Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Précédente Page 114 sur 581 Suivante

Châtelots (Les),

— 1839 (Cadastre).

lieu dit, commune de Choisy-en-Brie.

Châtelots (Les),

— Les Chastelots, 1663 (Arch. S.-et-M., E 347).

— Les Chatelots, 1844 (Cadastre).

lieu dit, communes du Plessis-aux-Tournelles et de Cucharmoy.

Châtenay-sur-Seine,

— Cathiniacum, 1157 (Quantin, II, 87).

— Chatenai, vers 1201 (Longnon, I, p. 101).

— Chastenai, 1249 (Rôles des fiefs, 113).

— Castanetum, Casteneyum, vers 1350 (Pouillé).

— Chatenay, 1385 (Arch. nat., P 131, fol. 54).

— Kateno en Brie, 1465 (Mém. de Haynin, I, p. 89).

— Chastenay sur Seyne, 1587 (Arr.-ban Provins).

— Castenet, 1648 (Pouillé d'Alliot).

— Châtenay, an ix.

commune, ancien fief, commune de Donnemarie-en-Montois.

En 1789, Châtenay-sur-Seine faisait partie de l'élection de Montereau et de la généralité de Paris. L'église paroissiale, appartenant au diocèse de Sens, doyenné de Montereau, était dédiée à saint Étienne ; le collateur était l'archevêque de Sens.

Chatenfour,

— 1838 (Cadastre).

lieu dit, commune de Monthyon.

Châtenois (Le),

— 1836 (Cadastre).

lieu dit, commune de Sancy-lès-Provins.

Châtenoy,

— Castanetum, vers 1120 (Annales Gâtinais, XIII, 1895, p. 317).

— Castenayum, vers 1350 (Pouillé).

— Chatenoy lez Sainct Mathurin, 1414 (Arch. nat., S 1569).

— Chastenay, 1489 (Arch. nat., S 15671).

— L'église Saint Loup de Chastenoy, 1570 (Annales Gâtinais, XV, 1897, p. 112).

commune, canton de Nemours.

En 1789, Châtenoy faisait partie de l'élection de Nemours et de la généralité de Paris, et était régi par la coutume de Lorris-Montargis. L'église paroissiale, appartenant au diocèse de Sens, doyenné de Milly, avait pour patron saint Loup ; le collateur était l'archevêque de Sens.

Châtenoy,

ancien fief, commune de Garentreville.

— Voy. Fergeville.

Châterbourg (Les bois de),

— Les bois de Chaterbourcq, 1845 (Cadastre).

lieu dit, communes de Crouy-sur-Ourcq et de Vaux-sous-Coulombs.

Châtignerie (La),

— La Chateignerie, 1787 (Arch. S.-et-M., C 37, plan).

lieu dit, commune de Préaux.

Châtillon,

— Decima de Castellione, 1220 (Arch. nat., S 4899).

hameau, commune de Châtillon-la-Borde.

Châtillon,

— 1786 (Arch. S.-et-M., C 48, plan).

lieu dit, commune de Combs-la-Ville.

Châtillon,

— 1832 (Cadastre).

lieu dit, commune d'Égreville.

Châtillon,

— 1784 (Arch. S.-et-M., C 41, plan).

lieu dit, commune de Messy.

Châtillon (La vallée de),

— 1837 (Cadastre).

lieu dit, commune de Mondreville.

Châtillon,

— Chastillon, 1509 (Arch. nat., S 323).

— 1810 (Cadastre).

lieu dit, commune de Saint-Mesmes.

Châtillon,

— Nemus de Castellione, 1235 (Arch. nat., J 208, n° 1).

— Le bois de Chatillon, xviiie siècle (Terrier de Montigny-Lencoup).

maison isolée et bois, commune de Salins.

Châtillon,

— xviiie siècle (Arch. S.-et-M., E 38).

— 1828 (Cadastre).

lieu dit et bois, commune de Villiers-sous-Grez.

Châtillon (Le),

— Le Chastillon, 1507 (Arch. nat., S 3165b, fol. 185).

ancien lieu dit, à Mauny, commune de Laval.

Châtillon-la-Borde,

— Castellon, 1209 (Arch. nat., S 1344, n° 11).

— Castilio, vers 1350 (Pouillé).

— Chateillon lez Blandi, 1385 (Arch. nat., P 131, fol. 20 v°).

— Le chastel et maison fort de Chastillon en Brie, 1544 (Arch. nat., Y 90, fol. 141 v°).

— Chastillon sur Bretignost, xvie siècle (Bibl. nat., Pièces orig., vol. 178).

— Le fief de Chastillon, 1602 (Arch. nat., Q1 1404).

— Chastillon et la Borde, 1668 (Arch. nat., Q1 1402).

— Chastillon soubs Bretignou, 1669 (Arch. nat., Q1 1402).

— Chastillon sous Bretignoust, 1692 (Arch. S.-et-M., H 754).

— Chastillon sur Bertignoust, 1696 (Arch. nat., S 3304).

commune, canton du Châtelet-en-Brie.

En 1789, Châtillon-la-Borde faisait partie de l'élection de Melun et de la généralité de Paris, et était régi par la coutume de Melun. L'église paroissiale, appartenant au diocèse de Sens, doyenné de Melun, était un prieuré-cure de l'ordre de Prémontré, sous l'invocation de saint Thibaut et saint Loup ; le collateur était l'abbé d'Hermières.

Chaton,

— Catingis, 1184 (de Lespinasse, Cart. La Charité).

— Chatons, Chastons, xiiie siècle (Bibl. nat., ms. français 11571, fol. 28 et 28 v°).

— La seigneurie de Chatton, 1774 (Arch. S.-et-M., H 519).

— Chattons, 1787 (Arch. S.-et-M., H 540).

hameau, commune de Vendrest.

Chat-qui-pêche (Le),

— 1836 (Cadastre).

maison détruite, commune de Villiers-Saint-Georges.

Précédente Page 114 sur 581 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays