Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Hautes-Pyrénées

Dictionnaire du département : Hautes-Pyrénées

Précédente Page 66 sur 180 Suivante

Espiadet, Espiadets.

la montaigne de Espiadet et de Morera 1595 (arch. com.) ;

— écart dans la vallée de Campan SE (+Payolle) :

c'était un fief de la baronnie de Castelbajac (+voir Carrières).

Espiades, Espiadets.

— écart dans les communes de Lafitole (Las) et d'Oroix S.

Espiaube. (l')

— ruisseau dit aussi de Soulan, descendu du Mont Terrenère ; il arrose le bois de son nom, les communes de Soulan, Vignec, Saint-Lary et se jette dans la Neste d'Aure.

Espichadère, Espichadères.

— montagne (+2550 m) et bois, commune de Loudenvielle SE.

Espieilh.

locus Desphiel, +d'Esphel 1300 (Enq. roy.) ;

Desbieilh 1321 (cart. de l'Escal.) :

S. Martinus de Yspilio 1342 (Pouillé) ;

Aspieilh 1600 (Glanage).

abbatia de Ispilio 1359 (Glanage).

— Canton de Lannemezan SO, Nébouzan :

Paroisse de l'archiprêtré de Banios, diocèse de Tarbes. Il y avait une abbaye laïque qui appartenait au seigneur de Vallétique :

Espiet. (l')

— ferme, commune de Monléon NE.

Espin, Despin, Lespin.

— ferme, commune de Cazarilh SO.

Espissà

— bois, commune de Sarrouilles.

Esplantax, Esplantas. (Notre-Dame d')

— chapelle rurale, commune de Sarrancolin.

Espoey

— ferme, commune de Luquet (+village Basses-Pyrénées Espoey limite SO).

Esponne.

— hameau, commune de Bizous S.

Espoujaus.

— torrent qui se perd dans l'Ourse de Sost S.

Espugnaous (Hount dets)

— source minérale, commune de Lau.

Espuguette.

— lac, commune de (Luz) +Sazos SO.

Esquéda. (l')

Lesqueda (Cas.).

— ruisseau qui sort du bois d'Asque S, passe à Marsas, Fréchendets, Espieilh, Bourg et se jette dans l'Arros :

Esquerre (Saint-Blaise d')

S. Blasius de Esquerrâ 1555 (acte de fond.) :

— chapellenie, commune de Lourdes :

elle fut unie à la manse du Sém. de Tarbes en 1711 (arch. H.P. G.).

Esqueres, Esquerres

— ferme, commune de Castéra-Lanusse SO (Cas.).

Esquerrès.

lo loq des Querras 1429 (Censier).

— écart ancien, commune d'Aubarède SE :

Esquièze.

+de Ezquiesa 1283 (Montlézun VI 368) ;

S. Nicolaus de Squisâ 1342 (Pouillé) ;

loc deu Esquiesse 1635 (roole).

— village de la commune d'Esquièze-Sère :

Paroisse de l'archiprêtré de Vallétique, diocèse de Tarbes.

Esquièze-Sère.

— Canton de Luz NE, Barège, commune formée des villages d'Esquièze et de Sère réunis par ordonnance royale du 8 mars 1846.

Esquilloutou, Esquilloute.

— écart, commune de Saint-Lanne.

Esquiou

— +voir Cot d'Esquiou.

Esseron (Saint-Joseph)

— chapellenie mentionnée en 1740 (Pouillé), commune de Tarbes.

Estaing.

nobilis de Astino, domicellus 1300 (Enq. roy.) ;

+lac de Lestaing (carte 18°),

Lestaig (Cas.).

— Canton d'Aucun SE, vallée d'Azun, village qui resta compris dans le territoire d'Aucun jusqu'en 1834 (+1836) où il fut érigé en commune. Le fief d'Estaing était vassal du vicomte de Lavedan :

son revenu est fixé par Fronton à 100 sous morlaas. — Le gave d'Estaing prend sa source au lac de son nom :

Estaing, Estagn.

— bois, commune d'Azereix NO.

Es-Taliens (massif d')

— commune de Bagnères, chaîne de hauteurs dont les flancs recèlent des gisements fossilifères.

Estampures.

Stampure 1156 (cart. de l'Escal.) ;

S. Petrus de Stampuris 1342 (Pouillé) ;

— Canton de Trie NO, Pardiac :

paroisse de l'archiprêtré de Luby, diocèse de Tarbes. Le Chapitre cathédral y levait une censive. Le fief d'Estampures relevait du Comte d'Armagnac et ressortissait à la sénéchaussée de Lectoure.

Estaragna. (Cas.)

— montagne (+pic 3006 m), commune d'Aragnouet N.

Estarvielle.

castrum Destarbiele, vallis Loronis 1276 (arch. H.P. E 18) ;

S. Blasius de Starvilla 1387 (Enq. Saint-Bertr.) ;

+châtel d'Escarville 1413 (D. Vic X) ;

Starbielh 1667 (censier) ;

Estarbielh 1740 (Glanage) ;

+Estarvielle 1755 (Cast. II).

— Canton de Bordères S, Louron :

Paroisse de l'archiprêtré de Louron, diocèse de Comminges. Le village d'Estarvielle était membre des Quatre Vallées et ressortissait à la jugerie de Sarrancolin.

Estaubé.

Gota Staubee 1491 (arch. H.P.).

— Gave qui vient du port de Pinède et se jette dans le gave de Héas (+Gèdre SO) :

Estelette. (l')

— place, nom du lieu où fut bâti en 1200 le village de Castelnau-Magnoac.

Estelou-de-Vielle, Estellou. (l')

Estels Vila XIIIe siècle (cart. de Big. f° 9) ;

Estels Biela (cart. de Big. f° 9) ;

de Estelâ 1223 (L. Verd) ;

dominus de Stellâ 1310 (Reg. cath.).

— fief, commune de Vielle-Adour SO :

Ce fief tenait son nom d'une colonne milliaire ou stèle, qui mesure 7 m de haut (+détruite XIX°). Les habitants appellent cette stèle : Lestellou de Sen Miquéou, d'une statue de saintMichel (Cas.) qu'on y voyait en 1789.

Estensan.

Estensa 1012 (mss Daignan du Sendat) ;

S. Cyricus et Sta Julita de Stensaneto 1387 (Enq. Saint-Bertr.) ;

de Stensano 1460 (cart. de Comm.) ;

Estensaâ 1667 (censier) ;

+Estansan 1755 (Cast. II).

— Canton de Vielle SE, Aure :

Paroisse de l'archiprêtré d'Aure sup., diocèse de Comminges. Le village d'Estensan faisait partie des Quatre Vallées et ressortissait à la jugerie de Sarrancolin. C'était en 1398 le siège d'une des principales baronnies de la vallée d'Aure. On y voit les restes d'une forteresse que la tradition attribue aux Goths.

Estéous, Estéoux. (l')

riu deus Esteus 1429 (Censier) ;

Larribère de la Oussa 1538 (Big., 67Trés. Pau) ;

la ribère Ousse 1541 (arch. H.P. E 4) ;

Esteux 1700 (Chap. cath.).

— rivière :

Elle commence au bois de Souyeaux E, traverse Coussan, Marquerie, Castelvieilh, Marseilla, Bouilh — Péreuil, Peyrun, Mansan, Sénac, Mingot, Rabastens, Barbachen, Monfaucon, et va se jeter dans l'Adour près de la métairie Blandin après 45 km de cours.

Précédente Page 66 sur 180 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays