Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Drôme

Dictionnaire du département : Drôme

Précédente Page 238 sur 420 Suivante

Motte (La),

— La Moutte, 1639 (parcell. de Saoû).

ferme et quartier, commune de Soyans.

Motte (La),

— 1540 (arch. de la Drôme, E 1574).

ferme et quartier, commune de Valence.

Motte (La),

— Ad Motam, la Motha, 1525 (terr. de Mévouillon).

quartier, commune de Vers.

Motte-Chalancon (La),

— La Mota, 1296 (visit. de Cluny).

— Mota Chalanconis, 1392 (arch. munic. de Gap).

— Mota Dyensis diocesis, 1441 (Cart. de Die, 165).

chef-lieu de canton de l'arrondissement de Die.

Avant 1790, la Motte-Chalancon était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation de Crest et du bailliage de Die, formant une paroisse du diocèse de Die — Capella de Mota, xive siècle (Pouillé de Die), — Parrochia Mote, 1509 (visit. épisc.), — La cure de la Motte, 1619 (rôle de décimes), — dont l'église était sous le vocable de l'Annonciation de la Sainte-Vierge — Ecclesia Beate Marie Chalanconis, 1509 (visites épisc.), — et la cure de la collation de l'évêque, les dîmes appartenant au pitancier de Saint-Marcel de Die, comme prieur du lieu (voir Saint-Pierre).

Motte-de-Galaure (La),

— Mandamentum castelli Mote, 1070 (Cart. de Romans, 235).

— Mouta Galabri, xive siècle (Pouillé de Vienne).

— Mota de Galauro, 1333 (Choix de doc., 39).

— Mota Galabri, 1334 (Choix de doc., 229).

commune du canton de Saint-Vallier.

Avant 1790, la Motte-de-Galaure était une communauté de l'élection et subdélégation de Valence et du bailliage de Saint-Marcellin, formant une paroisse du diocèse de Vienne — Ecclesia Mote Galabri, 1521 (Pouillé de Vienne), — dont l'église, dédiée à sainte Agnès, était celle d'un prieuré de l'ordre de Saint-Benoît — Cella Sancte Agnetis de Mota, 1119 (Juénin : Hist. de Tournus, 146), — Prioratus de Mota, xiie siècle (Juénin : Hist. de Tournus, 298), — et de la dépendance de l'abbaye de Tournus, dont le titulaire avait la collation de la cure et les dîmes de cette paroisse.

Motte-Fanjas (La),

— Motta Subterior, 956 (Cart. de Saint-Chaffre, 6).

— La Mothe, 960 (Cart. de Saint-Chaffre, 4).

— Mota dou Fangiar, 1208 (Gall. christ., XVI, 39).

— Mota del Fanzaz, 1217 (Cart. de Léoncel, 81).

— Mota del Fanjatz, 1269 (Cart. de Léoncel, 232).

— Mouta Fanjacii, 1549 (rôle de décimes).

commune du canton de Saint-Jean-en-Royans.

Avant 1790, la Motte-Fanjas était une communauté de l'élection et subdélégation de Valence et du bailliage de Saint-Marcellin, formant une paroisse du diocèse de Valence — Ecclesia de Mota, 1179 (Cart. de Saint-Chaffre, 33), — Capella Mote Fangassii, xve siècle (Pouillé de Valence), — dont l'église, dédiée à saint Pierre, — Ecclesia Sancti Petri de Mota, 1204 (arch. des Bouches-du-Rhône, mss. de Chantelou), — Parrochia Sancti Petri de Mota, 1296 (Cart. de Saint-Chaffre, 276), — était celle d'un prieuré de l'ordre de Saint-Benoît — Prioratus Mote del Faniatz, xive siècle (Pouillé de Valence), — Prioratus de Montefanjacii, 1540 (rôle de décimes), — et de la dépendance de l'abbaye de Saint-Chaffre, connu dès le xe siècle et dont le titulaire avait la collation de la cure et les dîmes de cette paroisse, 239ainsi que celles de la paroisse de Saint-Thomas (voir ce nom).

Précédente Page 238 sur 420 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays