Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Eure

Dictionnaire du département : Eure

Précédente Page 78 sur 234 Suivante

Ermitage (L’),

ancienne chapelle au bas de la côte de la Pierre, à Pont-Audemer, dépendant de l’abbaye de Corneville.

Ermitage (L’),

lieu-dit à la pointe de la Roque.

Ermitage du Château-Gaillard (L’),

très-ancien en 1677, situé au pied de la forteresse et au-dessus des deux Andelys.

Errants (Le Chemin aux),

route directe au moyen âge pour voyager à pied et à cheval du Vaudreuil à Muids et de Muids à Rolleboise, avec plusieurs passages de rivière (P. Goujon).

Ervolus (Les),

— Les Arvollus, 1285 (L. P.).

— Arvolus, xiiie siècle (cart. du chap. d’Évreux).

hameau du Plessis-Grohan ; quart de fief relevant du comté d’Évreux.

Escachier (L’),

lieu-dit à Léry, 1248.

Escalier-du-Fouet (L’),

hameau de Hauville.

Escameaulx,

— 1501 (comptes de la vicomté d’Elbeuf).

nom d’un lieu peu éloigné de Bourgtheroulde.

— Voy. Écamaux (Les).

Escampis (Les),

lieu-dit à Giverny.

Escorchère,

— 1238 (cart. du Bec).

lieu-dit à Courbépine.

Escotz,

fief à Hennezis.

Escrets (Les),

hameau de Chaignes.

Escroville,

— Escouville, 1367 (arch. de la Seine-Inf.).

fief à Montaure, uni au marquisat de la Londe.

Escusson (L’),

— 1612 (Le Beurier).

lieu-dit à Saint-Aubin-sur-Gaillon.

Esguillons (Les),

lieu-dit à Écauville.

Esmaiart

lieu-dit à Léry, 1249.

Espaignes,

— 1452 (L. P.).

fief assis à Évreux et relevant de l’évêque.

Espaillard,

moulin au Becthomas.

Espée (Fief de l’),

relevant de Conches.

Espée (L’),

— 1409 (L. P.).

huite de fief à Beaumontel, relevant de Beaumont-le-Roger.

Espérande,

— 1407 (tabell. de Rouen).

vavassorie à Épréville-en-Lieuvin.

Espérande,

— Esplandres (Le Beurier).

huite de fief à Giverville, relevant de la Poterie-Mathieu.

Esperlenc,

— Esperlent, 1216 (arch. de la Seine-Inf.).

pont à Louviers, 1210 (cart. de Philippe d’Alençon).

— Anc. nom du pont des Quatre-Monlins ; nom du second mari de la duchesse Sprota.

Espiègle (Les Roches d’),

au bord de la Seine, entre Port-Mort et Notre-Dame-de-l’Île.

Espinay (L’),

huite de fief à Appeville-Annebaut.

Espinay-en-Vièvre (L’),

plein fief de haubert, relevant du roi, à Saint-Pierre-des-Ifs.

Espines (Les),

fief relevant de Montfort (L. P.).

Espinets (Les),

huite de fief à Écaquelon, relevant de Pont-Audemer.

Espivent

très-ancien lieu-dit à Éturqueraye.

Esplinquet (L’),

fief formant avec Garambouville un plein fief de haubert, relevant du comté d’Évreux.

Esprevier (L’),

fief à Menneval, appartenant à l’abbaye de Bernay.

Esprevier (L’),

fief à Tillières, 1567.

Espringale (Tour, Rue et Ruisseau de l’),

en 1745 (Bonnin, plan d’Évreux).

Essards-en-Ouche (Les),

— Exars, 1050 ;

Sarta, 1081 (Orderic Vital).

— Essart, 1128 (ch. de Henri Ier).

— S. Petrus de Essartis, 1255 (cart. de Saint-Évroult).

— Les Essarts-en-Ouche (L. P.).

ancienne commune du canton de Broglie, extraite, en 1834, du département de l’Orne et réunie à Verneusses en 1843 ; fief.

Essargieux

ancien lieu-dit à Saint-Pierre-des-Cercueils (L. P.).

Essart (L’),

ferme à Douville ; fief.

Essart (L’),

ferme au Manoir.

Essart-Clément (L’),

hameau de la Boissière.

Essart-Mador (L’),

— Variantes : Sart Mador, Sart Madaure, Essart Madour (L. P.).

hameau de Lyons-la-Forêt et canton de la forêt de Lyons.

Essarts (Les),

— Sarta (L. P.).

— S. Jacobus de Essartis, 1152 (bulle d’Eugène III).

— Sarta, 1206 (cart. de l’Estrée).

— Essarts, 1229 (cart. de Saint-Sauveur).

— Les Issarz (grande ch. de Lyre).

— Essars, 1313 (arch. de l’Eure).

— Les Essarts-le-Fai, 1828 (L. Dubois).

— Les Essarts-sur-Damville, 1839 (L. P.).

commune du canton de Damville ; fief relevant de Damville, 1454 (L. P.).

Essarts (Les),

hameau de la Boissière.

Essarts (Les),

hameau de Brionne.

Essarts (Les),

hameau de Chéronvilliers.

Essarts (Les),

— Vers 1201 (lettre de Jean sans Terre).

hameau d’Infreville.

Essarts (Les),

fief au Neubourg.

Essarts (Les),

ferme à Pîtres.

Essarts (Les),

hameau de Radepont.

Esseaux-de-la-Forge (Pré des),

à Bourth.

Estoqué (L’)

fief à Valletot (Le Beurier).

Estorsel,

— Torsel, 1310 (l’abbé Caresme).

moulin à Romilly-sur-Andelle, xiiie siècle (ch. d’Ide de Meulan).

Estourmi,

vigne à Pont-de-l’Arche, 1340.

Estrée (L’),

nom d’un territoire traversé à Muzy par la voie romaine d’Évreux à Dreux.

Estrée (L’),

— Strata, 1163 (ch. de Rotrou, év. d’Évreux).

— Stratæ, 1164 (bulle d’Alexandre III).

— Strata, 79vers 1180 (ch. de Robert aux Blanches Mains ; Menriquez, Annales Cistercienses).

— B. Maria de Strata (Gall. christ.).

— Strata, vulgo l’Estrée (Neustria pia).

— Estreies, 1212 (cart. de l’Estrée).

— L’abbaye d’Estrées, 1708 (Th. Corneille).

abbaye de l’ordre de Cîteaux, fondée en 1144, à la limite des diocèses d’Évreux et de Chartres, au territoire de Muzy, unie en 1685 à l’évêché de Québec et cédée à des religieuses du même ordre.

Précédente Page 78 sur 234 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays