Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Précédente Page 56 sur 160 Suivante

Ganard (Le),

moulin, commune de Beuvezin.

Garde (La),

— Ecclesia quam Domnum Martinum et Altam Ecclesiam vulgus appellat, xiie siècle (cart. de l'abb. de Salival).

— Ecclesia de Gardia seu de Domno Martino, 1186 (cart. de l'abb. de Salival).

canton de Vic.

La Garde fut le chef-lieu d'une châtellenie du temporel de l'évêché de Metz, bailliage de Vic, de laquelle dépendaient les villages de Vého et Xousse (en partie), du canton de Blâmont ; Bourdonnay, la Garde, Ley, Maizières et Ommeray, du canton de Vic, et plusieurs censes et fiefs.

Garde-de-Dieu (La),

écart, commune de Bourgaltroff.

Garde-de-Dieu (La),

écart, commune de Liocourt.

Il est indiqué sur la carte de Cassini.

Garde-de-Dieu (La),

écart, commune de Lunéville.

Gare-le-Cou,

hameau, commune de Toul.

Garenne (La),

ferme, commune d'Haudonville.

— Cette ferme donne son nom à un ruisseau qui a sa source dans son voisinage, passe sur le territoire d'Haudonville et se jette dans la Mortagne.

Garenne (La),

— La Grande-Garenne, 1783 (visite des bois de la maîtrise de Nancy).

hameau, commune de Nancy ; ainsi appelé de la garenne qui existait encore en cet endroit à la fin du siècle dernier, dans un bois maintenant défriché.

Garenne (La),

écart, commune de Vannes.

Garenne (La)

ancien ermitage, commune de Crévéchamps.

Garrebourg,

— Garburg, 1576 (carte de Specklin).

— Garbourg ou Garburg, 1719 (alph.).

canton de Phalsbourg.

Gas (Les),

ruisseau, prend sa source sous le bois de Tincry, passe sur le territoire de Prévocourt et se jette dans la Nied-Française.

Gasse (La),

torrents, communes de Lorquin et d'Hermelange.

Gast,

écart, commune de Guntzviller.

Gauland,

moulin, commune de Vilcey-sur-Trey.

Gazelle (La),

ancienne ferme à l'abbaye de Belchamp, commune de Méhoncourt.

Gélacourt,

— Gerardus de Gislacurt, 1137 (H. L. II, c. 313).

— Sellacort (Chr. eps. met. ad ann. 1238-1268, H. L. I, c. 72).

— Gillacourt, 1282 (Tr. des ch. l. Deneuvre, n° 3).

— Gillarcort, 1295 (Tr. des ch. l. Deneuvre, n° 11).

— Gillacort, Gyllacort, 1300 (Tr. des ch. l. Blâmont fiefs, nos 17 et 18).

— Gellacort, 1301 (Tr. des ch. l. Deneuvre, n° 13).

— Gellaicort, 1315 (Tr. des ch. l. Deneuvre, n° 20).

— Gellacourt, Gellaucourt, 1324 (Tr. des ch. l. Blâmont I, nos 76 et 78).

— Jaillaicourt, 1345 (Tr. des ch. l. Blâmont fiefs, n° 52).

canton de Baccarat.

— Le fief de Gélacourt relevait du comté de Blâmont.

Gélaucourt,

— Lou fié de Velaicort, 1267 (Tr. des ch. l. Fiefs de Lorraine II, n° 2).

— Gillocourt, 1295 (Tr. des ch. l. Vaudémont dom. n° 141).

— Gelocourt, 1398 (Tr. des ch. l. Vaudémont fiefs, n° 24).

— Gilocourt, Giloncourt, 1408 (dom. de Vaudémont).

— Gilloncourt, 1487 (dom. de Vaudémont).

— Velacourt, 1492 (Tr. des ch. l. Fiefs de Nancy I, n° 32).

— Gellocourt, 1550 (dom. de Vaudémont).

canton de Colombey.

— Le fief de Gélaucourt relevait du comté de Vaudémont.

Gellamont,

— Locus Gellanimontis juxta castrum quod dicitur Deus Louvart, in pago Scarpona, in comitatu Richiani, 1028 (H. L. I, c. 403).

abbaye de Bénédictins changée, dans la première moitié du xie siècle, en une collégiale qui fut ensuite transférée à Dieulouard.

Gellenoncourt,

— Hadewidis de Geveroncort, 1178 (ch. de l'abb. de Beaupré).

— Gillerancourt, 1284 (Tr. des ch. l. Rosières I, n° 17).

— Gelelancourt, 1319 (Tr. des ch. l. Fiefs de Lorr. n° 12).

— Gellerancourt, 1424 (dom. de Nancy).

— Gellenancourt, 1427 (dom. de Nancy).

— Gellelancourt, 1487 (dom. d'Einville).

— Gelnancourt, 1502 (dom. d'Einville).

— Jellelancourt, 1506 (Tr. des ch. B. 7614).

— Genellaincourt, 1562 (dom. d'Einville).

canton de Saint-Nicolas.

— Le fief de Gellenoncourt relevait de la châtell. d'Einville, baill. de Nancy.

Gelucourt

— Parochia de Forlocort, vers 1187 (ch. de l'abb. de Haute-Seille).

— Falocort, 1207 (ch. de l'abb. de Haute-Seille, attribution donnée sur l'enveloppe de ces titres).

— La grange dou Temple à Gilloncort, 1273 (Tr. des ch. l. Moyenvic I, n° 1).

— Gellucourt, Gelleucourt, 1476 (dom. de Dieuze).

— Gelocourt, 1481 (dom. de Dieuze).

— Geloucourt, 1553 (dom. de Dieuze).

— Gisselfingen dit Geloucourt, 1559 (dom. de Dieuze).

— Geloucourt, Gissefingen, 1594 (dén. de la Lorr.).

— Gelloncourt, 1600 (dom. de Dieuze).

— Jelucourt (Cassini).

canton de Dieuze (maison de Templiers, puis commanderie de Saint-Jean-de-Jérusalem).

Gémonville,

— Gemonvilla, 1362 (reg. cap. de la cath. de Toul).

canton de Colombey.

— Le fief de Gémonville relevait du comté de Vaudémont.

Généreuse (La),

ferme, commune de Coutures.

Gentilly,

château, commune de Maxéville ; érigé en fief en 1612.

Georgenberg,

montagne, commune de Dabo.

Précédente Page 56 sur 160 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays