Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Marne

Dictionnaire du département : Marne

Précédente Page 200 sur 305 Suivante

Neuville-au-Pont (Ru de la),

affluent de l'Aisne ; arrose le territoire de la Neuville-au-Pont.

Neuville-au-Temple (La),

— Domus Templi Salomonis que est in Novella Villa, 1132 (la Neuville, c. 4).

— Novavilla, 1133-1142 (dioc. anc. de Châl., t. I, p. 396).

— Novilla, 1152 (la Neuville, c. 5).

— Domus Templi que est juxta Dompetrum, 1163 (la Neuville, c. 4).

— Domus Templi de Nova Villa quod est prope Cathalanum, 1218 (la Neuville, c. 8).

— Nueville delez Chaalons, 1264 (la Neuville, c. 8).

— Nueville, 1294 (la Neuville, c. 5).

— La maison dou Temple de Neuvile, 1295 (la Neuville, c. 8).

— Nuef-Ville juxta Cathalaunum, 1296 (la Neuville, c. 4).

— La Nueve Ville delez Chaalons, 1297 (la Neuville, c. 5).

— Nuesville juxta Cathalaunum, 1298 (la Neuville, c. 5).

— Neuville, 1332 (la Neuville, c. 5).

— Novilla ad Templum, 1334 (la Neuville, c. 4).

— Nueuville, 1345 (la Neuville, c. 8).

— La Neuville-au-Temple, 1375 (arch. nat., Q1 673).

— Neufville, 1384 (la Neuville, c. 5).

— Nuefville-lez-Saint-Estienne-au-Temple, 1414 (la Neuville, c. 5).

village détruit, commune de Dampierre-au-Temple.

Ancienne commanderie de l'ordre du Temple, devenue commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, après la suppression des Templiers.

Neuville-aux-Bois (La),

— Nova Villa, 1154-1161 (Montiers, c. 1).

— Nova Villa ad Curtem, 1202 (Montiers, c. 1).

— Nova Villa ad Nemus, 1218 (cart. de Montiers, 9905, f° 162 v°).

— Nova Villa ad Cort, 1219 (cart. de Montiers, 10946, f° 39 v°).

— La Nueve-Ville au Bois, 1237 (Montiers, c. 4).

— Nova Villa ad Boscum, … ad dictam villam de Bosco, vers 1240 (arch. nat., J 198, 83).

— Nova Villa in Bosco, vers 1252 (arch. nat., J 202, 55).

— Novilla, 1262 (Montiers, c. 2).

— La Nue-Ville-aus-Bois, 1277 (cart. de Montiers, 9905, f° 160 v°).

— La Nue-Ville deu Bois, La Willenueve-au-Bois, vers 1300 (extenta Campanie, Ste-Menehould).

— Nuefville, 1367 (arch. nat., P 183, 23).

— La Nuefveville au Bois, 1380 (Montiers, c. 4).

— La Nuefville au Boix, la Nuefville aux Boys, 1389 (arch. nat., P 183, 47 et 61).

— La Nuefville au Bois, 1392 (arch. nat., P 183, 85).

— La Neuveville ès Boiz, 1402 (arch. nat., P 184, 11).

— Novilla ad Nemus, 1405 (pouillé de Châl., f° 78 r°).

— La Neuville, 1676 (dioc. anc. de Châl., t. I, p. 275).

canton de Dommartin-sur-Yèvre.

La Neuville-aux-Bois était comprise, en 1789, dans l'élection de Sainte-Menehould et suivait la coutume de Vitry. Son église paroissiale, diocèse de Châlons, doyenné de Possesse, était dédiée à saint Remy ; l'abbé de Montiers présentait à la cure.

Neuville-aux-Bois (La),

château, commune de Breuil-sur-Vesle.

Neuville-aux-Larris (La),

— Nove-Vile, vers 1220 (livre des vass. de Champ.).

— Chievres, Nue-Ville à Chievres, La Villenueve aus Chievres, vers 1300 (ext. Campanie, Châtillon).

— La Neufville, 1522 (Belval, c. 1).

— La Neufville aux Chièvres, 1529 (Longau, c. 2).

— La Neuville au Larry, 1618 (Belval, c. 1).

— La Neufville-lez-Champlat, 1627 (Belval, c. 1).

— La Neufville-aux-Laris, 1640 (Belval, c. 1).

— La Næuville, 1646 (Belval, c. 1).

— La Neufville-aux-Chèvres, autrement les Laris, 1674 (arch. nat., P 1154, f° 36 v°).

canton de Châtillon-sur-Marne.

— L'abbaye de Sauve-Majeure s'associe à Blanche, comtesse de Champagne, pour la fondation d'un village nouveau ad nemus juxta situm quod dicitur Larriz, 1207 (liber pontif., f° 362 v°).

Neuvillerie (La),

lieu-dit, commune de Flavigny.

Neuvillers,

— In curia Novivillaris, 1184 (S.-Memmie, c. 7).

— Novum Villeir, Le Neuf-Viller, 128. (arch. nat., Q1 6681).

— Le Nues-Villers, 1366 (S.-Memmie, c. 9).

— Neufviller, 1407 (S.-Pierre-aux-Monts, c. 27).

— Neufville, 1633 (lieux régis par la cout. de Vitry).

hameau détruit, commune de Bassu.

Neuville-sous-Arzillières,

— Nova Villa, 1178 (S.-Pierre-les-Dames, l. Neuville).

— Nueville subtus Arzillieres, 1252 (S.-Pierre-les-Dames, l. Neuville).

— Nue-Vile, 1259 (S.-Pierre-les-Dames, l. Neuville).

— Novilla in Pertesio, 1321 (S.-Pierre-les-Dames, l. Neuville).

— Nueville desouz Arzillieres, 1334 (S.-Pierre-les-Dames, l. Neuville).

— Nuefvilla, 1376 (S.-Pierre-les-Dames, l. Neuville).

— Nuefville en Pertois, 1384 (arch. nat., P 28, 115).

201— La Villeneufve soubz Arzillieres, 1445 (chap. de Châl., a. 2, l. 3).

— Neufville, 1460 (arch. nat., P 179, 69).

— La Neufville, 1633 (lieux régis par la cout. de Vitry, v° Blaise).

— Neuville-sous-Arzilliers, 1781 (arch. nat., Q1 664).

canton de Saint-Remy-en-Bouzemont.

En 1789, Neuville-sous-Arzillières était compris dans l'élection et suivait la coutume de Vitry. Son église paroissiale, diocèse de Châlons, doyenné de Perthes, était dédiée à saint Martin ; l'évêque de Châlons en était collateur.

Précédente Page 200 sur 305 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays