Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Dictionnaire du département : Meurthe-et-Moselle

Précédente Page 91 sur 160 Suivante

Metz (Vieille route de),

chemin, commune d'Imling.

Metzing,

hameau, commune de Riche.

Meule (La),

ancien moulin, près de Marsal, construit vers 1600, détruit sur la fin du xviie siècle.

Meule (La Haute

usines, commune de Badonviller.

Meuniers (Chemins des),

communes de Diarville, Lupcourt et Guntzviller.

Meurthe,

— Murtha fluvius oriens in Vosago, 667 (Diplom. II, p. 147).

— Flumen Murtæ, 671 (H. L. I, c. 259).

— Murt, 880 (H. L. I, c. 316-317).

— Fluvius Mort, 912 (H. L. I, c. 335).

— Fluvius qui dicitur Mortus, 923 (coll. Moreau, t. IV, f° 104).

— Fluvius Mortuus, 935 (ch. de l'abb. de Bouxières).

— Aqua nomine Murth, 1073 (ch. de l'abb. de Bouxières).

— Mortensis fluvius, 1147 (H. L. II, c. 328).

— Murtis, 1156 (ch. de l'abb. de Beaupré).

— Morta fluvius, xiie siècle (Tertia vita S. Hidulfi, p. 24).

— La revière de Muert, 1289 (Tr. des ch. l. Blâmont I, n° 15).

— Murt, 1318 (Tr. des ch. l. Lunéville I, n° 55).

— Mur, 1325 (Tr. des ch. l. Blâmont fiefs, n° 47).

— Meurt, 1420 (dom. de Nancy).

— Meudz, 1424 (dom. de Nancy).

— Meux, 1429 (ch. des Prêcheresses de Nancy).

— Mœurthe, 1576 (dom. de Nancy).

— Murthe, 1591 (dom. de Nancy).

— Meurth, 1600 (dom. de Nancy).

rivière.

Ses principales branches viennent du Grand et du Petit Valtin, montagnes de la chaîne des Vosges, dans le département de ce nom ; elle reçoit successivement les eaux de la montagne du Bonhomme, celles de la rivière de Fave, du Rabodeau, de la Plaine, sort des Vosges pour gagner Baccarat, suit dans le département de la Meurthe un cours d'environ 76 kilomètres, du sud-est au nord-ouest, passe sur les territoires de Thiaville, la Chapelle, Bertrichamps, Deneuvre, Baccarat, Glonville, Azerailles, Flin, Chenevières, Saint-Clément, Lunéville, Rehainviller, Mont, Blainville, Damelevières, Rosières-aux-Salines, Dombasle, Saint-Nicolas, Varangéville, Art-sur-Meurthe, la Neuveville-devant-Nancy, Jarville, Tomblaine, Nancy, Malzéville, Maxéville, Pixerécourt, Champigneules, Bouxières-aux-Dames, et se jette dans la Moselle près de Frouard, au lieu dit la Gueule-d'Enfer.

Meuse-Commercy

— Decanatus de Commerceio, decanatus de Valle-Coloris (Topog. ecclés. de la France).

doyennés dépendant de l'archidiaconé de Ligny, diocèse de Toul, et qui comprenaient dans la Meurthe les paroisses suivantes : le premier, celles de Boucq et Trondes ; le second, celles d'Allamps, Barisey-au-Plain, Foug, Lay-Saint-Remy, Saulxures-lez-Vannes, Uruffe et Vannes.

— Ces deux doyennés furent formés, au commencement du xviiie siècle, du démembrement du doyenné de la Rivière de Meuse, decanatus de Ripparia Mose, 1402 (Regestrum).

Mexet

— Marcei, 1290 (Tr. des ch. l. Rosières I, n° 29).

— Mercei, 1301 (Tr. des ch. l. Nancy I, n° 102 bis).

— Marceyum, 1357 (ch. du pr. de Flavigny).

— Mercey, 1423 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Maxey, 1437 (ch. de l'abb. de Belchamp).

— Maxey-lez-Domptaille, 1564 (dom. de Gerbéviller).

— Marxey, 1594 (dén. de la Lorr.).

— Maxey, Mexey ou Metzey, 1719 (alph.).

— Mexy, 1717 (titre de l'abb. de Beaupré).

écart, commune d'Haussonville ; village détruit ; l'abbaye de Beaupré y avait une grange au commencement du siècle dernier.

— Le fief de Mexet relevait de la châtell. et du baill. de Nancy.

Meyenthal,

écart, commune de Walscheid.

Meyersmühl,

scierie, commune de Dabo.

Mezan,

— Amazan, 1719 (alph.).

— Amezan, 1779 (Descr. de la Lorr.).

— Petit-Mezant (carte de l'État-major).

moulin (cense-fief), commune de Gerbéviller.

Ce moulin donne son nom à un ruisseau dit aussi de Moranviller. — Voy. Moranviller.

Michaux,

moulin, commune de Thuilley-aux-Groseilles.

Michottes (Champ-des-),

canton de terre, commune de Froville, dont le revenu était destiné à faire des michottes ou petites miches de pain que l'on distribuait, tous les ans, aux paroissiens qui assistaient aux processions des Rogations.

Midreville,

village détruit au xviie siècle, près de Diarville.

Mignéville,

— Alodium de Magnervilla, 1152 (Tr. des ch. l. Abb. de Senones, n° 8).

— Magnavilla, 1402 (Regestrum).

— Megineville, 1594 (dén. de la Lorr.).

— Magneville, 1710 (polium).

canton de Baccarat.

— Le fief de Mignéville relevait du comté de Blâmont.

Milbert

ferme, commune de Romécourt.

Millery

— Miliriacus, 745 (Diplom. II, p. 399).

— Ecclesia in Melariclo, in comitatu Scarponensi, 896 (H. T. p. 12).

— Melaridum, xe siècle (Hist. eps. tull. ad ann. 895-907, H. L. I, c. 130).

— Vin de montagne de Millerei, 1238 (Tr. des ch. l. Pont dom. II, n° 2).

— Millerey, 1403 (dom. de Condé).

— Mellerey, 1424 (dom. de Nancy).

canton de Pont-à-Mousson.

Millery (Les Bâtiments),

ferme, commune de Millery.

Mine (Chemin de la),

commune de Noviant-aux-Prés.

Mine (La),

saline, commune de Vic, à l'endroit où la carte de l'État-major porte : Mine de sel gemme.

Minière (La)

bois, communes de Lorquin, Hattigny, etc. d'où l'on extrayait, vers la fin du siècle dernier, du minerai pour les forges de Cirey.

Précédente Page 91 sur 160 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays