Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meuse

Dictionnaire du département : Meuse

Précédente Page 172 sur 267 Suivante

Ogières,

contrée, commune de Dombasle.

Ognéville,

hameau ruiné, commune de Béthelainville.

Oie (L'),

côte, commune de Cumières.

Oies (Pont des),

sur la Meuse, commune de Vignot.

Oignon (L'),

ruisseau qui a sa source dans le département de la Haute-Marne, pénètre dans celui de la Meuse sur le territoire de Chassey, arrose le finage d'Horville et s'unit à la Maldite au S. de Gondrecourt, où les deux cours d'eau forment une rivière qui prend le nom d'Ornain.

Oiseleux,

contrée, commune de Bonzée.

Oissard,

maison isolée, commune de Bussy-la-Côte.

Olizy,

— Olese, 1157 (ch. de Gorze, par l'archev. Hillin).

— Ollezi, 1252 (donat. au prieuré d'Amel, archives de la Meuse).

— Oliseium, 1253 (cart. de Saint-Paul, f° 145).

— Olixie, 1284 (ch. d'affranch. arch. du grand-duché de Luxembourg).

— Lezy, 1700 (carte des États).

— Oliziacum (reg. de l'évêché).

village sur la rive gauche de la Chiers, à 8 kil. au N. de Stenay.

Avant 1790, Luxembourg français, coutume de Thionville, baill. de Montmédy, prév. de Chauvency-le-Château, présid. de Sedan, parlement de Metz. — Dioc. de Trèves, archid. de Longuyon, doyenné d'Yvois.

Ollières,

— Olliers, 1642 (Mâchon) ; 1749 (pouillé) ; 1760 (Cassini).

— Oulliers, 1656 (carte de l'év.) ; 1700 (carte des États).

— Ouliers, Olierres, 1745 (Roussel).

— Olliaria (reg. de l'év.).

village sur la Moupre, à 4 kilomètres au N.-E. de Spincourt.

Avant 1790, Barrois non mouvant, office et prév. d'Arrancy, recette et baill. d'Étain, cout. de Saint-Mihiel, présid. de Verdun, cour souveraine de Nancy. — Diocèse de Verdun, archid. de la Woëvre, doy. d'Amel, annexe de Réchicourt.

Oorgères,

bois communal de Récicourt.

Or (Pont d'),

sur l'Aire, commune de Varennes.

Orbière,

bois communal de Souhesme-la-Grande.

Orcuty,

bois, commune de Mauvages.

Or-Fontaine.

— Voy. Dore-Fontaine.

Oréval,

contrée, commune d'Érize-la-Grande.

Orge (L'),

ruisseau qui prend sa source à Bure, passe à Ribeaucourt, Biencourt, Couvertpuis et se jette dans la Saulx entre Dammarie et le Bouchon, après un cours de 17 kilomètres.

Orgévaux,

ferme, commune de Trésauvaux.

Orgneu,

— Orgus, 1700 (carte des États).

moulin, commune de Villers-sur-Meuse.

Ormanson,

— Ourmansan, 1700 (carte des États).

— Ulmensio, 1707 (carte du Toulois).

ferme ruinée, entre Saint-Joire et Ribeaucourt.

Ormanson (L'),

ruisseau, dit aussi ruisseau de Mandres ou du val d'Ormanson, qui prend sa source sur le territoire de Mandres, traverse ce village arrose les finages de Bonnet, d'Houdelaincourt, de Saint-Joire et se jette dans l'Ornain à la Neuville-aux-Forges, après un cours de 17 kil. ; donne son nom à la vallée dite val d'Ormanson, que concourt à former la chaîne des côtes d'Autel.

Orme (L'),

contrée, communes de Boureuilles et de Vigneulles-lez-Hattonchâtel.

Orme (L'),

fontaine, commune de Méligny-le-Grand.

Ormebu,

contrée, commune de Bure.

Ormes (Les),

— Ad Ulmos, xe siècle (Virdunensis comitatus limites).

— Au delà des Ormes, 1665 (Soc. Philom. lay. Courcelles-sur-Aire, dénombr.).

contrée, commune de Beauzée.

Ormes (Les),

contrée, communes de Dombasle, Flassigny et Riaville.

Ormont,

bois communal de Moirey.

Ormont,

— De Aureo-monte, 1148 (cart. de Saint-Paul) ; 1629 (D. Marlot).

— Ormont, 1270, 1285, 1289 (cart. de la cathédr.).

ferme, commune d'Haumont.

Ornain (L'),

173— Ad Ornam, 932 (dipl. de Henri l'Oiseleur).

— Super Ornam, 955 (dipl. de l'emp. Otton).

— Super fluvium Orneum, 962 (Trés. des chartes).

— Super fluvium Ornæ, 1033 (præceptum Conradi).

— Sur Orne, 1255 (chamb. des comptes, B. 254).

— Ornez, Orney, Odorna, fluvius Odornensis, d'après d'anciens titres (P. Benoît, D. Calmet, not.).

— Orney, 1700 (carte des États).

— Odorna, 1707 (carte du Toulois).

rivière formée, au S. de Gondrecourt, par la réunion de la Maldite et de l'Oignon, qui arrose les communes d'Abainville, Houdelaincourt, Baudignécourt, Demange-aux-Eaux, Saint-Joire, Tréveray, Saint-Amand, Naix, Menaucourt, Givrauval, Ligny, Velaines, Nançois-le-Petit, Tronville, Guerpont, Tannois, Silmont, Longeville, Savonnières-devant-Bar, Bar-le-Duc, Fains, Varney, Mussey, Neuville-sur-Ornain, Revigny, sort du département entre Remennecourt et Rancourt, après un développement de 97 kil., pénètre dans le département de la Marne, où il reçoit la Saulx, et se jette dans la Marne au-dessus de Vitry-le-François.

Cette rivière donne son nom à la vallée qu'elle arrose, vallée bordée par les côtes du Barrois ; elle appartient au bassin de la Seine.

Précédente Page 172 sur 267 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays