Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Drôme

Dictionnaire du département : Drôme

Précédente Page 138 sur 420 Suivante

Eynard,

ferme, commune du Bourg-de-Péage.

Eyrieux (Les),

montagne, commune de Barcelonne.

Eyrins (L'),

ruisseau, affluent du Lez, communes de Bouchet et de Tulette, ayant un cours de 7,500 mètres.

Largeur moyenne, 10 mètres ; pente, 41 mètres ; débit ordinaire, 0m,50 ; extraordinaire, 30 mètres cubes. — Herens, rivus Herentis, 1348 (arch. de Vaucluse).

Eyrolles,

— Eirole, 1138 (Lacroix : L'arrond. de Nyons, 306).

— Airolœ, 1138 (Lacroix : L'arrond. de Nyons, 62).

— Eirolœ, 1191 (Cart. des templ., 106).

— Airolas, 1203 (Cart. des templ., 102).

— Eyrol, 1207 (Lacroix : L'arr. de Nyons, 306).

— Castrum de Airolis, 1216 (Valbonnais, I, 18).

— Castrum de Herolis, 1231 (Inv. des Dauphins, 240).

— Airolio, 1301 (Lacroix : L'arr. de Nyons, 308).

— Ayrol, 1308 (Inv. Morin-Pons, I, 6).

— Errolæ, 1308 (Inv. Morin-Pons, I, 6).

— Universita de Ayroliis, 1404 (arch. de la Drôme, E 3040).

commune du canton de Nyons.

Avant 1790, Eyrolles était une paroisse du Comtat-Venaissin, judicature de Valréas et du diocèse de Die, — Capella de Ayrolis, xive siècle (Pouillé de Die), — Cura de Eyrolis, 1450 (Rev. de l'év. de Die), — dont l'église dédiée à saint Jacques — Ecclesia Sancti Jacobi de Arrolas, 1183 (Mas. de l'Isle Barbe, 117), — était celle d'un prieuré de l'ordre de Saint-Benoît, filiation de l'Île-Barbe, — Prioratus de Ayrolis, 1516 (rôle de décimes), — uni vers la fin du xviie siècle au prieuré de Saint-May, qui a été, de ce chef, décimateur dans cette paroisse jusqu'à la Révolution.

Eyson,

— Mons Aisono, 886 (Cart. de Saint-Chaffre, 7).

— Eson (pl. cad.).

montagne, communes du Pont-de-Barret et de Soyans.

Eysaillon (L'),

— Versus montem Eschallum, 1346 (Inv. de la chambre des comptes).

— Eschaillonis, 1347 (Inv. de la chambre des comptes).

— Eschallon, 1372 (Inv. de la chambre des comptes).

— Eschallons, 1401 (Inv. de la chambre des comptes).

— Leschalon, 1540 (Inv. de la chambre des comptes).

— Eschaillon, 1640 (arch. de la Drôme, E 4823).

— Eyssalion, 1693 (arch. de la Drôme, E 4823).

— Eyssaillon, 1694 (arch. de la Drôme, E 4707).

montagne, communes d'Aubres et de Nyons.

Eyssalion (L'),

— Le Béal de Lessalhon, 1541 (arch. de la Drôme, E 2934).

— Leyssaillon, 1634 (arch. de la Drôme, E 2936).

ruisseau, communes de Saint-Auban et de Sainte-Euphémie.

Eyssalion (L'),

montagne, commune de Séderon.

Eyzahut,

— Castrum de Eysahuco, 1237 (Bibl. nat., fonds lat. n° 10).

— Eyzahuchium, xiiie siècle (De Coston : Étym. de la Drôme).

— Castrum de Aysahuco, 1340 (Long, not. à Grignan).

— Castrum et fortalicium de Essauco, 1359 (Long, not. à Grignan).

— De Eysauco, 1352 (Lacroix : L'arrond. de Montélimar, II, 395).

— Esaü, 1442 (Choix de docum., 270).

— Castrum Exaussi, 1485 (arch. de la Drôme, E 5376).

— Ezahuc, 1490 (Inv. de la chambre des comptes).

— Eyzaut, 1569 (arch. de la Drôme, E 5376).

— Esaut, 1630 (arch. de la Drôme, E 5536).

commune du canton de Dieulefit.

Avant 1790, Eyzahut était une communauté de l'élection, subdélégation et sénéchaussée de Montélimar, 139formant une paroisse du diocèse de Die, — Capella de Usant, xive siècle (Pouillé de Die), — Capella de Ezsau, 1419 (Pouillé de Die), — dont l'église était sous le vocable de l'Exaltation de la Sainte-Croix et dont les dîmes appartenaient au commandeur du Poët-Laval, qui pourvoyait au service paroissial. Ce commandeur était également seigneur du lieu temporel, Eyzahut étant une terre patrimoniale de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, pour une partie de laquelle celui-ci devait hommage aux barons de Grignan.

Précédente Page 138 sur 420 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays