Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Précédente Page 528 sur 581 Suivante

Thillecourt,

— Tellicourt, 1562 (Arch. nat., P 17, n° 130).

— Thillecourt, 1668 (Arch. nat., Q1 1427).

ancien fief, commune d'Héricy.

Thiolet (La fontaine du),

— 1835 (Cadastre).

lieu dit, commune de Coulombs.

Thiou,

— 1823 (Cadastre).

moulin détruit, commune de Chaumes.

Thiou,

— Thioust, 1587 (Arr.-ban Provins).

— La Mothe Tiou, 1668 (Arch. S.-et-M., B 602).

— Le fief de Thiou, 1703 (Arch. S.-et-M., B 603).

ancien fief, commune de Vieux-Champagne.

Thivernoux (Les),

— xviiie siècle (Arch. S.-et-M., H 425).

ancien lieu dit, commune de Noisy-sur-École.

Thomassine (La),

ancien fief, commune de Dhuisy.

Thomassins (Les),

— Un fief dit Jehan Chastelain, autrement les Thomassins, situé à Saint Germain, 1635 (Arch. S.-et-M., B 508).

— Le fief, terre et seigneurie de Jean Chastellain, autrement dict les Tomassins, au lieu de Saint Germain Laxit, 1652 (Arch. nat., T 1649).

— Le fief, terre et seigneurie de Jean Chastellain, anciennement dit les Tomassins, 1663 (Arch. nat., T 1648).

— L'hotel au Chatelain ou les Thomassins, 1779 (Arch. nat., T 1648).

ancien fief, maison détruite, commune de Saint-Germain-Laxis.

Thomery,

— Taumeriacum, 1220 (Histor. France, XXIII, 662).

— Taumery, 1344 (Arch. nat., JJ 75, fol. 49 v°).

— Taumery en la chastellenie de Moret en Gastinoiz, 1379 (Arch. nat., JJ 117, fol. 32).

— Taumery lez Moret, 1489 (Arch. nat., S 1047).

— Thaumery, 1504 (Arch. nat., S 1047).

— Thaumery près Moret en Gastinois, 1554 (Arch. nat., ZZ1 301, p. 83).

— Thaumery en Biere, 1594 (Arch. nat., Q1 1404, fol. 31).

— Thomery en Gastinois, 1725 (Arch. nat., S 1047).

— Thomery près Fontainebleau, 1761 (Arch. nat., S 1047).

commune, canton de Moret-sur-Loing.

En 1789, Thomery faisait partie de l'élection de Melun et de la généralité de Paris, et était régi par la coutume de Melun. L'église paroissiale, sous le vocable de saint Amand, appartenait au diocèse de Sens, doyenné de Milly ; l'archevêque de Sens en était le collateur.

Thometry (La),

— 1766 (Arch. nat., S 2001).

ancien lieu dit, à La Grande Conquillie, commune de Bannost.

Thorigny-sur-Marne,

— Vinea sita Tauriniaco, vers 700 (Arch. nat., K 4, n° 1).

— Torengniacum, 1175 (ms. de Chaalis).

— Capella de Thoriniaco, vers 1180 (Cart. Lagny, fol. 6).

— Toriniacum, xiie siècle (Cart. Lagny, fol. 3).

— Thorrigniacum, 1248 (Cart. Lagny, fol. 59 v°).

— Torengni, 1253 (Bibl. nat., ms. français 11003, fol. 233 v°).

— Thoregny, 1274 (Arch. nat., S 1324b).

— Toregni, 1283 (ms. français 11003, fol. 230).

— Toregniacum, xiiie siècle (Arch. nat., LL 46, fol. 62).

— Thorengnyacum, 1345 (Arch. Oise, H 293).

— Thorigny lez Laigny sur Marne, 1488 (Arch. nat., Q1 1414).

— Thoreni, xve siècle (Obit. prov. Sens, I, p. 365).

— Toregny, 1549 (Terrier de Claye, fol. 53).

— Thorigny en France, 1549 (Arch. nat., Y 94, fol. 351).

— Torrigny, 1720 (Saugrain).

commune, canton de Lagny.

— Le nom de Thorigny-sur-Marne a été substitué à celui de Thorigny par décret du 1er août 1913.

Thoury,

— Le fief de Thory dit Bloqueaux, xviie siècle (Benoist).

ancien fief, commune de May-en-Multien.

Thoury,

— Granchia de Toiriaco, Toiri, 1236 (Cart. chap. Meaux, t. II, p. 43).

maison détruite aux environs de Meaux.

Thoury,

— Tohirei, xie siècle (Liber sacramentorum).

— Thoriacum, 1164 (Annales Gâtinais, XXIII, 1905, p. 93).

— J. de Thoiri, 1187 (Poupardin, Saint-Germain-des-Prés, II, p. 21).

— S. de Thoriaco, 1210 (Longnon, I, p. 128).

— Tori, Toriacum, 1220 (Histor, France, XXIII, 663).

— Parrochia de Thoriaco juxta Flagiacum, xiiie siècle (Arch. nat., S 5170, n° 30).

— Le fief de Thoury près Ferrottes, 1597 (Arch. Loiret, A 1277, fol. 154).

hameau, commune de Thoury-Ferrottes.

Thoury-Ferrottes,

commune, canton de Lorrez-le-Bocage.

En 1789, Thoury-Ferrottes faisait partie de l'élection de Montereau et de la généralité de Paris, et suivait la coutume de Sens. L'église paroissiale, dédiée à saint Pierre et saint Paul et à saint Blaise, appartenait au diocèse de Sens, doyenné de Marolles, et elle était à la collation de l'archevêque.

Précédente Page 528 sur 581 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays