Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Eure

Dictionnaire du département : Eure

Précédente Page 5 sur 234 Suivante

Andely (Forêt d’),

1,511 hectares, touchant au château Gaillard ; aliénée en 1851.

Andely (Île d’),

— Insula de Andele ; Bellum castrum de Insula, 1197 (M.R.).

— Insula Andeliaci, 1202 (Guill. de Nangis).

sur la Seine, devant le château Gaillard, conservant encore des ruines importantes d’un château fort construit en 1196.

Andely (Le Grand-),

— Andelaum, Andelaium, 588 (Grégoire de Tours).

— Andelagum, viie siècle (Bède, l. III, chap. viii) et 833 (testam. d’Ansegise, abbé de Fontenelle).

— Andeliacum, 1118 (Suger, Vie de Louis le Gros).

— Andeleium, 1131 (b. d’Innoc. II).

— Andelegum, 1140 (b. d’Eug. III).

— Andeliacus, xie siècle (cart. de Saint-Père de Chartres) et 1196 (traité entre Phil. Aug. et Richard Cœur de Lion).

— Andelia, 1197 (ch. de Richard Cœur de Lion).

— Andiliacum, 1250 (cart. de Saint-Taurin).

— Andelium (Guillaume le Breton, Philippidos, l. VII).

— Andelium vetus, xiiie siècle (sentence du bailli de Gisors).

— Endeli, xiiie siècle (Poésies de Roger d’Andely) et xive siècle (le Dit du Lendit rimé).

— Vieel Andely, 1290 (le Dit du Lendit rimé).

— Andeliacus Senior, 1348 (L. P.).

— Andeli-le-Val, xvie siècle (Brossard de Ruville).

— Andelenis, 1521 (Brossard de Ruville).

— Endely-sur-Seyne (arch. de la tour de Vernon).

— Andeli, 1708 (Th. Corneille).

— Andelis, 1773 (arch. gén. de la France).

domaine des archevêques de Rouen ; bailliage ; présidial s’étendant sur les juridictions d’Andely, Gisors, Lyons et Vernon ; vicomté (la vicomté du Veulguesin d’Andeli), 1417 (arch. de l’Eure) ; élection commune avec Vernon et comprenant 135 paroisses ; sergenterie de l’exploit de l’Épée ou du Vexin ; maîtrise d’eaux et forêts ; collégiale.

— Chef-lieu de district et de con en 1790 ; le con comprenant, sous le nom de Grand Andely, et pas encore des Andelys, 16 communes.

Andely (Le Petit-),

— Andely le jeune, novel Andely (L. P.).

— Villa subtus Rokam, 1197 (M.R.).

— Andeliacum novum, 1232 (L. P.).

— Andeleium novum (Charpillon).

— La Cousture d’Andely, xiiie siècle ;

Andeliacus vocatus la Couture, 1308 (ch. de Philippe le Bel).

— Andeliacus junior, 1348 ;

Andely-la-Cousture, 1380 ;

Andely-sur-Seine, 1451 (Bibl. nat.) et 1517 (lettres patentes de François Ier).

— La Closture apprésant appelée le petit Andeli, 1598 (Brossard de Ruville).

— Les petits Andelys, 1859 (Annuaire du bureau des longitudes).

ancienne place fortifiée, connue au xiie siècle sous le nom de la Couture d’Andeli ; port du Grand-Andely ; paroisse restée distincte après la formation d’une commune unique.

— Situé par 49° 12? 48? de latitude et 0°56? 13? de longitude O., à 12 mètres au-dessus de la mer.

Andelys (Les),

Les deux Andilly, 1637 (mémoires de Puységur).

commune urbaine formée en 1790 de la réunion du Grand et du Petit Andely ; chef-lieu d’un canton comprenant 18 communes : les Andelys, Boisemont, Bouafles, Corny, Courcelles, Cuverville, Daubeuf-près-Vatteville, Fresne-l’Archevêque, Guiseniers, Harquency, Hennezis, Heuqueville, Notre-Dame-de-l’Île, Port-Mort, la Roquette, Suzay, le Thuit, Vezillon.

— Ch.-l. de district d’abord, puis d’un arrond. comprenant 6 cantons : les Andelys, Écos, Étrépagny, Fleury, Gisors, Lyons.

Andelys (Les moulins des),

fief aux Andelys.

Androlles,

— Asnerolles, 1210 (L. P.).

moulin à Asnières.

Anellou,

fief sous Tilly, 1516 (arch. de la Seine-Inf.).

Anet,

passage de la Seine près d’Amfreville-sous-les-Monts.

Angenieur (L’),

ferme de la Haye-Aubrée.

Angerais,

hameau de la Goulafrière.

Angerais,

— Angeria, 1209 (ch. de Henri des Essarts).

hameau de Saint-Laurent-des-Grès ; vavassorie noble.

Angers (Canal d’),

à Pont-de-l’Arche ; plans et projet inexécuté, 1801.

Angerville (Fontaine d’),

ruisseau de 2 kilomètres naissant à Saint-Sylvestre-de-Cormeilles et affluent de la Calonne.

Angerville (Pont d’),

sur l’Iton, à Glisolles.

Angerville-la-Campagne,

— Ansgervilla, 1208 (ch. de la Noë).

— Angiervilla, 1233 (cart. de la léproserie d’Évreux).

commune du canton d’Évreux sud ; baronnie, H.J.

Angerville-la-Rivière,

— Ansgervilla, 1160 ;

Anguervilla, 1251 (cart. de Saint-Étienne-de-Renneville).

ancien fief, commune réunie à Glisolles.

Anges (Les),

hameau du Plessis-Mahiet.

Anges (Rue-aux-),

lieu-dit à Montreuil-l’Argillé.

Anglais (Fief aux),

— 1451 (aveu d’André de Rambures).

quart de fief assis à Verclives, réuni à Verclives en 1714 et relevant de Mussegros.

Angle (L’),

hameau du Bois-Normand-près-Lyre.

Angle (L’),

hameau d’Écardenville-sur-Eure.

Angles (Les),

hameau de Brosville.

Angles (Les),

hameau du Tronquay.

Angodes.

— Vallis Angodes, lieu-dit à la Vieille-Lyre, 1287 (cart. de Lyre).

Angorie (L’),

hameau de Lieurey.

Angoville,

— Ansgotivilla, xie siècle (L. P.).

— Ansgovilla (M.R.).

— Angovilla, 1278 ;

Ansgoville (la Roque).

— Engouvilla (p. de Raoul Roussel).

— Angoville-en-Roumois, 1828 (L. Dubois).

canton de Bourgtheroulde.

Angreville,

— Angervilla ; Ansgervilla, xiie siècle ;

Ansgerivilla, 1375 (cart. du Bec).

hameau de Gaillon, quart de fief relevant d’Évreux.

Précédente Page 5 sur 234 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays