Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meuse

Dictionnaire du département : Meuse

Précédente Page 143 sur 267 Suivante

Martin-Fontaine,

source et contrée, commune de Vaubecourt.

Martin-Han,

— Locum Benedictæ-Vallis qui antiquitus Martinhan vocabatur, 1180 (bulle d'Alexandre III).

commune de Rambluzin ; ce nom est celui de l'ancienne localité sur l'emplacement de laquelle fut érigé au xiie siècle le prieuré de Benoîte-Vaux de l'ordre des Prémontrés, dépendant de l'abbaye de l'Étanche.

Martin-Pré,

contrée, commune de Gussainville.

Martinva,

bois communal de Pretz.

Martinvaux,

contrée, communes de Récicourt et Senoncourt.

Marvalotte,

contrée, commune d'Hattonchâtel.

Marville,

— Martis-villa, ixe siècle (gesta episc. Trevir.) ; 1253 (cart. de Saint-Paul, p. 145) ; 1580 (stemmat. Lothar.).

— Cenobium Sancti-Petri Martis-villæ, 1158 (charte de Thibaut, comte de Bar, arch. de la Meuse).

— Castrum et villa de Marvilla, 1213 (nécrologe, mense februario).

— Marvilla, 1220 (vasselage de Simon) ; 1413 (hosp. Sainte-Catherine, lay. Marville, III, A. 1) ; 1419, 1422 (hosp. Sainte-Catherine, lay. Marville, III, A. 2).

— Marville, 1267 (cart. de la cathédrale).

— Marwille, xve siècle (sceau du mayeur).

ville sur l'Othain, à 10 kil. au S.-E. de Montmédy.

En l'an 1039, Marville était comté ; plus tard, mi-partie Lorraine et Luxembourg, coutume générale du Vermandois, puis de Thionville à partir de 1661, époque à laquelle cette ville fut cédée à la France ; ensuite terre commune comprenant les châtellenies de Marville et d'Arrancy ; chef-lieu de prév. et de bailliage, siége de gruerie, anciennes assises des Grands jours de Marville, présid. de Sedan, parlem. de Metz. — Dioc. de Trèves, archid. de Longuyon, doy. de Juvigny.

Marville (Pièce-de-),

contrée, commune de Thonne-les-Prés.

Marvoisin,

— Amarus-vicinus, 1106 (bulle de Pascal II).

— Marvesin, 1287 (cart. de Rangéval).

— Marvezin, 1292 (cart. d'Apremont).

— Marvisin, 1571 (proc.-verb. des cout.).

— Marvicinum, 1749 (pouillé) ; 1756 (D. Calmet, not.).

hameau sur le Rupt-de-Mad, commune de Xivray.

Avant 1790, Barrois mouvant, office de Mandres-aux-Quatre-Tours, recette et cout. de Saint-Mihiel, baill. de Pont-à-Mousson, juridiction des juges des seigneurs de Xivray, cour souveraine de Nancy. — Dioc. de Metz, archid. de Vic, archipr. de Gorze, annexe de Xivray.

Masée,

— La Mozée, 1700 (carte des États).

étang, commune de Corniéville.

Masentier,

bois communal de Montigny.

Maserolle,

bois communal de Mauvages.

Masoy,

contrée, commune de Naix.

Massa (Voie-),

bois domanial, commune de Sommedieue.

Massé,

contrée, commune de Creue.

Massé,

ancien ermitage et chapelle, commune de Pagny-sur-Meuse.

Masse-Noue,

bois communal de Villers-sous-Bonchamp, sur le territoire d'Heudicourt.

Massepré (Le),

ruisseau qui prend sa source dans la forêt 144de Massonge, commune de Vavincourt, et se jette dans l'Ornain au-dessus de Varnay, après un cours de 3 kilomètres.

Précédente Page 143 sur 267 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays