Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Meuse

Dictionnaire du département : Meuse

Précédente Page 247 sur 267 Suivante

Vazabelle,

bois, commune de Géry.

Veau-Baudot,

contrée, commune de Montplonne.

Veau-Bouvier,

contrée, commune de Montplonne.

Veau-le-Prêtre,

contrée, commune de Rembercourt-aux-Pots.

Veau-Millet,

contrée, commune de Rembercourt-aux-Pots.

Veau-Morel,

contrée, commune de Ville-devant-Belrain.

Veaux (Pré-des-),

fontaine, commune de Septsarges.

Veaux-Heurans,

vallée, commune de Sommedieue.

Véel,

— Velis, 1402 (reg. Tull.).

— Véez, 1700 (carte des États).

— Veelium, 1711 (pouillé) ; 1749 (pouillé) ; 1756 (D. Calmet, not.).

village sur la gauche de l'Ornain, à 3 kil. à l'O. de Bar-le-Duc.

Avant 1790, Barrois mouvant, office, recette, cout. prév. et baill. de Bar, présid. de Châlons, parlement de Paris. — Dioc. de Toul, archid. de Rinel, doy. de Robert-Espagne.

Velaines,

— Villenæ, 948 (confirmat. par le roi Otton).

— Sovelaines, 1180 (cart. de Jeand'heures).

— Velaines, 1195 (cart. de Jeand'heures).

— Ainvaux, 1402 (reg. Tull.).

— Ginvallis, 1402 (reg. Tull.).

— Velaines-la-Grande, alias Inval ; Velaines-la-Grande, olim Invale, xve siècle (Trés. des ch. reg. B).

— Velleyne, 1460 (coll. lorr. t. 247.39, A. 14).

— Villaynes, 1547 (coll. lorr. t. 139, n° 99).

— Vellaines, 1579 (procès-verbal. des cout.).

— Velaine, 1700 (carte des États).

— Villena, 1711 (pouillé) ; 1749 (pouillé) ; 1756 (D. Calmet).

village sur l'Ornain, à 3 kil. au N.-O. de Ligny.

— D'après les pouillés de Toul et du Barrois, Velaines portait très-anciennement le nom d'Inval ; Durival met à tort Juval.

Velaines (Ruisseau de),

qui prend sa source sur le territoire de Velaines, où il se jette dans l'Ornain.

Velosnes,

— Vellanis, 1096 (bulle d'Urbain II).

— Villoines, 1301 (ch. d'affranch.).

— Villesne, 1607 (proc.-verb. des cout.).

— Devillone, 1656 (carte de l'év.).

— Villonne, xviie siècle (arch. de la cne).

— Velonne, 1700 (carte des États) ; 1760 (Cassini).

village sur la rive gauche de la Chiers, à 6 kil. à l'E. de Montmédy.

Avant 1790, Luxembourg français, coutume de Saint-Mihiel et ensuite de Thionville, prévôté bailliagère de Montmédy, présidial de Sedan, parlement de Metz. — Dioc. de Trèves, archid. de Longuyon, doy. de Juvigny.

Vénérables (Rue des),

à Commercy.

Venise,

hameau, commune de Varney ; est situé au pied de la côte dite de Venise, sur laquelle on a mis à découvert en 1843 un cimetière antique considérable.

Verdelet (Le),

petit ruisseau, commune de Velaines.

Verdilat,

bois, commune de Varney.

Verdrieux,

contrée, commune de Ville-sur-Cousance.

Verdun,

— Virodu, époque gallo-romaine (deniers d'arg. frappés à Verdun).

— Virodunum, ive siècle (Itin. d'Antonin) ; xie siècle (Hugues de Flavigny) ; xiie siècle (Laurent de Liége) ; 1549 (Wassebourg) ; 1745 (Roussel) ; 1756 (D. Calmet, not.).

— Veredunum, urbs Vereduna, urbs Virduna, vie siècle (Fortunat).

— Verodunum ; ad Viridunensem urbem ; hoc apud Viridunum civitatem actum est, vie siècle (Grég. de Tours, Histor. Franc. lib. III, c. xxvi).

— Desideratus episcopus Veredunensis, vie siècle (concile de Clermont).

— Oppidum Virdunenses, 634 (test. Adalgiseli).

— Virdunum, 634 (test. Adalgiseli) ; ixe siècle (Bertaire) ; 1107 (donat. de la comtesse Mathilde) ; xiie siècle (Laurent de Liége) ; 1549 (Wassebourg) ; 1757 (de Hontheim).

— Verdunum, viie siècle (chron. de Saint-Wandrille).

— Bertuno, Verdono, Verduno, Vereduino, Vereduno, Veriduno, Virdunis, Virduno, Viridu, Viriduno, Virdun civitas, 248Viridunis civitate, Viridunum civ. époque mérovingienne (tiers de sou d'or frappés à Verdun).

— Urduni, Virdun, Viriduni, Viridunum, époque carlovingienne (deniers d'argent frappés à Verdun).

— Urbs Virdunensis, 701 (ch. de Pepin).

— Viridunum, 870 (partage de l'empire) ; 1025 (ex æde beatæ Mariæ Virdunensis, stemmat. Lothar. pr.) ; 1072 (ex eadem æde, stemmat. Lothar. pr. ; 1095 (ex monasterio sancti Agerici, stemmat. Lothar.).

— … Virdunensium, ixe siècle (Bertaire).

— Cives Virdunensis oppidi (vie de saint Mesmin).

— Virdunum, Virduni, urbs Clavorum, ixe siècle (Bertaire) ; xe et xie siècle (monnaies épisc.).

— In suburbio Virdunensis castri ; Virdunensis castellum, 952 (cart. de Saint-Vanne, ch. de fondat.).

— Virdunum, xe et xie siècle (cart. de Saint-Vanne, ch. de fondat.) ; xie siècle (cart. de Saint-Paul).

— Urbs Virdunica, xie siècle (Hugues de Flavigny).

— Virdunus, xie siècle (Sigebert de Gemblours).

— Ego dux et marchio Godefridus Virduni palatio sedens, 1060 (Hist. de Lorr. ch. des assises, pr.).

— Tunc istud oppidum Veledunum aut Veredunum scriptis vocatum invenimus, xiie siècle (Laurent de Liége).

— La Fermetéi de Verdun, 1242 (ch. citée par Clouët, Hist. de Verdun, p. 177).

— Virodunum in Sclabis, xvie siècle (de Thou).

— Verdung, 1574 (test. de Charles de Guise, card. de Lorraine).

ville, sur la Meuse, à 46 kil. au N. de Bar-le-Duc.

Par suite de la mesure prise au ive siècle par Flavius Julien, qui obligea les villes gauloises (chefs-lieux) à quitter leur nom celtique et à prendre celui de leur province (civitas), le nom de cité, qui était exclusivement réservé aux territoires, fut aussi appliqué aux villes ; on trouvera à l'article Verdunois les diverses formes de noms joints au mot civitas qui peuvent également être attribuées à Verdun.

Précédente Page 247 sur 267 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays