Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Ain

Dictionnaire du département : Ain

Précédente Page 291 sur 473 Suivante

Névigne

montagne du Revermont, 771 mètres d'altitude, au nord-est de Treffort.

Ney,

— En Ney, 1400 (arch. de la Côte-d'Or, B 903, f° 36 r°).

lieu dit, commune d'Anglefort.

Neyreval,

— Ubi rivulum de Nigra Valle intrat eamdem Calonam, 1228 (arch. de l'Ain, H 225).

ruisseau et maison is., commune de Souclin.

Neyrieu,

— Neyrieux, 1808 (Stat. Bossi, p. 449).

hameau, commune de Belmont.

Neyrieu,

— Villula Neriaci, 859 (Guichenon, Bresse et Bugey, p. 225).

— Aymo de Neyreio, 1187 (Bibl. Sebus., p. 261).

— Neyriacus, 1202 (Rec. des Chart. de Cluny, t. V, n° 4407) ; 1346 (arch. de la Côte-d'Or, B 800).

— Neireu, 1214 (Grand Cartul. d'Ainay, t. II, p. 93) ; 1272 (Grand Cartul. d'Ainay, t. II, p. 145).

— Neyreu, 1272 (Grand Cartul. d'Ainay, t. I, p. 95).

— Neyrieu, 1365 (Docum. linguist. de l'Ain, p. 100).

— Castrum de Neyreu, 1272 (Grand cartul. d'Ainay, t. II, p. 141).

— Feudum Petri de Neyreu, 1272 (Grand cartul. d'Ainay, t. II, p. 145).

— J. de Grolea, dominus Neyriaci, 1346 (arch. de la Côte-d'Or, B 800).

village de la commune de Saint-Benoît.

En tant que fief, Neyrieu était une dépendance du domaine primitif des sires de la Tour-du-Pin, au département actuel de l'Ain ; le traité de Paris du 5 janvier 1355 en attribua la suzeraineté aux comtes de Savoie.

Neyrieu (Le),

— Pré du Neyrieu (cadastre).

lieu dit, commune de Saint-Maurice-de-Rémens.

Neyrieux (Le),

ruisseau, affluent de l'Ain.

Neyrieux,

— Étang Neyrieux, 1857 (Carte hydrogr. de la Dombes, flle 8).

localité détruite qui a laissé son nom à un étang de la commune de Joyeux.

Neyrieux,

ferme, commune de Montluel.

Neyrinon (Le),

— Becium de Neyrinon, 1425 (extentes de Bocarnoz, f° 3 r°).

ruisseau, commune de Coligny.

Neyrolles (Les),

— De Neyrollis, 1309 (arch. de l'Ain, H 53).

— In Neyrolis, 1350 (arch. de l'Ain, H 53).

— Nemora de les Neyroles, xve siècle (arch. de l'Ain, H 359).

— Apud Neyrolles, 1604 (arch. de l'Ain, H 50).

— Il y a une église à Lenerolles, sous le vocable de Saint-Cler, 1655 (visites pastorales, f° 124).

— Les Neyrolles, annexe de Nantua, 1743 (Pouillé de Lyon, p. 66).

commune du canton de Nantua.

Avant 1790, les Neyrolles étaient une communauté du bailliage et élection de Belley, de la subdélégation et mandement de Nantua.

Neyron,

— Neyron, 1380 (arch. de la Côte-d'Or, B 659, f° 34 r°).

— De Neyrone, xive siècle (arch. de la Côte-d'Or, B 10460, f° 7 r°).

— Apud Sanctum Desiderium et apud Neyronem, 1433 (arch. du Rhône, terr. de Miribel, fos 43 et 75).

— Iter antiquum tendens a Montelupello apud Neyronem, 1433 (arch. du Rhône, terrier de Miribel, f° 16).

— Sainct Didier de Neyron, mandement de Miribel, 1570 (arch. de la Côte-d'Or, B 768, f° 325 r°).

— Neiron, 1670 (enquête Bouchu).

— Neron, 1789 (Pouillé de Lyon, p. 74).

— Ecclesia Sancti Desiderii de Rilliaco, 1250 environ (pouillé de Lyon, f° 13 v°).

— Ecclesia Sancti Desiderii de Miribello, 1350 environ (pouillé de Lyon, f° 12 r°).

— Neron est la vraie église paroissiale dont Rillieux n'est que l'annexe, 1654 (visites pastorales, f° 4).

— Neron, annexe de Rillieux, 1789 (pouillé de Lyon, p. 74).

commune du canton de Montluel.

Sous l'ancien régime, Neyron, qu'on appelait anciennement Saint-Didier-de-Miribel ou Saint-Didier-de-Rillieux, était une communauté du bailliage et élection de Bourg, de la subdélégation de Trévoux et du mandement de Miribel.

Précédente Page 291 sur 473 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays