Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Marne

Dictionnaire du département : Marne

Précédente Page 137 sur 305 Suivante

Joches,

— Joche, 1131 (Andecy).

— Joiches, 1151 (cart. d'Oyes, f° 4 r°).

— Jochæ, 1178 (bibl. de l'École des chartes, 5e série, t. IV, p. 463).

— Joches, 1223 (la Charmoye, c. 3).

— Josse, 1556 (arch. lég. de Reims, cout. t. I, p. 911).

— Jochez, 1756 (évêché de Châl., c. 15).

village, commune de Coizard-Joches.

En 1789, Joches faisait partie de l'élection de Châlons et était régi par la cout. de Sens. Son église paroissiale, annexe de celle de Courjeonnet, diocèse de Châlons, doyenné de Vertus, était dédiée à saint Amand.

Joinville,

— Ung autre pièce de pré en lieu-dit en Joinville, 1459 (arch. nat., P 184, 65).

lieu-dit, commune de Servon-Melzicourt.

Joiselle,

— Joirel, vers 1222 (livre des vass. de Champ.).

— Joerellum, 1270 (S.-Nicolas de Sézanne, c. 12).

— Jorellum, 1407 (pouillé de Troyes, p. 249).

— Joisellum, 1443 (évêché de Troyes, G 22).

— Joissellum, 1457 (pouillé de Troyes, N 14).

— Joysel, 1493 (arch. nat., Q1 680).

— Joisel, 1603 (arch. nat., P 178, 98).

— Joizel, 1652 (arch. nat., Q1 679).

— Joiselle, 1758 (arch. nat., Q1 678).

— Josellum, 1784 (Courtalon, t. III, p. 286).

canton d'Esternay.

En 1789, Joiselle était compris dans l'élection de Sézanne et suivait la cout. de Meaux. Son église paroissiale, diocèse de Troyes, doyenné de Sézanne, était consacrée aux SS. Innocents et à saint Antoine ; l'abbé de Notre-Dame de Vertus présentait à la cure.

Joisotteries (Les),

lieu-dit, commune de Beaunay.

Jolicot,

moulin, commune de Merlaut.

Jolivot,

— Le moulin de Jolivet, 1639 (arch. nat., Q1 655 ; Avenay, 87).

— Moulin de Jollivet, xviiie siècle (Cassini).

moulin, commune de Suippes.

Jonchery-sur-Suippe,

— Juncheri, Guncheri, vers 1252 (arch. nat., J 202, 47).

— Joncherium, vers 1260 (nécr. de l'église de Reims, p. 95).

— Jonchereyum, 1262 (Montiers-en-Argonne, c. 2).

— Jonchery, Jongereium, 1272 (Avenay, c. 2).

— Jonchereium, 1274 (Avenay, c. 2).

— Joncheri, 1285 (feoda Camp., C 98).

— Jonchereyum supra Soppiam, 1303-1312 (arch. adm. de Reims, t. II, p. 1115).

— Jonchery-lez-S.-Ylier-le-Menessier, Jonchery-sur-Suippe, 1522 (arch. nat., P 182, 322 v°).

— Jonchery sur la rivière de Suippe, 1491 (arch. nat., P 181, 82).

— Junchery, 1502 (arch. nat., P 181, 100).

canton de Suippes.

En 1789, Jonchery-sur-Suippe faisait partie de l'élection de Reims et était régi par la cout. de Vitry. Son église paroissiale, diocèse de Reims, doyenné de Bétheniville, était dédiée à saint Pierre ; l'Université de Reims présentait à la cure.

Jonchery-sur-Vesle,

— Juncaracus, 849-857 (Hincmari op., t. II, p. 839).

— Junchereium, Junchereiacum, 1156 (cart. d'Igny, f° 10 r°).

— Junchereum, 1154-1159 (cart. d'Igny, f° 2 v°).

— Junchereyum, 1198 (cart. B du chap. de Reims, f° 411 r°).

— Joncherium, Joncheri, 1220 (cart. d'Igny, f° 58 v°).

— Jonchereium, 1221 (cart. d'Igny, f° 38 r°).

— Jonchereyum, Juncheri, 1223 (chap. de Reims, l. 54).

— Juncherium, 1263 (cart. d'Igny, f° 77 v°).

— Jonchery supra Vidulam, 1328 (cart. A du chap. de Reims, f° 26 r°).

— Jonchery-sur-Veelle, 1337 (arch. adm. de Reims, t. II, p. 777).

— Junchereyum supra Vidulam, 1345 (chap. de Reims, c. 16).

— Joincheri, xive siècle (cart. A du chap. de Reims, f° 128 r°).

— Joncheriacum super Vidulom, avant 1400 (nécr. de l'église de Reims, p. 68).

— Juncheri-sur-Vesle, 1480 (chap. de Reims, c. 16).

canton de Fismes.

Jonchery-sur-Vesle était compris, en 1789, dans l'élection et suivait la cout. de Reims. Son église paroissiale, diocèse de Reims, doyenné de Fismes, était dédiée à saint Georges ; le tournaire du chapitre métropolitain de Reims présentait à la cure.

Joncs (Les),

ferme, commune du Vézier.

Jonnière (La),

maison, commune de Verdon.

Jonquery,

— Jonqueriacum, 1146 (hist. de la maison de Châtillon, p. 25).

— Jonqueri, vers 1222 (livre des vass. de Champ.).

— Jonquery, 1244 (Teulet, trésor des chartes, t. II, p. 531).

— Junkereium, vers 1260 (nécr. de l'église de Reims, p. 101).

— Jonkeri, 1270 (chap. de Reims, l. Ville-en-Tardenois).

— Jonquereyum, 1303-1312 (arch. adm. de Reims, t. II, p. 1052).

— Joqueri, 1356 (arch. adm. de Reims, t. II, p. 1054).

— Joncquery, 1511 (Longau, c. 2).

— Joncqueri, 1631 (Belval, c. 2).

— Joncri, 1692 (arch. lég. de Reims, stat. t. II, p. 963).

— Junquery, 1720 (Saugrain, t. I, p. 479).

canton de Châtillon-sur-Marne.

Jonquery faisait partie, en 1789, de l'élection de Reims et suivait pour partie la coutume de Reims, pour partie celle de Vitry. Son église paroissiale, diocèse de Reims, doyenné de la Montagne, était consacrée à saint Martin ; le tournaire du chapitre métropolitain de Reims présentait à la cure.

Jonquery (Ru de),

affluent du ru de Camp ; arrose les finages de Cuisles et de Jonquery.

Jonquières,

écart, commune de Bligny (Cornet-Paulus).

Josaphat,

lieu-dit, commune d'Esternay.

Josselins (Fief des),

— Le fief de 138Maubué et des Josselins, 1512 (arch. nat., P 162, 313).

— Le fief de Josselin, 1573 (arch. nat., P 167, 70).

— Le fief des Josselins, 1573 (arch. nat., P 192, 19).

à Sainte-Menehould.

Précédente Page 137 sur 305 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays