Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Moselle

Dictionnaire du département : Moselle

Précédente Page 230 sur 292 Suivante

Saint-Jean-lez-Chanville,

fabrique, commune de Chanville.

Saint-Jean-lez-Herny,

blanchisserie, commune de Herny.

Saint-Jean-Rohrbach,

— Rorbach in Zellekowe, 1285 (Kremer, Arden. Gesch. II, 63).

— Rorbach, 1409 (Kremer, Arden. Gesch. II, 70).

— Saint-Jean de Rorbach, 1594 (dénombr. Th. Alix).

canton de Sarralbe.

Saint-Jean-Rohrbach et le hameau ruiné de Weiler, qui lui était contigu, appartenaient à la maison de Créhange ; à la mort du dernier comte de ce nom (1687), ces villages furent vendus aux Rhingraves, comtes de Puttelange. — Saint-Jean-Rohrbach était le siége d'un fief lorrain sous la châtellenie de Dieuze. — Cure de l'archiprêtré de Saint-Arnuald, dépendant autrefois de la collégiale de Munster.

Saint-Joseph,

ferme, commune de Gros-Tenquin ; fondée en 1840 par Mme de Wendel.

Saint-Julien-lez-Gorze,

— Ad sanctum Julianum mansium, 973 (cart. Gorze, p. 158).

— Saint-Julien-dessoub Gorze, 1327 (abb. de Gorze, s. l'an).

— De sancto Juliano, 1544 (pouillé de M.).

— Saint-Julien, 1594 (dén. Th. Alix).

— Sanctus Julianus, 1606 (pouillé de M.).

— Saint-Julian en la terre de Gorze, 1670 (ibid. Portef.).

canton de Gorze.

Faisait partie de la terre de Gorze. Était siége d'un fief lorrain, sous le bailliage d'Apremont. — Cure de l'archiprêtré de Gorze, qui dépendait de cette abbaye et avait Boussières pour annexe.

Saint-Julien-lez-Metz,

— Ad sanctum Julianum, 945 (abb. Sainte-Gloss. ch. Adalb. Ier).

— Burgum sancti Juliani, 1094 (abb. Saint-Vinc. liasse Saint-Jul.).

— Villa sancti Juliani, 1192 (abb. Saint-Vinc. liasse Saint-Jul.).

— La Croix Saint-Julien, un des quatre querres (limites) de la banleue de Mets, 1213 (décl. des dr. Metz anc. 1er ext.).

— Saint-Juliens, 1246 (liste des off.).

— Saint-Juliant, 1287 (acte d'aman, s. l'an).

— Saint-Julliein, 1377 (chap. cath. s. l'an).

— Saint-Jullien, 1473 (épit. J. de Hanonville).

— La paupellerie de Saint-Jullien, 1517 (Mém. Ph. de Vign.).

— La forte maison de Saint-Jullien où est la paupellerie, 1518 (P. Ferr. obs. séc. xvie se, f. 448).

— Sanctus Julianus in Burgo, 1544 (pouillé de M.).

— La paupetterie Saint-Julien, 1552 (chron. rim.).

— Le bourg Saint-Julian sur la montagne d'Ésirmont, 1553 (Siége de M. par Salignac).

2e canton de Metz, à droite de la Moselle.

Ce village, qui était un faubourg de Metz, sur le revers de la côte de Desiremont ou Belle-Croix, fut détruit à plusieurs reprises et particulièrement en 1552 ; mais il se releva de ses ruines. Il fut rasé en 1731 pour faire place aux fortifications de Belle-Croix, et rebâti l'année suivante sur la côte opposée et sur l'autre rive du ruisseau de Vallières. — Était le siége d'une paroisse de l'archiprêtré de Metz, qui dépendait de l'abbaye Saint-Vincent et avait Prégelé et Grimont pour annexes.

Saint-Jure,

— Villa sancti Georgii, xive siècle (abb. Sainte-Marie, ch. abb. Herm.).

— Saint-Jeure, 1489 (chron. rimée).

— De sancto Jure, 1502 (abb. Sainte-Marie, cure de Raucourt).

— Saint-Joure, 1594 (dénombr. Th. Alix).

canton de Verny.

Siége d'un fief lorrain sous le baill. d'Apremont. — Était annexe, avec vicaire résident, de la paroisse de Raucourt.

Saint-Ladre-l'Hôpital,

— Saint-Laddre, 1246 (P. Ferr. obs. séc. I. f. 262).

— Sancti Lazzari mettensis, 1246 (sceau de l'hôp. Saint-Ladre).

— Saint-Laizre, 1284 (hôp. Saint-Nic. cart. f. L.).

ferme, commune de Marly.

— Cense de la paroisse de Marly, xviiie siècle (pouillé de M.).

Saint-Ladre-Montigny

— Les ij Saint Laidre, xve siècle (chron. Prail.).

— Saint-Laidre, 1441 (rôle des dîmes, abb. Saint-Arn.).

— La Malaidrerie, 1510 (Mém. Ph. de Vign.).

— La Mailaidrerie près Saint-Priech, 1553 (Siége de M. par Salignac).

— L'église près Saint-Ladre au Sablon, 1646 (Journ. J. Bauch.).

— Saint-Ladre près Montigny, 1681 (dénombr. 27 juillet).

ferme, commune de Montigny-lez-Metz.

231Ancienne léproserie ; cense-fief de la paroisse de Saint-Privat, mouvant du roi de France.

Précédente Page 230 sur 292 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays