Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meuse

Dictionnaire du département : Meuse

Précédente Page 117 sur 267 Suivante

Joli-Bois,

bois, commune de Raulecourt ; faisait partie de la forêt de la Reine.

Jolimont,

contrée, commune de Boureuilles.

Jolitot,

contrée, commune de Lemmes.

Joly,

côte, commune de Combres.

Jonchère,

maison isolée, commune de Bonnet.

Jonchère,

contrée, communes d'Hannonville-sous-les-Côtes et de Maizeray.

Jonparges,

hameau ruiné, commune des Éparges ; était situé au N.-O. de ce village.

Jonquière,

contrée, communes d'Auzéville et de Froidos.

Jonvaux,

contrée, commune de Ménil-sous-les-Côtes.

Jonville,

— Jonville, 1261 (cart. d'Apremont) ; 1271 cart. d'Apremont, ch. d'affranch.) ; 1322 (arch. de la Meuse).

— Ionville, 1656 (carte de l'évêché).

— Joannis-villa, 1679 (D. Marlot).

village sur la rive gauche du ruisseau des Parrois, à 11 kil. au N. de Vigneulles-lez-Hattonchâtel.

Avant 1790, terre de Gorze, justice seigneuriale de l'abbé, parlement de Metz. — Dioc. de Metz, archid. de Vic, archipr. de Gorze.

Jorjean,

bois, commune de Dieppe.

Joselles,

contrée, commune de Charny.

Josémont,

bois communal de Vaux.

Jossecourt,

— Jossoncourt, 1252 (cart. de la cathédr.).

— Jocourt, Jocurtis (anciens titres).

hameau ruiné, entre Troyon et Lacroix-sur-Meuse.

Était, suivant Mâchon, annexe de Woimbey, dioc. de Verdun, archid. de la Rivière, doy. de Saint-Mihiel.

Josselinsard,

contrée, commune de Boureuilles.

Jouy (Voie-de-),

contrée, commune de Montzéville.

Jouy-devant-Dombasle

— Mont-Jouy, Mons-Jovis, ixe siècle (sous l'év. Dadon, hist. ms de l'abb. de Beaulieu).

— Joei, 1165 (cart. de Saint-Paul) ; 1261 (cart. de la cathédr.).

— Joiey, 1223, 1229 (cart. de la cathédr.).

— Joiei, 1229, 1261, 1264 (cart. de la cathédr.) ; 1243 (chap. de l'égl. de Verdun).

— Joey, 1642 (Mâchon).

— Joyeium, 1736 (annal. præmonstr.).

— Joüy, 1738 (pouillé) ; 1743 (proc.-verb. des cout.).

— Parochialis ecclesia de Joviis, 1738 (pouillé).

village sur la droite du Wadelaincourt, à 11 kil. à l'E. de Clermont-en-Argonne.

Avant 1790, Verdunois, terre d'év. prévôté de Lemmes, cout., baill. et présid. de Verdun, parlem. de Metz. — Dioc. de Verdun, archid. d'Argonne, doy. de Clermont, annexe de Sivry-la-Perche.

Jouy-sous-les-Côtes,

— Gaudiacum de ratione S. Stephani, in pago Wabrinse, 770 (donat. d'Angelram).

— Gaugiacum in pago Wabrinse, 770 (cart. de Gorze, p. 24).

— Gaugiacum, 795 (cart. de Gorze, p. 50) ; 943 (cart. de Gorze, p. 142).

— Gaugegium, 933 (cart. de Gorze, p. 132).

— Gaudiacum, 936 (cart. de Gorze, p. 136) ; 1711 (pouillé) ; 1749 (pouillé).

— Joye, 1152 (confirmat. par Gobert d'Apremont).

— Rivulus qui decurrit de fontibus Joey, 1152 (cart. de Rangéval, f° 31).

— Joevaus, 1179, 1209 (cart. de Rangéval).

— Joie, Joevaux, 1188 (cart. de Rangéval).

— On ban de Joe, 1199 (cart. de Rangéval).

— Joevaul, Joeval, in grangis de Joe, 1209 (cart. de Rangéval).

— Joeyum, Joirs, 1238 (cart. de Rangéval).

— Joieum, Joyeyum, Joyeyum-Rengevallis, 1402 (regestr. Tull.).

— Joyey, 1438 (chambre des comptes, c. de la prév. de Foug).

— Joy-sous-les-Costes, 1571 (proc.-verb. des coutumes).

— Joüy, 1711 (pouillé).

— Joyeium, 1736 (annal. præmonstr.).

village sur l'Ache, à 8 kil. à l'E. de Commercy.

Avant 1790, Barrois non mouvant, office et prév. de Foug (partie avec Apremont), recette, cout. et baill. de Saint-Mihiel, présid. de Toul, cour souveraine de Nancy. — Dioc. de Toul, archid. de Ligny, doy. de Meuse-Commercy.

Joval,

contrée, commune de Naives-devant-Bar.

Jovency,

— Jovency-à-Mouilly, 1743 (proc.-verb. des cout.).

ancienne terre seigneuriale, commune de Mouilly.

Jovillier,

contrée, commune de Ligny.

Jovilliers,

— Jovillaris, 1179, 1229 (cart. de Jeand'heures).

— Jovillers, 1191 (coll. lorr. t. 139, n° 30).

— Jauvilliers, 1217 (fond. de la collég. de Ligny) ; 1579 (proc.-verb. des cout.).

— Jauvillers, 1388 (Tr. des ch. B. 452, n° 36).

— De Jauvillari, 1402 (regestr. Tull.).

— Janvillers, 1700 (carte des États).

— Jovillare, 1707 (carte du Toulois).

— Jovis-villare, 1749 (pouillé).

ferme, commune de Stainville.

Était anciennement une abbaye de l'ordre de Prémontré, fondée par Godefroy de Joinville, qui mourut vers l'an 1184 ; le roi en était seul seigneur ; office, recette, coutume, prévôté et baill. de Bar, présid. de Châlons, parlem. de Paris. — Dioc. de Toul, archid. de Rinel, doy. de Dammarie ; l'église abbatiale était sous l'invocation de saint Pierre et de saint Paul et dépendait de Stainville.

Précédente Page 117 sur 267 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays