Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Eure

Dictionnaire du département : Eure

Précédente Page 103 sur 234 Suivante

Gratheuil,

— Gratois, 1217 (L. P.).

— Gratheul, 1469 (monstre).

— Gratolium (1er p. d’Évreux).

commune réunie à Lignerolles en 1837 ; fief.

Gratte-Paille,

maison isolée, à Saint-Pierre-la-Garenne.

Grattianville,

maison isolée, à Vascœuil.

Gravelles (Les),

lieu-dit à Fourges.

Graverie (La),

hameau partagé entre la Barre et Bosc-Renoult-en-Ouche.

Graveron,

— Graverum, 1214 (feoda Ebroicensis comitatus).

— Gravelon, xve siècle (dénomb. de la vicomté de Conches).

commune du canton d’Évreux (nord), accrue en 1844 de Saint-Melain-la-Campagne et de Sémerville, sous le nom de Graveron-Sémerville ; plein fief relevant de Beaumont-le-Roger, 1416 (L. P.) ; baronnie, châtellenie, 1683.

Graveron,

— Le Graverein, 1419 (état des fiefs de la vic. de Conches).

sergenterie comprenant, dans l’élection de Conches, 9 paroisses, dont celle de Graveron ne faisait point partie : le Boshion, le Fresne, le Mesnil-Hardray, Nagel, Nogent-le-Sec, Notre-Dame-du-Val, le Nuisement, Séez-Mesnil, le Vieux-Conches.

Graveron,

fief à Voiscreville.

Graveron (La Tour de),

maison sur la paroisse de Saint-Nicolas d’Évreux, où le baron de Graveron avait droit de tenir ses plaids et gages-plèges, 1685 (aveu du baron).

Graveron (Le),

ferme à Saint-Léger-du-Gennetey ; fief relevant d’Iquelon.

Graveron-la-Turgère,

nom donné à la baronnie de Graveron par lettres patentes de 1683.

Graveron-Sémerville,

nom donné en 1844 à la commune formée de la réunion de Graveron, de Saint-Melain-la-Campagne et de Sémerville.

Gravier (Le),

hameau partagé entre Bourth, Chéronvilliers et Francheville.

Graviers (Les),

hameau d’Épieds.

Gravigny,

— Gravengnei, 1030 (ch. de la Trinité-du-Mont).

— Graviniacum, 1079 (ch. de Guillaume le Conquérant).

— Gravigneium, Gravigneum, 1152 (bulles d’Eugène III).

— Gravinneium, 1156 (bulle d’Adrien IV).

— Gravigni, 1174 (ch. de Henri II).

— Gravigne, 1201 (cart. du chap. d’Évreux).

— Gravegneium (L. P.).

— Gravinei, 1217 (L. P.).

— Gravineium, 1235 (cart. de Saint-Taurin).

— Gravengny, 1401 (aveu de Pierre de Poissy).

commune du canton d’Évreux nord ; fief relevant d’Évreux (L. P.).

Graville,

hameau partagé entre Beuzeville et Manneville-la-Raoult.

Gréaume (Les),

maison isolée, à Appeville-dit-Annebaut.

Grégerie (La),

— Le Grégi, 1208 (cart. de Bourg-Achard).

ferme à Bourg-Achard.

Gremarre,

hameau de Bosguerard-de-Marcouville.

Gremont (Les),

hameau de Saint-Pierre-du-Val.

Grenelles,

hameau de Garennes.

Greniers (Les),

hameau de Morgny.

Grenieuseville,

— Gregnosavilla, 1130 (ch. de Henri Ier) ; 1234 (bulle de Grégoire IX).

— Greniosavilla, 1211 (Hist. de la maison de Chambray).

— Gregnossavilla (grande ch. de Conches).

— Gregnosavilla (cart. de Saint-Wandrille).

— Grenosevilla, 1247 (ch. de la Noë).

— Greygnosa et Greignosevilla, 1252 (reg. visit.).

— Greisnosavilla, 1260 (ch. de la Noë).

— Greignouseville, 1278 (cart. de Saint-Wandrille).

— Saint-Laout, 1306 (L. P.).

— Greigneuseville, 1317 (chartrier de Romilly).

— Gregnoseville, 1419 (arch. nat.).

— Grenieuseville, Grenieuzeville, 1469 (monstre).

— Grégnieuseville, Gregneuzeville, 1562 (arrière-ban).

— Grigneuzeville, xviie siècle (reg. de la Chambre des comptes de Rouen).

— Grégneuseville, 1836 (tabl. des cnes du dépt de l’Eure).

commune réunie à Glisolles en 1808 ; fief en 1362.

Grenouillère (La),

hameau d’Arnières.

Gressonnerie (La),

fief à Notre-Dame-de-Préaux.

Grestain,

— B. M. de Grestano, vers 1050 (L. P.).

— S. Maria Gresteni, 1113 (roul. des morts).

— Grestanum (Neustria pia).

abbaye de l’ordre de Saint-Benoît, fondée en 1040, supprimée en 1775.

Grestain,

— Gresten, 1185 (Robertus de Monte).

— Grestenus, 1228 (cart. de Jumiéges).

— Gratin, 1249 ;

Gratain, 1254 ;

Grestain, 1257 (reg. visit.).

— Grestanus, 1254 (Gall. christ.).

— Grestanum (2e p. de Lisieux).

— Grestanium (Masseville).

— Le Grétin, 1871 (Léon Thil, Lettres sur la canalisation de la basse Seine).

paroisse considérable au xie siècle sous le nom de Saint-Ouen-de-Grestain, en partie détruite en 1122 et qui a été unie à celle de Carbec ; restée baronnie et haute justice appartenant à l’abbaye du même nom.

La cne de Carbec-Grestain a été réunie en 1844 à Fatouville, sous le nom de Fatouville-Grestain.

Grétin,

ferme à Fontaine-Bellenger.

Grez,

hameau de Chanu, aujourd’hui Villiers-en-Désœuvre.

Grèz (Les),

hameau d’Ajou.

Grèz (Les),

hameau de Baeubray.

Grèz (Les),

hameau de Courdemanche.

Grez (Les),

quart de fief à Mancelles, relevant des Bottereaux.

Grez-Vallée (Le),

hameau de Bretigny.

Gribaumare,

hameau de Bourneville.

Griffes (Les),

lieu-dit à Chaignes.

Grignardière (La),

— 1752 (Le Beurier).

fief à Bosc-Roger-en-Ouche.

Précédente Page 103 sur 234 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays