Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Eure

Dictionnaire du département : Eure

Précédente Page 94 sur 234 Suivante

Gaillarderie (La),

maison isolée, aux Barils.

Gaillardes (Les),

lieu-dit à Venables.

Gaillon,

— Gaillo, Gallyo, Guaillon, Gaillonium, Gaillum, Gwailium (Deville, Comptes de Gaillon).

— Fortalitia Gaillonis (Rigord, Rec. des Hist. de France).

— Gaillo (Guill. le Breton, Philippidos lib. V).

— Castrum Gaallonii, 1195 (traité entre Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion).

— Guaillum, 1198 (Roger de Hoveden).

— S. Antonius de Gallon, 1208 (arch. de l’Eure).

— Wallio (ch. d’Eustache d’Habloville).

— Gaillum, 1215 (cart. de Fécamp).

— Gallio, 1216 (ch. de Phil. Aug.).

— Gallyo, 1232 (ch. de St Louis).

— Gaillun, 1235 (cart. de Saint-Taurin).

— Gallon, 1262 (échange de St Louis avec l’arch. de Rouen).

— Wallanium, Waillonium, 1409 (ch. de la Noë).

— Gailhon, 1508 (invent. des meubles de Georges d’Amboise).

— Gayllon, 1622 (lettres de l’archev. François de Harlay).

— Gaillon-l’Archevêque, 1817 (Le Couturier, Dict. des communes).

chef-lieu de canton, ancien château fort, résidence princière des archev. de Rouen ; haute justice ; bourg en 1722 (Masseville).

Gaillon,

hameau de Bémécourt.

Gaillon,

fief et hameau à Condé-sur-Risle.

Gaillon,

fief à Marcouville-en-Roumois, 1558.

Gaillon,

fief à Saint-Aubin-de-Scellon.

Gaillon (Canton de),

arrondissement de Louviers, ayant à l’est le canton des Andelys, dont il est séparé en grande partie par la Seine ; au sud, les cantons de Vernon et d’Évreux ; à l’ouest, le canton de Louviers ; au nord, les cantons des Andelys et de Pont-de-l’Arche, et comprenant 24 communes : Gaillon, Ailly, Aubevoye, Autheuil, Authouillet, Bernières, Cailly, Champenard, la Croix-Saint-Leufroi, Écardenville-sur-Eure, Fontaine-Bellenger, Fontaine-Heudebourg, Heudreville-sur-Eure, Muids, Saint-Aubin-sur-Gaillon, Sainte-Barbe-sur-Gaillon, Saint-Étienne-sous-Bailleul, Saint-Julien-de-la-Liègue, Saint-Pierre-de-Bailleul, Saint-Pierre-la-Garenne, Tosny, Venables, Vieux-Villez, Villers-sur-le-Roule, et 17 paroisses, dont 1 cure, à Gaillon, et 16 succursales : Ailly, Aubevoye, Authouillet, la Croix-Saint-Leufroi, Écardenville-sur-Eure, Fontaine-Bellenger, Fontaine-Heudebourg, Heudreville-sur-Eure, Muids, Saint-Aubin-sur-Gaillon, Sainte-Barbe-sur-Gaillon, Saint-Pierre-de-Bailleul, Saint-Pierre-la-Garenne, Tosny, Venables et Villers-sur-le-Roule.

Gaillon (Source de),

ruisseau qui naît à Saint-Julien-de-la-Liègue, arrose Gaillon et Aubevoye et afflue à la Seine après un cours de 3 kilomètres.

Gaillon (Station de),

à Aubevoye, sur le chemin de fer de Paris au Havre.

Gailloncel,

— Waillonchel, 1231 (cart. de Saint-Wandrille).

— Gualoncel (cart. du chap. d’Évreux).

— Gailloncelles, xviiie siècle (divers actes judiciaires).

hameau de Gaillon.

Gaillonnière (La),

ferme à Saint-Aubin-le-Guichard.

Gainville,

fief à Boussey.

Gaiville,

— Guaiville (Cassini).

— Guerville (Guilmeth).

hameau et fief ; aujourd’hui ferme à Trouville-la-Haulle, au point de réunion de deux voies romaines.

Gal (Le)

fief à Saint-Germain-la-Campagne.

Galande (La),

lieu-dit aux Andelys.

Galardon (Le),

maison isolée, à Fontaine-Bellenger.

Galbaut,

second nom du fief de Bonnemare, à Gamaches.

Galette-Chaude (La),

hameau de Pont-Audemer.

Galisson,

fief à Cintray.

Galitrelle (La),

— La Gariterelle, 1610 (Floquet, Hist. du privilége de Saint-Romain).

— Ganitrel, vers 1750 (Cassini).

ferme et fief à Saint-Martin-la-Corneille : aujourd’hui la Saussaye.

Gallerand (Le),

lieu-dit à Bourg-Beaudouin.

Gallet (Le),

hameau de Saint-Sylvestre-de-Cormeilles.

Gallière (La),

— Gaillière (L. P.).

ferme à Chanu.

Galliot (Le),

hameau de Saint-Martin-Saint-Firmin.

Gallit,

ferme à Saint-Mards-de-Blacarville.

Gallois,

fief à Saint-Aubin-sur-Risle.

Galmin (Le),

lieu-dit à Saint-Aquilin-de-Pacy.

Galonnière (La),

lieu-dit à Longchamps.

Galvardin (Le),

lieu-dit à Heubécourt.

Gamaches,

— Gamapuis vicus, vers 628 (d’Achéry, Spicilegium).

— Gamaffium, viie siècle (Neustria pia) ; 707 (chronicon Fontanellense).

— Gamaci, 1063 (cart. de la Trinité-du-Mont).

— Gamachiæ, 1150 (Hist. de France, t. XII, p. 187) ; 1275 (cart. blanc de Saint-Denis).

— Gaamacus, 1272 (arch. de la Seine-Inf.).

— Gamachi, Gamasches, Guamaches (M. R.).

commune du canton d’Étrépagny ; château fort important avant 1150 ; fief, doyenné du diocèse de Rouen.

Gamaches,

quart de fief sur Amfreville-sous-les-Monts, Flipou et Senneville, devant son nom aux sires de Gamaches (Charpillon et Caresme).

Gamaches,

fief à la Heunière.

Gambon (Le),

— Ganboon, 1198 (Stapleton).

— Rivus Gambo, 1257 (olim).

petite rivière qui a sa source au-dessus d’Harquency, traverse les deux Andelys et afflue à la Seine par la rive droite après un cours de 6 kilomètres.

Gambon (Vallée du),

d’Harquency aux Andelys.

Précédente Page 94 sur 234 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays