Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Eure

Dictionnaire du département : Eure

Précédente Page 206 sur 234 Suivante

Saint-Pierre-la-Garenne,

— S. Petrus de Garenna, 1255 ;

S. Petrus de Garanna, 1265 (titres de Saint-Ouen).

— S. Petrus in Garenna (p. d’Évreux).

commune du canton de Gaillon.

Saint-Pierre-Louviers,

station, à Saint-Pierre-du-Vauvray, du chemin de fer de Paris au Havre.

Saint-Pierre-Saint-Paul,

nom d’une église d’Évreux changé pour celui de Saint-Louis.

Saint-Pierre-Saint-Paul de Conches

abbaye de Bénédictins fondée en 1050.

Saint-Potentien-et-Saint-Savinien,

ancienne chapelle fondée et dotée dans l’Hôtel-Dieu de Pacy.

Saint-Prix (Près de),

à Gasny.

Saint-Quentin-des-Îles,

— S. Quintinus, 1224 (reg. Phil. Aug.).

— S. Quintinus de Insulis (2e pouillé d’Évreux).

— Saint-Quentin-des-Ysles, 1562 (arrière-ban).

commune du canton de Broglie ; fief relevant du duché de Broglie.

Saint-Remy,

— 1738 (Saas).

prieuré à Bezu-le-Long.

Saint-Remy,

— S. Remigius, 1195 (ch. de Richard Cœur de Lion).

hameau de Bus-Saint-Remy ; paroisse de quatre paroissiens seulement, réunie en 1233 à Bus.

Saint-Remy,

église réunie en 1024 à Saint-Georges-sur-Eure.

Saint-Remy (Gué de),

sur l’Eure, près de Nonancourt, vers Saint-Remy-sur-Avre, commune distraite du département de l’Eure et réunie à celui d’Eure-et-Loir vers 1800.

— Lieu d’une entrevue entre Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion, 1190.

Saint-Roch,

ancienne chapelle à Beaumont-le-Roger (Charpillon et Caresme).

Saint-Roch,

chapelle à Sainte-Marguerite-de-l’Autel.

Saints (Île des),

au Manoir-sur-Seine.

Saint-Saire,

fief assis sur la Haye-Malherbe et Montaure, dit aussi la Haye-Malherbe et Rouville (Le Beurier).

Saint-Samson,

fief à la Roque-sur-Risle, relevant de Saint-Samson-sur-Risle.

Saint-Samson (Exemption de),

— S. Sampso, 1129 (Gallia christ.).

territoire dépendant du diocèse de Dol et comprenant quatre paroisses : Saint-Samson-sur-Risle, Conteville, le Marais-Vernier et la Roque-sur-Risle.

Saint-Samson-de-la-Roque,

commune du canton de Quillebeuf, formée en 1844 de la réunion de la Roque-sur-Risle et de Saint-Samson-sur-Risle.

Saint-Samson-sur-Risle,

— S. Sanso, 1120 (cart. de Préaux).

— Saint-Sanson-sur-Rille, 1392 (arch. nat.).

commune entrée en 1844, avec la Roque-sur-Risle, dans la formation de celle de Saint-Samson-de-la-Roque.

— Baronnie appartenant à l’év. de Dol et relev. du duché de Normandie.

Saint-Sauveur,

annexe de Notre-Dame-d’Andely, 1738 (Saas).

— Église du Petit-Andely, magasin de fer et de plomb pendant la Révolution ; auj. seconde paroisse des Andelys.

Saint-Sauveur,

chapelle dans le cimetière de Brestot, aujourd’hui démolie (Mme Philippe Lemaître, Notice).

Saint-Sauveur,

— S. Salvator de Bretolio, xiiie siècle (cart. de Lyre).

ancienne paroisse de Breteuil.

Saint-Sauveur,

chapelle à Épaignes, au hameau de la Vallée, et fontaine ferrugineuse.

Saint-Sauveur,

— Saint-Sauveour d’Evreues (livre des jurés de Saint-Ouen).

— S. Salvator Ebroycensis, 1358 (ch. du roi Jean).

abbaye de Bénédictines à Évreux ; aujourd’hui caserne.

Saint-Sauveur,

banc de la Seine, devant Fiquefleur.

Saint-Sauveur,

— 1716 (Claude d’Aubigné).

— Sainct-Saoulveur, 1538 (procès-verbal de visite de la forêt de Bleu).

chapelle à Heudicourt.

Saint-Sauveur,

chapelle à Séez-Mesnil.

Saint-Sauveur-de-Tillières,

— 1738 (Saas).

chapelle à Villers-en-Vexin.

Saint-Sébastien,

oratoire construit en 1458 à Brionne, près de la porte de Bernay, détruit vers 1561.

Saint-Sébastien-de-Morsent,

commune du canton d’Évreux sud, formée en 1844 de Morsent et de Saint-Sébastien-du-Bois-Gencelin.

Saint-Sébastien-du-Bois-Gencelin,

— Boscus Gencelini, 1196 (cart. de Saint-Taurin).

— Boscus Joscelini, vers 1205 (ch. de Luc, év. d’Évreux).

— Boschus Gencelini, 1207 (ch. de la Noë).

— Boscus Gencelin, Boscus Jencelini, 1209 (cart. de Saint-Taurin).

— Bos-Gencelin, 1282 (L. P.).

commune réunie en 1844 avec Morsent sous le nom de Saint-Sébastien-de-Morsent.

Saint-Siméon,

— Plutôt Saint-Simon, nom du patron (L. P.).

— Anchitilli Villa (Neustria pia).

— Anschetivilla, Anschitvilla (cart. de Préaux).

— Saint-Siméon-sur-Selles, 1828 (L. Dubois).

commune du canton de Cormeilles, accrue en 1856 de la Chapelle-Becquet.

Saint-Sulpice,

— S. Sulpicius de Bretolio, xiiie siècle (cart. de Lyre).

— S. Souplis-de-Brethueil, 1391 (cart. du chapitre d’Évreux).

— Sainct-Supplice-à-Brethueil, 1504 (recepte de la vicomté).

église paroissiale de Breteuil.

Saint-Sulpice (Vallée de),

à Bois-Jérôme-Saint-Ouen, commune nommée jusqu’en 1844 Saint-Sulpice-de-Bois-Jérôme, et d’abord Saint-Sulpice seulement.

Saint-Sulpice-de-Bois-Jérôme,

207— S. Supplicius de Bosco Jyrelini (p. d’Eudes Rigaud).

— Le Bois-Géreaulme, 1597 (L. P.).

commune entrée en 1844, avec la Chapelle-Saint-Ouen, dans la formation de Bois-Jérôme-Saint-Ouen.

Précédente Page 206 sur 234 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays