Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Côte-d'Or

Dictionnaire du département : Côte-d'Or

Précédente Page 204 sur 435 Suivante

Joannot (Le),

ferme, commune de Genlis.

Joigneaux,

moulin, commune de Beaune (Garnier, n° 268).

Joillot,

fontaine, commune de l'Abergement-Foigney (Garnier, n° 87).

Joly,

ancien fief, qui était à Échannay (Courtépée, IV, 65).

Jonchat,

fontaine, commune de Précy-sous-Thil (Garnier, n° 661).

Jonchenot,

combe et fontaine, commune de Marey-sur-Tille (Garnier, n° 235).

Jonchère,

— Jonchières, 1476 (B 11510, f° 224 v°).

— Junchère, 1645 (C 4749, p. 106).

— Jonchère, 1783 (Nouv. état gén., f° 31 v°).

— Jonchères, xviiie siècle (Courtépée, IV, 125).

— Champgrant, 1500 (chap. de Saint-Pierre-le-Puellier).

— Chamgrand, 1689 (bailliage de Berry).

hameau, commune de Blanot.

Jonchère (Ruisseau de l'étang de),

commune de la Cour-d'Arcenay.

Jonchère (La),

fontaine, commune de Maligny (Garnier, n° 310).

Jonchère,

— Molendinum dictum de Jonchères, 1282 (G 401).

— Molendinum de Jonchères, situm desubtus Verrangias, 1302 (G 404).

— Molendinum de Junchères, 1348 (G 401).

— Molendinum de Joncheriis, 1369 (G 401).

— Le molin de Jonchière, 1393 (G 404).

— Le molin de Jonchières, 1394 (G 404).

— Le molin de Jonchières, 1430 (G 404).

— Le molin des Loichières (sic), 1436 (G 404).

— Le molin de Joncère, 1574 (C 5128 bis, f° 9 r°).

— Le moulin de Jonchère, 1657 (C 5208, f° 9 r°).

moulin, commune de Varanges.

Jonchery,

— Juncheri, 1202 (G 3325).

— Juncheré, 1230 (La Bussière, H 527).

— Joncheri, 1275 (G 3352).

— Jonchery, 1290 (G 748, f° 42 r°).

— Junchereyum, 1334 (G 3352).

— Junchery, 1392 (G 943).

— Joncery, 1574 (C 5128 bis, f° 57 r°).

— Jonciry, 1657 (C 5208, f° 68 r°).

— Musciacum, 1156 (ch. de l’abb. de Saint-Vincent).

— 1461 (srie des Aix-d’Angillon).

— Changuillon, 1640 (comté de Sancerre).

— Champ Dillon, 1769 (cure de Thauvenay).

hameau, commune de Diancey.

Il y a eu maison-forte à Jonchery, citée dès 1334 (G 3352), et chapelle Sainte-Sabine à côté (Courtépée, IV, 63).

« Jonizellus »,

— Jonizellus, 886 (cartul. de S.-Seine, ch. 3).

— Jonicellum, 1178 (cartul. de S.-Seine, ch. 1).

— Altare de Maisi, 1147 ;

in territorio de Mincy, 1267 ;

Mansi, 1384 (cart. de l’abb. de Notre-Dame de Soissons, fos 38, 460, 44).

— Mincy-au-Bos, 1460 (comptes de l’Hôtel-Dieu de Soissons, f° 22).

— Miscy-ou-Bois, 1463 (ch. du chap. de Saint-Pierre-au-Parvis de Soissons).

— Missy-au-Boys, 1571 (délibérations de la chambre des comptes de la Fère).

— La Champignonerie, 1679 (Beauvoir).

— La Champignerie (Cassini).

lieu détruit, indéterminé, dans la région de Montbard ? ou de Flavigny ?

Voir : Berthoud et Matruchot (III, p. 107, note 2).

Jonney,

— Jongné, Gongné, 1285 (B 11525).

— Jonnier, 1311 (B 10492).

— Jonnyé, 1350 (B 10506).

— Les habitans de Jonnoy et de Courberon, 1353 (B 1395, f° 5 v°).

— Jonney, 1372 (B 10521).

— Corberon et Jonney, 1377 (B 11526, f° 21 r°).

— Missiacum, 1132 (cart. de l’abb. de Saint-Martin de Laon, f° 55, bibl. de Laon).

— Missi, 1150 (cart. de l’abb. de Saint-Martin de Laon, f° 112).

— Ecclesia parrochialis Sancti-Martini-de-Missiaco, 1260 (cart. de la même abbaye).

— Missy, Massy, 1475 ;

Massi, 1476 ;

Misy, 1508 (comptes de l’Hôtel-Dieu de Laon, E 20, E 21, E 38).

— Missy-lez-Lyesse, 1536 (acquits, arch. de la ville de Laon).

— Missy-prope-Lætitiam, 1585 (taxe des décimes, secrét, de l’év. de Soissons).

— Missy-les-Pierpont, 1709 ;

Missy-lez-Pierrepont, 1709 (C 205 et 274, intend. de Soissons).

— Les Brosses ou les Champignons autrement la Champignonnerie, 1707 (cure de Quantilly).

lieu détruit, près de Corberon.

Jordre,

fontaine, commune de Binges (Garnier, n° 192).

Jossigny,

— Jossigny, 1783 (Nouv. état gén., f° 136 v°).

— Jossigni, xviiie siècle (Cassini).

— 1702 (srie des Aix-d’Angillon).

hameau, commune de l'Abergement-lez-Seurre.

Jouan,

— Le moulin Jouan, 1691 (B 10887).

— Mivoy, 1745 (tit. de l’év. de Laon).

— Campegni, 1230 (chap. métr. de Bourges).

— Chanpegni, 1232 (chap. métr. de Bourges).

— Nemus quod vocatur Champaniacum, 1248 (chap. métr. de Bourges).

— Champigniacum, 1256 (chap. métr. de Bourges).

moulin, commune de Darcey.

Jouancey,

— Mansio apud Juuenci, 1162 (Fontenay, H 580).

— Jouenzi, 1178 (Quantin, Cartul. gén., II, 294, d'ap. cartul. de Quincy, xvie siècle).

— Juuencé, 1186 (Fontenay, H 569).

— Geuencé, 1196 (Oigny, H 669).

— Jouencé, 1196 (N.-D. de Châtillon, H 648).

— Juuancé, 1214 (Fontenay, H 580).

— Juuencey, 1223 (Oigny, H 668).

— Johanci, 1293 (B 1052).

— Les Jouanceys (lieu-dit), 1907 (Note de M. Henri Corot, de Savoisy).

lieu détruit, entre Savoisy et Puits, au nord.

Ce nom est encore actuellement porté par un bois, près de Savoisy, et par une rue de Coulmier-le-Sec.

Jouey,

— Joÿ, 1259-1312 (Longnon, Pouillés, I, 92).

— Guiot de Juey, 1294 (B 304).

— Jouy, 1442 (B 11515).

— Jonc, lisez Joué, 1574 (C 5128 bis, f° 58 r°).

— Jouey, 1609 (B 10707).

— Ivoy (sic), 1657 (C 5208, f° 68 r°).

— Jouhey, 1784 (B 11107).

— Montsouris (carte de Cassini).

— Champeny, 1239 (Fontmorigny).

canton d'Arnay-le-Duc.

En 1789, Jouey dépendait de la province de Bourgogne, bailliage d'Arnay-le-Duc. Son église, sous le vocable de Saint-Léger, était le siège d'une cure du diocèse d'Autun, archiprêtré de Saulieu, à la présentation du prieur de Saint-Symphorien d'Autun, qui avait aussi la seigneurie.

Jouhe (Bief de),

ruisseau, venant de Sampans (Jura), qui se jette dans la Vèze, à l'Abergement-lez-Auxonne.

Jour (Le),

fontaine, commune de Marcilly-sous-Mont-Saint-Jean.

Jours-lès-Baigneux,

— Jorx, 1170 (N.-D. de Châtillon, H. 647).

— Jors, 1173 (N.-D. de Châtillon, H. 647).

— Jugi, 1174 (Fontenay, H 572).

— Jorz, 1246 (Fontenay, H 572).

— Jourz, 1259 (N.-D. de Châtillon, H 646).

— Jours, xive siècle (Longnon, Pouillés, I, 86).

— Joires, 1423 (B 11569).

— Jour, 1635 (C 4816, f° 33 v°).

— Champeniacum, 1188 (Fontmorigny).

— Champeni, 1239 (Fontmorigny).

canton de Baigneux-les-Juifs.

L'identification avec le Jugi de 1174 ne paraît pas douteuse ; le texte porte : Ab aqua que dicitur Arrana (Laigne supérieure) usque ad territorium Noville Montis, et usque ad Estormer. In ipsa etiam aqua et in toto finagio ville de Jugis….. eisdem fratribus dedit usagium.

Précédente Page 204 sur 435 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays