Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Marne

Dictionnaire du département : Marne

  Page 1 sur 305 Suivante

Abbaye (L'),

— Quidam locus qui vocatur Cheminon, 1110 (Chem., c. 17).

— Chiminun, 1161 (cart. de Chem., f° 27 r°).

— Domus de Cheminun, 1165 (cart. de Montiers, 10946, f° 17 r°).

— Chyminum, 1191 (Chem., c. 20).

— Abbatia de Chiminon, 1164-1171 (cart. de Chem., f° 37 v°).

— Chiminum, 1222 (Chem., c. 17).

— Chyminon, 1233 (Chem., c. 17).

— Chemin. l'Abie, 1243 (Chem., c. 17).

— Chemynun, 1248 (Chem., c. 16).

— Chemynon, 1253 (Chem., c. 15).

— Chemynon l'Abaye, 1490 (Chem., c. 3).

— Abbatia de Cheminonno, 1542 (taxe du dioc. de Châlons, p. 218).

— In hoc loco qui vocatur Cheminio, 1662 (Chem., c. 15).

ferme, commune de Cheminon-la-Ville ; ancienne abbaye d'hommes de l'ordre de Cîteaux, sous l'invocation de la Vierge, fondée en 1110.

Cette abbaye remplaça un petit monastère construit à peu de distance et placé sous l'invocation de saint Nicolas.

Abbaye de Moncetz (L'),

château, commune de Moncetz-sur-Marne.

— C'est l'ancienne abbaye de Moncetz. — Voy. ce nom.

Abbé (Bois de l'),

portion de la forêt de la Traconne, comprise dans la commune de Chantemerle.

Abbéval,

— Calcis furnum Abbatis Vallis, 1147 (Trois-Font., c. 1).

— Chaufurnum de Abbeval, 1150 (Trois-Font., c. 1).

— Chaufurnum de Abaval, 1152 (Trois-Font., c. 1).

ancien four à chaux, près Trois-Fontaines.

Ablancourt,

— Ambloniscurt, 850 (cart. du chantre Guérin, f° 8 v°).

— Ambluncurt, 1110 (cart. de Châl. c. Gaign., p. 73).

— Amblunnicurtis, 1107 (chap. de Châl., a. 1, l. 1).

— Eblancort, vers 1220 (liv. des vass. de Champ.).

— Amblancourt, 1240 (Chem., c. 1).

— Anblancort, vers 1252 (fiefs de Champ.).

— Emblancourt, vers 1274 (arch. nat., J 202, 46 ter).

— Amblancuria, 1282 (chap. de Châl., a. 4, l. 8).

— Amblencourt, 1302 (S.-Pierre-aux-Monts, c. 8 et 21).

— Anblancourt, 1511 (arch. nat., P 179, 92).

— Ablancuria, 1542 (taxe du dioc. de Châl., p. 216).

— Amblincourt, 1556 (arch. lég. de Reims, cout. p. 878).

— Ablancour, 1714 (arch. nat., P 223, 352).

— Anblancour, 1665 (arch. nat., P 1914, 43).

— Amblaincourt, 1728 (lieux régis par la cout. de Châlons).

— Amblancurtis, 1775 (chap. de Châlons, a. 1, l. 56).

canton de Vitry-le-François.

En 1789, Ablancourt faisait partie de l'élection de Vitry et suivait la cout. de Châlons. Diocèse de Châlons, doyenné de Vitry-le-Brûlé ; église paroissiale, dédiée à saint Martin, à la présentation du chapitre de l'église cathédrale de Châlons.

Ablois-Saint-Martin,

— Sanctus Martinus de Avleis, 1145 (cart. de S.-Martin d'Épernay, p. 130).

— S. Martinus de Avlis, 1155 (cart. de S.-Martin d'Épernay, t. I, p. 79).

— Avelois, 1219 (cart. d'Avenay, p. 64).

— Aublois, Avlois, vers 1240 (fiefs de Champ.).

2— Avloys, 1245 (liber pontificum, f° 275 v°).

— Ablois, vers 1252 (fiefs de Champ.).

— Sanctus Martinus de Avlois, 1262 (la Charmoye, c. 6).

— Avloi, vers 1274 (arch. nat., J 202, 45).

— Abloiz, 1409 (arch. nat., P 182, 314).

— Abloys, 1462 (arch. nat., P 180, 162).

— Saint-Martin-d'Ablays, 1539 (arch. nat., P 162, 136).

— Sainct-Martin de la Bloys, 1634 (arch. nat., P 216, 38).

— Saint-Martin d'Amblois, 1735 (Saugrain, t. I, p. 471).

— Saint-Martin d'Hablois, 1749 (Hautvillers, c. 5).

— Sanctus Martinus in pago Ablensi, 1783 (Houillier).

canton d'Épernay.

En 1789, Ablois faisait partie de l'élection d'Épernay et suivait la cout. de Vitry. Diocèse de Soissons, doyenné d'Orbais ; église paroissiale, dédiée à saint Martin, à la présentation de l'abbé de Saint-Martin d'Épernay.

  Page 1 sur 305 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays