Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Précédente Page 275 sur 581 Suivante

Gremillonnerie (Le),

— 1846 (Cadastre).

lieu dit, commune de Saint-Cyr-sur-Morin.

Gremion,

lieu dit, commune de Châteaubleau.

Grenat,

— Le moulin de Grenat, xviiie siècle (Arch. S.-et-M., E 31).

moulin détruit, commune de Fleury-en-Bière.

Grenet,

— Capella de Grunnai, 1112 (Du Plessis, II, p. 21).

— Capella de Grunnay, 1115 (Cart. Maison-Dieu, p. 5).

— Capella de Gronna, 1120 (Bull. hist. dioc. Meaux, III, 1903, p. 182).

— Gronnay, 1253 (Cart. Maison-Dieu, p. 105).

hameau, communes de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin-des-Champs.

Greneteries (Les),

— 1828 (Cadastre).

lieu dit, à Jacqueville, commune d'Amponville.

Grenotière (La),

— Le moulin de la Grenotière, 1644 (Arch. nat., T 1698).

moulin détruit, commune de Montdauphin.

Grenouillère (La),

maison isolée, commune de Favières.

Grenouillère (La),

— 1811 (Cadastre).

maison isolée, commune de La Genevraye.

Grenouillère (La),

— 1717 (Arch. S.-et-M., H 5).

maison détruite, commune de Machault.

Grenouillère (La),

— 1847 (ms. 10081).

écart, commune de Voulx.

Grenouillères (Les),

— Les Grenouillières, aultrement dit les Loges, 1587 (Min. not. Montereau).

ancien lieu dit, commune de Montereau-fault-Yonne.

Grenouilles (Les),

moulin, commune de La Ferté-Gaucher.

Grès (Le),

— De duabus domibus sitis au Gres, 1233 (Cart. des Templiers de Provins, n° 19).

maison détruite, au finage de Provins.

Grès (Les),

— Les Grez, fief au terrouer de Pequeux, 1671 (Arch. nat., Q1 1410).

— La ferme des Grès à Favières, 1791 (Arch. S.-et-M., L 23).

ancien fief et ferme, à Pecqueux, commune d'Aubepierre.

Grès (Les),

ferme, commune de Croissy-Beaubourg.

Grès (Les),

— Le Grez, 1508 (Arch. nat., S 5177).

— Les Grez, 1571 (Arch. nat., S 5178).

— Gretz, xviiie siècle (Alm. S.-et-M., 1875, p. 116).

maison isolée, communes de Jouarre et de Pierrelevée.

Grès (Les),

— 1840 (Cadastre).

maison détruite, commune de Moissy-Cramayel.

Grès (Les),

— Grez lez Neelle, 1394 (Arch. nat., P 202, fol. 27 v°).

— La ferme de Gré lez Nesles, 1662 (Arch. nat., S 2300, n° 2).

ferme, ancien fief, commune de Nesles.

Grès (Les),

— Le fief et seigneurie du Tertre des Grez les Pezarches, 1564 (Arch. nat., P 1651, n° 1893).

— Le fief des Grez en Brie, 1566 (Arch. nat., P 1651, n° 1895).

— Les Grais, 1772 (Arch. S.-et-M., B 242).

hameau, ancien fief, commune de Pezarches.

Greselles (Les),

— 1696 (Arch. S.-et-M., B 626).

ancien fief, commune de Balloy.

Gressoing (Le Bois de),

— 1507 (Arch. nat., P 1781, n° 707).

au finage de Monceaux-en-Brie.

Gressoirs (Les),

— Gressoy, 1635 (Arch. S.-et-M., B 510).

— La ferme des Gressoirs, 1668 (Arch. nat., Q1 1399).

ferme, ancien fief et manoir, commune de Courtomer.

Gressy,

— Gresseium, vers 1172 (Cart. N.-D. Paris, II, 467).

— Gressi, 1189 (Du Plessis, II, p. 77).

— Graissi, vers 1222 (Livre des vassaux).

— Grecy, 1565 (Arch. nat., S 205).

— Grassy, 1671 (Arch. nat., S 2378a).

commune, canton de Claye-Souilly.

En 1789, Gressy faisait partie de l'élection de Meaux et de la généralité de Paris, et suivait la coutume de Paris. L'église paroissiale, appartenant au diocèse de Meaux, doyenné de Claye, était un prieuré-cure de l'ordre de Saint-Augustin sous l'invocation de saint Denis ; l'abbé de Chage, à Meaux, présentait à la cure.

Grésy (Le),

— 1810 (Cadastre).

lieu dit, commune de Précy.

Gretz-Armainvilliers,

— In pago Parisiaco, in villa que dicitur Gressus, 820 (Arch. nat., K 8, n° 8).

— Gres, 1182 (Arch. nat., S 1175, n° 6).

— Gressium, 1209 (Taillandier, Scrutin).

— Gresseium in Bria, 1280 (Cart. chapitre Meaux, p. 187).

— Gres en Brie, 1389 (Arch. nat., S 2285b, n° 11).

— Gres en Brye, 1466 (Bibl. nat., ms. français 26090, n° 515).

— Grez en Brie, 1774 (Arch. nat., Q1 1408).

— Grez, xviiie siècle (Lebeuf).

— Gretz ou Grès, 1829 (Michelin).

— Gretz-Armainvilliers (Décret du 21 octobre 1950).

commune, canton de Tournan.

En 1789, Gretz faisait partie de l'élection de Rozay et de la généralité de Paris, et suivait la coutume de Paris. La paroisse fut formée en 1240, distraite de Tournan, sa voisine ; elle appartenait au diocèse de Paris, doyenné de Rozay, et était sous l'invocation de Saint Jean-Baptiste.

Greury,

— 1834 (Cadastre).

lieu dit, commune de Germigny-sous-Coulombs.

Grève (La),

— Domus nostra que vulgariter nuncupata de Greve in Campania, 1318 (Arch. nat., JJ 56, n° 217).

— La Grève des Roncières, 1757 (Cassini).

ferme, commune de Melz-sur-Seine.

Grèves-Granche,

— xvie siècle (Arch. S.-et-M., E 617).

maison détruite, commune de Villevaudé.

Grez (Les),

— 1835 (Cadastre).

écart, commune de Congis.

Grez-sur-Loing,

— Villa que dicitur Grez, vers 1140 (Annales Gâtinais, XIII, 1895, p. 348).

— Gressum, 1152 (Arch. Yonne, H 15).

— Homines de Gresso, 1184 (Arch. nat., S 5168, n° 1).

— Prior Grassit, 1201 (Arch. hosp. Nemours, B 27, n° 12).

— Gresium, 1201 276(Annales Gâtinais, XXII, 1904, p. 154).

— Gressium, 1221 (Arch. nat., J 261).

— Gres, 1223 (Arch. nat., S 2156b).

— Graissium, 1265 (Arch. nat., S 5170, n° 25).

— Gresseium, 1277 (Cart. N.-D. Paris, III, 440).

— Leprosaria domus Dei de Gressibus, 1295 (Boutaric, Parlement, I, p. 456).

— Graiz en Gastinois lez Saint-Mathurin, 1567 (Cl. Haton, I, 484).

— Grais, 1595 (Arch. nat., P 10, n° 138).

commune, canton de Nemours.

En 1789, Grez-sur-Loing faisait partie de l'élection de Nemours et de la généralité de Paris, et suivait la coutume de Lorris-Montargis. L'église paroissiale, dédiée à Notre-Dame, était un prieuré-cure à la collation de l'abbé de Saint-Jean de Sens, diocèse de Sens, doyenné de Milly.

Précédente Page 275 sur 581 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays