Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Précédente Page 59 sur 160 Suivante

Gondrexange

— Gunnedrekin, Gunedrekin, 1401, 1402 (Tr. des ch. l. Steinsel, nos 3 et 4).

— Gondresenges, Gunderchingen, 1460 (Tr. des ch. l. Steinsel, n° 6).

— Gondressanges, 1461 (Tr. des ch. l. Steinsel, n° 7).

— Gondrechingen, 1519 (Tr. des ch. l. Steinsel, n° 24).

— Guldelinger, 1552 (Cosmographie, éd. allem.).

— Gunderichingen seu Gondrechanges, 1751 (Als. ill. II, p. 198).

— L'étang de Gunnedrekin entre Fribourg et Réchicourt, 1401 (Tr. des ch. l. Steinsel, n° 3).

canton de Réchicourt-le-Château.

Cette commune donne son nom à un des principaux étangs du département, dont la création remonte aux premières années du xve siècle.

Gondrexon

— Contrexon, 1091 (ch. du pr. de Froville).

— Gondresum, 1147 (Ord. præm. ann. II, c. 544).

— Gondrechon, 1301 (H. L. II, c. 553).

— Gondrexons, 1332 (Tr. des ch. l. Blâmont fiefs, n° 86).

— Gonderxon, 1376 (Tr. des ch. l. Blâmont I, n° 150).

— Gondexon, 1420 (Tr. des ch. l. Blâmont fiefs, n° 83).

canton de Blâmont.

— Le fief de Gondrexon relevait du comté de Blâmont.

Gontard,

fief, commune de Bicqueley.

Gorge-Salée,

— Goyse-Sallée, 1627 (Tr. des ch. l. Bar fiefs IV, n° 45).

fief et seigneurie, commune de Bernécourt.

Gorze

— Archipresbyteratus de Gorzia, 1539 (pouillé du dioc. de Metz ; Topogr. ecclés. de la France).

chef-lieu de canton, arrondissement de Metz, était le chef-lieu d'un archiprêtré, archidiaconé de Vic, diocèse de Metz, duquel dépendaient, dans la Meurthe, les paroisses d'Arnaville, Bayonville, Bouillonville, Dommartin-la-Chaussée, Pannes, Thiaucourt, Vandelainville et Xammes.

Gosemarck,

ruisseau, sort du département de la Moselle, passe sur les territoires de Léning et d'Altroff et se jette dans l'Albe.

Gosselming,

— Gosselminga, 1240 (ch. de l'ordre de Malte).

— Ecclesia de Gocelmingen, 1268 (Tr. des ch. l. Hesse, n° 5).

— Nemus quod dicitur Virnevalt apud Gosselmingen, 1312 (Tr. des ch. l. Viviers, n° 8).

— Gozelingen, Gosselmyngen, bannum de Gosselmingen quod dicitur Erneswilre, xve siècle (obit. de la coll. de Sarrebourg, fos 26, 62 et 58 v°).

— Gosselingen, 1490 (Tr. des ch. l. Fiefs divers II, n° 39).

— Gosselminguen, 1555 (Tr. des ch. l. Steinsel, n° 31).

— Gossmingen, 601559 (dom. de Dieuze).

— Gosselmanges, 1574 (Tr. des ch. l. Steinsel, n° 32).

— Goselingen, 1751 (Als. ill. II, p. 198).

canton de Fénétrange.

Précédente Page 59 sur 160 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays