Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Précédente Page 89 sur 160 Suivante

Mazerot,

ruisseau, formé des eaux de la fontaine Berthe, passe sur les territoires de Fontenoy-la-Joute et de Glonville et se jette dans la Meurthe.

Mazerules,

— Maseriolæ, 1127-1168 (ch. du pr. de Flavigny).

— Bencelinus de Maseroles, 1210 (H. L. I, c. 525).

— Maizeruelles, 1283 (ch. de l'ordre de Malte).

— Domus hospitaliorum de Maseruelles, 1402 (Regestrum).

— Mazeruelles-dessous-Amance, 1411 (Tr. des ch. l. Amance, n° 13).

— Maizeruelle, 1477 (dom. d'Amance).

— Mazereulles, 1492 (dom. d'Amance).

— Mazerulles, 1550 (dom. d'Amance).

— Mazelure, 1594 (dén. de la Lorr.).

— Mezereulle, 1595 (Tr. des ch. l. Moyenvic I, n° 114).

— Maixereulle, 1600 (dom. de Nancy).

— Mazereulle et Mazaruelles, 1658 (titre de l'ordre de Malte).

canton de Château-Salins.

Mederatt-Mühl,

moulin, commune de Dabo.

— Ce moulin donne son nom à un ruisseau qui prend sa source à Dabo, passe sur le territoire de cette commune et se jette dans la Zorn.

Médreville,

hameau, commune de Nancy.

Méharménil,

— Amermasnil, 1130 (ch. de l'abb. de Beaupré).

— Hamermasnil, 1135 (ch. de l'abb. de Beaupré).

— Pons de Hameharmasnil supra Mortesnam, 1178 (ch. de l'abb. de Beaupré).

— Harmeharmasnil super Mortennam fluvium, 1189 (ch. de l'abb. de Beaupré).

— Meharmenil, Mehartmesnil, 1218 (ch. de l'abb. de Beaupré).

ancien moulin à l'abbaye de Beaupré, sur la Mortagne, entre Gerbéviller et Xermaménil.

Méhon,

ferme, commune de Deuxville ; fief érigé en 1598 ; chapelle fondée en 1650.

Méhoncourt,

— Mooncort, 1255 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Mohoncourt, 1281 (ch. de l'abb. de Belchamp copie du xviie siècle).

canton de Bayon.

— Le fief de Méhoncourt relevait de la châtell. de Rosières, baill. de Nancy.

Melkerhoff (Le),

ferme, commune de Bieberskirch.

Melkerhoff (Le),

ferme, commune de Fénétrange.

Ménagerie (La),

écart, commune de Chanteheux ; maison érigée en fief, en 1705, sous le nom de Mussey.

Ménagerie-de-la-Malgrange (La),

ferme, dépendant autrefois de la Malgrange, commune de Jarville, vendue comme propriété nationale en 1796.

Menelle (La),

hameau, commune de Pierre-Percée.

Menge,

— Le molin de Menge, 1406 (Tr. des ch. l. Vaudémont fiefs, n° 16 bis).

ancien moulin, près de Vézelise.

Ménil (Le),

écart (fief), commune de Marbache.

Ménil,

— Masnis, 1251 (Tr. des ch. l. Lunéville I, n° 53).

— Mesny, Maisnilz, 1315 (Tr. des ch. l. Lunéville I, nos 20 et 21).

— Mesnis, 1318 (Tr. des ch. l. Lunéville I, n° 55).

— Mesnil-devant-Lunéville, 1523 (dom. de Lunéville).

— Mesnil-lez-Lunéville, 1618 (dom. de Lunéville).

faubourg de Lunéville, autrefois village (prieuré de Bénédictins fondée au xviiie siècle et dépendant de l'abbaye de Senones).

Ménil,

— Alodium de Masnis, 1177 (Tr. des ch. l. Abb. de l'Isle, n° 46).

— Masniz, 1180 (Ord. præm. ann. II, c. 454).

— Mannis, 1283 (Tr. des ch. l. Pont addit. n° 1).

— Maignye, Maignix, 1318 (Tr. des ch. l. Pont ecclésiast. n° 126).

— La ville de Mesnilz-sur-Nyedz, 1505 (Tr. des ch. l. Viviers, n° 41).

— Mesnil, 1566 (dom. de Viviers).

ferme, commune de Prévocourt ; village détruit ; seigneurie et franc-alleu.

— Le fief de Ménil relevait du marquisat de Pont-à-Mousson.

Ménil,

fief au faubourg de Ménil (Lunéville).

Ménil (Le),

fief au village du Ménil-Mitry.

Ménil-Flin,

— Masnile, 1111 (H. L. I, c. 439).

— Lou Mesnil, 1289 (Tr. des ch. l. Blâmont I, n° 15).

— Manillum, 1304 (Tr. des ch. l. Deneuvre, n° 15).

— Masnis, 1345 (Tr. des ch. l. Blâmont fiefs, n° 52).

— Le Mengny, Mensny, 1505 (dom. de Deneuvre).

— Le Mesnil-de-Fluin, 1516 (dom. de Lunéville).

— Le Mesnil-de-Flin, 1553 (dom. de Deneuvre).

— Le Mesnil, 1594 (dén. de la Lorr.).

hameau, commune de Flin.

— Le fief de Ménil relevait du comté de Blâmont.

Ménil-la-Tour,

— Mansile, 1168-1193 (H. T. p. 95).

— Manis, 1270 (cart. de Rengéval, f° 27 v°).

— Manillum, 1384 (reg. cap. de la cath. de Toul).

— Mesnil-lès-Toul, 1594 (dén. de la Lorr.).

canton de Toul-Nord.

— Le fief de Ménil-la-Tour relevait, au xvie siècle, de la baronnie d'Apremont ; il est qualifié, au siècle dernier, de franc-alleu et pairie de l'évêché de Toul.

Ménil-Mitry (Le),

— Manullum, 1224 (ch. du pr. de Flavigny).

— Manille, 1350 (Tr. des ch. l. Nancy I, n° 117).

— Le Mesnil-devant-Ormes, 1526 (dom. de Nancy).

— Le Mesnil, 1571 (dom. de Nancy).

— Le Mesnil-près-Bayon, 1590 (Tr. des ch. B. 59, f° 158).

— Ménil-devant-Bayon, 1709 (état du temporel).

— Le Ménil-devant-Bayon, ou Ménil-Mitry, ou Ménil-la-Grenade, 1779 (Descr. de la Lorr.).

— Ménil-lès-Bayon ou Mitry, 1779 (pouillé de Nancy).

— Franc-alleu du Ménil-la-Grenade-devant-Bayon, 1781 (Tr. des ch. fois et hommages).

canton d'Haroué, ainsi appelé du nom de la famille qui possédait cette terre au siècle dernier.

Ménil-Saint-Martin,

— Saint-Martin-Ménil, village réduit à une cense, 1719 (alph.).

ferme, commune de Benney ; autrefois village, avec une église mère de celle de Benney ; cense-fief, haute justice au siècle dernier.

— La carte de l'État-major l'appelle Ménil-Thomassin. — Le fief de Ménil-Saint-Martin relevait de la châtell. et du baill. de Nancy.

Ménil-Saint-Michel,

— Michel-Ménil, 1719 (alph.).

ferme, commune de Benney.

Précédente Page 89 sur 160 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays