Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Précédente Page 13 sur 160 Suivante

Bayon,

seigneurie à Rozelieures.

Bayonville,

— Baionis villa in comitatu Scarponensi, 960 (H. L. I, c. 367).

— Sylva Baiunville, 1142 (ch. de l'abb. de Sainte-Marie).

— Baionville, 1432 (Tr. des ch. l. Prény, n° 21).

canton de Thiaucourt.

— Le fief de Bayonville relevait de la baronnie d'Apremont et de la châtellenie de Prény, baill. de Nancy. Au siècle dernier, il était le chef-lieu d'une terre appartenant à la maison de Raigecourt.

Bazin,

fief et maison forte à Saulxures-lez-Nancy.

Beaufort,

fief à Réméréville.

Beaulieu,

— Bellus locus, 1157 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Bealeu, 1272 (Tr. des ch. l. Blâmont I, n° 7).

— Bellieu, 1643 (dom. de Lunéville).

— Bellelieu, 1712 (état du temporel).

ferme, commune de Marainviller (prieuré de l'ordre de Saint-Augustin, fondé au xiie siècle, uni, au xive, à l'abbaye de Belchamp).

Beaulong (Le),

ruisseau, prend sa source entre les côtes de Gugney et de They, passe sur les territoires de Forcelles-sous-Gugney et de Diarville et se jette dans le Madon.

Beaume (La),

fief au village de Faulx.

Beaumont,

— Samboldi-Mons, 1106 (Hist. de l'abb. de Saint-Mihiel, p. 453).

— Valterus de Sambumont, 1134 (H. L. II, c. 302).

— Sambuemont, 1227 (cart. d'Apremont, f° 1 v°).

— Cembuemont, 1265 (cart. de Rengéval, f° 21 v°).

— Sambuelmont, 1326 (Tr. des ch. l. Bouconville, n° 71).

— Sambuefmont, 1387 (Tr. des ch. l. Saint-Mihiel, n° 61).

— Sanbuesmont, 1473 (Tr. des ch. l. Saint-Mihiel, n° 161).

— Sembuefmont, 1479 (Tr. des ch. l. Bouconville, n° 117).

— Sembeusmont, 1599 (Tr. des ch. l. Bouconville, n° 47).

— Sambeumont, 1614 (Tr. des ch. l. Bouconville, n° 58).

— Beaumont-en-Voivre, 1744 (arch. de Me Latour, notaire à Toul).

canton de Domêvre.

— Le fief de Beaumont relevait de la baronnie d'Apremont.

Beaupré,

— Anno… 1135… in valle sylvestri satis et horrida subtus Amermamenil, super fluvium Murthem… constructa est abbatia Cisterciensis ordinis, que ex amenitate loci congruum sortita nomen Bellum pratum vocatur, 1157 (ch. de l'abb. de Beaupré).

— Beapré, 1273 (Tr. des ch. l. Moyenvic I, n° 1).

— Belprei, 1299 (Tr. des ch. l. Rosières I, n° 48).

— Belprey, 1550 (dom. de Rosières).

ferme, commune de Moncel-lez-Lunéville (abb. de Cisterciens, fondée en 1135).

Beauregard,

écart, commune de Nancy.

Beauregard,

anc. maison et gagnage près de Vic, 1564 (arch. de Vic).

Beaurepaire,

— Bel Repaire, 1387 (ch. de la coll. Saint-Georges).

— Beilrepaire, 1348 (Tr. des ch. l. Château-Salins, n° 8).

château ruiné, près de Château-Salins.

Bébing,

— Bubinga, 1121 (H. L. II, c. 266) et xve siècle (obit. de la coll. de Sarrebourg).

— Bubinguen, 1301 (ch. de l'abb. de Vergaville).

canton de Sarrebourg.

Beck,

— Ruisseau de Bec, 1600 (dom. de Marsal).

moulin, commune de Mulcey, construit en 1600 sur un ruisseau du même nom.

Becken-Mühl,

scierie, commune de Dabo.

Bédestroff,

— Bederstorff, 1310 (titres de Bourgaltroff, etc.).

— Bedestorff, 1606 (titres de Bourgaltroff, etc.).

hameau, commune de Bourgaltroff.

Bédois (Le)

— Pagus Bedinsis, 770 (H. L. I, c. 285).

— Bedensis, xe siècle (Hist. eps. tull. ad ann. 622-654, H. L. I, c. 127).

pays de Void, dans lequel était compris notamment le bourg de Foug.

— Ce pagus dépendait de la cité de Toul. M. Desnoyers l'appelle la Voide dans sa Topog. ecclés. p. 81.

Bédon,

— Allodium Bellidoni, 1159 (ch. de l'abb. de Clairlieu).

— Bédon-au-Vermois, 1779 (Desc. de la Lorr.).

— Cette ferme donnait son nom à un petit ruisseau, Rivulus Bellidoni, 1127-1168 (ch. de l'abb. de Beaupré).

ferme, commune de Lupcourt, autrefois gagnage franc ayant son ban séparé et son maire.

Béhait (Le),

ruisseau, prend sa source près de Brouville, passe sur le territoire de cette commune, puis sur celui d'Azerailles, et se jette dans la Meurthe.

Beinbach,

ferme, commune de Walscheid.

Bel-Air,

écart, commune de Champey.

Belchamp,

— Bellus-Campus, 1157 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Beichamp, 1260, vidimus de 1403 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Belchamp, 1268 (Tr. des ch. l. Blâmont I, n° 4).

— Bealchamp et Beachamp, 1272 (Tr. des ch. l. Blâmont I, n° 8).

— Bialchamp, 1304 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Beilchamp, 1350 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Beilchampt, 1354 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Belchampt, 1398 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Beilchamps, 1413 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Beichamps, 1437 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Beauchamps, 1529 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Belchamps et Beauchamp, 1581 (ch. de l'abb. de Belchamp).

hameau, commune de Méhoncourt (abbaye de chanoines réguliers, 14fondée au xiie siècle, en un lieu appelé Mons Sanctæ-Trinitatis, nom qu'elle porta elle-même).

Précédente Page 13 sur 160 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays