIe siècles. M. Luigi LORENZETTI

- Séance du 26/04/2017 - 09:30
  Présidents :
M. Christophe MARION, Professeur agrégé d'histoire

M. François GIUSTINIANI, Directeur des Archives et des patrimoines, direction du Développement local, département des Hautes-Pyrénées


Aire de passage, aire routière. Circulation des pouvoirs, intérêts et modèles extra-locaux dans l’espace préalpin, le Mendrisiotto entre le IVe et le XIIIe siècles. M. Roberto LEGGERO
Architecture et décor des couvents mendiants dans le Massif Central (début du XIIIe siècle-fin du XVe siècle) : tradition, expérimentation ou modernité des modèles gothiques ? . Mme Claire BOURGUIGNON
Conformer les « montagnards » à l'économie touristique, ou le versant social de l'aménagement (Pyrénées, XIXe siècle). M. Steve HAGIMONT
Les nouvelles circulations : voyageurs et touristes : des migrants comme les autres ?. Mme Anne Marie GRANET-ABISSET
Mobilité et ancrage local : les enjeux des confréries à Turin au XVIIIe siècle. Mme Nicoletta ROLLA