Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Précédente Page 321 sur 581 Suivante

Loges (Les),

— 1780 (Arch. S.-et-M., G 145).

ferme détruite, commune de Bailly-Romainvilliers.

Loges (Les),

hameau, communes de Bussières et de Citry.

Loges (Les),

— 1503 et 1707 (Arch. nat., S 2146).

ancien lieu dit, commune de Courtry.

Loges (Les),

— 1838 (Cadastre).

lieu dit, commune de Dammartin-en-Goële.

Loges (Les),

— 1773 (Arch. nat., N III 34).

— 1842 (Cadastre).

ferme, commune de La Grande-Paroisse.

Loges (Le bois des),

— xviiie siècle (Arch. S.-et-M., H 485).

commune d'Hautefeuille.

Loges (Les),

— Demeurant aux Loges, parroisse de Jouarre, 1642 (Arch. nat., S 2300, n° 3).

ferme, commune de Jouarre.

Loges (Les),

lieu dit, commune de Lorrez-le-Bocage.

Loges (Les),

maison détruite, commune de Machault.

— Voy. Villabé.

Loges (Les),

— 1834 (Cadastre).

lieu dit, commune de May-en-Multien.

Loges (Les),

— 1810 (Cadastre).

lieu dit, commune de Montereau-fault-Yonne.

Loges (Les),

— 1832 (Cadastre).

lieu dit, commune de Montmachoux.

Loges (Les),

— 1811 (Cadastre).

lieu dit, commune du Pin.

Loges (Les),

— Leugeiae, vers 1132 (Cart. Tiron, I, 199).

— Les Loges de Quierres ou pays de Brye, 1460 (Arch. nat., P 8, n° 2743).

— Les Loges, parroisse de Quierre, 1570 (Arch. nat., S 2956).

— Le fief dict et vulgairement appelé le fief des Loges de Quierre, 1614 (Arch. nat., S 2956).

— Un fief appellé le fief des Loges de Quiers sciz sur le terroir de Cordou et de La Fermeté, 1648 (Arch. nat., S 2956).

— La ferme des Loges, 1740 (Arch. S.-et-M., H 856).

hameau, commune de Quiers.

Loges (Les),

— 1825 (Cadastre).

lieu dit, commune de Saint-Thibault-des-Vignes.

Loges (Les),

— 1837 (Cadastre).

lieu dit, commune de Souppes.

Loges (Les),

lieu dit et bois, commune de Thomery.

Loges (Les),

hameau, commune de Verdelot.

Loges-de-Beauregard (Les),

— 1708 (Arch. S.-et-M., G 163).

ancien fief, commune de Champeaux.

Loges-Saint-Denis (Les),

— Logia Sancti Dionisii, 1308 (Histor. France, XXII, 556 à 560).

— Grangia de Logis in Brya, 1323 (Arch. nat., S 2293, n° 33).

— La Loge Saint Denis, 1380 (Arch. nat., JJ 117, fol. 111 v°).

— La terre et seigneurie de la Loge, 1408 (Arch. nat., Q1 1413).

— Les Loges Saint Denys, 1527 (Arch. nat., S 2295).

— La Loge en Brye, 1529 (Arch. nat., S 2295).

— La Loge du bailly Saint Denis, 1557 (Arch. nat., S 2296).

— Une maison seigneuriale appellée la Loge au bailly, 1648 (Arch. nat., S 2295).

— Les Loges Saint Denis assis en pays de Brye, 1648 (Arch. nat., S 2295).

ancien fief, maison détruite, commune de La Haute-Maison.

Logis (Les),

ferme détruite, commune de La Ferté-Gaucher.

— Voy. Masure (La).

Logis (Les),

— Devant les Logis, 1815 (Cadastre).

lieu dit, commune de Montdauphin.

Lognes,

— Lauconis sylva, viie siècle (Pseudo-Frédégaire ; cf. Le Moyen-Age, 1908, p. 298).

— Altare de Oingniata, 1104 (Du Plessis, II, p. 19).

— Apud Laonias, Loengnes, 1209 (Poupardin, Saint-Germain-des-Prés, II, p. 162 et 164).

— Longnes, 1227 (Cart. Lagny, fol. 28 v°).

— Leugnes, 1251 (Arch. nat., S 1417b).

— Villa que dicitur Ongne, 1270 (Cart. Lagny, fol. 123 v°).

— Ecclesia de Lugnis, xiiie siècle (Cart. N.-D. de Paris, I, 17).

— Lugnes, 1283 (Cart. N.-D. de Paris, III, 117).

— Loingnes, 1464 (Arch. nat., S 2012).

— Loignes en Brye, 1569 (Arch. nat., S 1008a).

— Longnes en Brye, 1650 (Arch. nat., S 1008a).

— Ognes en Multien, xviie siècle (Arch. S.-et-M., B 180).

— Ognes, 1720 (Saugrain).

commune, canton de Lagny.

En 1789, Lognes faisait partie de l'élection et de la généralité de Paris et suivait la coutume de Meaux. L'église paroissiale, dédiée à saint Martin, appartenait au diocèse de Paris, doyenné de Lagny ; l'abbé de Lagny présentait à la cure.

Lognes,

— Logne, 1830 (Cadastre).

ferme, communes de Châtres et de Fontenay-Trésigny.

Loing (Le),

— Lupa, 1070 (Prou, Philippe Ier, p. 139) et 1080 (Annales Gâtinais, XXIX, 1911, p. 327).

— Loupe, vers 1120 (Annales Gâtinais, XIII, 1895, p. 327).

— Lupa fluvium, 1190 (Delaborde, Philippe-Auguste, I, p. 364).

— Riparia de Loing, 1241 (Annales Gâtinais, XXII, 1904, p. 161).

— Riparia de Loeing, 1243 (Arch. nat., S 5168).

— Molendini de Huleto siti in riparia Lodonis, 1244 (Arch. nat., S 5169).

— Loaing, 1384 (Arch. nat., P 131, fol. 130).

— Louain, 1485 (Arch. nat., X1c 220a, n° 45).

rivière, affluent de la Seine, prend sa source dans le département du Loiret et entre dans celui de Seine-et-Marne à Bransles, au confluent du Bez ; il arrose successivement les territoires des communes de Château-Landon, Souppes, La Madeleine, Bagneaux, Saint-Pierre-lès-Nemours, Nemours, Montcourt-Fromonville, Grez-sur-Loing, La Genevraye, Montigny-sur-Loing, Épisy, Écuelles et Moret-sur-Loing, où se termine son cours de 250 kilomètres.

Précédente Page 321 sur 581 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays