Dictionnaire topographique de la France

Comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES

Accueil :: Navigation par dictionnaire :: Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Dictionnaire du département : Seine-et-Marne

Précédente Page 573 sur 581 Suivante

Villevaudé,

— Vilvaudet, xviiie siècle (Arch. S.-et-M., E 181).

ancien lieu dit, commune de Chaintreaux.

Villevier,

— La pointe de Villevier, 1235 (Arch. nat., S 1322).

— Le marchais de Villevier, 1340 (Arch. nat., S 1324b).

— Vullevier, 1371 (Arch. nat., S 1324b).

— Veullevier, 1372 (Arch. nat., S 1322).

ancien lieu dit, commune d'Annet-sur-Marne.

Villiénard,

— 1779 (Min. not. Nemours).

maison détruite, commune de Voulx.

Villiers,

— 1785 (Arch. S.-et-M., H 473).

ancien fief, commune de Beautheil.

Villiers,

— 1812 (Cadastre).

lieu dit, commune de Blandy.

Villiers (La Fontaine),

— La fontaine Veillère, 1650 (Arch. nat., S 5162b, n° 15).

commune de Donnemarie-en-Montois.

Villiers,

— Les Villiers, 1487 (Arch. nat., S 1001).

ancien lieu dit, commune de Juilly.

Villiers,

— L'ostel, granche et pourpris en la ville de Villiers, 1408 (Arch. nat., S 1158a).

— Une chappelle à Villiers, 1449 (Arch. nat., S 1158a).

— Villers, 1460 (Arch. nat., S 1158a).

— Villiers en Brye, 1557 (Arch. nat., S 1158a).

— La ferme et métairie de Villiers, 1573 (Arch. nat., S 1143).

— Villiers, parroisse de Machault en Brye, 1612 (Arch. S.-et-M., B 434).

— Villers, 1813 (Cadastre).

hameau, commune de Machault.

Villiers,

— 1671 (Arch. nat., Q1 1414).

ancien lieu dit, commune de Messy.

Villiers,

— Haut et Bas Villiers, 1635 (Arch. S.-et-M., E 1336).

ancien fief, commune de Moisenay.

Villiers,

— Villiers en la parroisse de Nanteau, 1384 (Arch. nat., P 131, fol. 109).

ancien lieu dit, commune de Nanteau-sur-Essonne.

Villiers,

— L'hostel de Villiers sur le chemin de Saint Germain Laxi, 1599 (Arch. nat., T 1649).

maison détruite, commune de Rubelles.

Villiers,

— 1839 (Cadastre).

lieu dit, commune de Saint-Barthélemy.

Villiers,

— Villiers-sur-Seine, 1484 (Arch. nat., S 263).

— L'ostel assiz à Villiers, 1498 (Arch. nat., S 263).

— La ferme de Villiers, 1535 et 1702 (Arch. nat., S 263).

ferme et maison détruite, commune de Saint-Fargeau.

Villiers,

— Villiers soubs Foujeu, parroisse de Saint Yllier lez Provins, 1486 (Bibl. nat., ms. latin 5467, p. 118).

— Villiers soubz Fouju, 1587 (Arr.-ban Provins).

ancien lieu dit, commune de Saint-Hilliers.

Villiers,

— Les masures de Villiers, xviiie siècle (Terrier de Montigny-Lencoup).

ferme, commune de Salins.

Villiers,

— Vilers, xiie siècle (Arch. nat., L 877, n° 22).

— Villers emprès Tournant en Brie, 1388 (Arch. nat., S 1175).

— Villers les Tournan, 1389 (Arch. nat., S 1175).

— Villers en Brie, 1400 (Arch. nat., S 1175).

— Villiers en la parroisse de la Magdelene dudit Tournan, 1447 (Arch. nat., Q1 1408).

— Villers, xviiie siècle (Arch. nat., Q1 1408).

maison détruite, commune de Tournan.

Villiers (Le),

— Le Villier, xviiie siècle (Arch. S.-et-M., H 425).

ancien lieu dit, commune de Noisy-sur-École.

Villiers-Chappuys,

— Villiers-Chapuis, 1748 (Arch. S.-et-M., E 1625).

hameau, ancien fief, commune de Machault.

Villiers-en-Bière,

— Th. de Villaribus, 1257 (Arch. nat., L 901, n° 17).

— Vilers, 1301 (Olim, IV, fol. 45 v°).

— Villares in Bieria, vers 1350 (Pouillé).

— Villers, 1387 (Arch. nat., S 333).

— Villiers en Biere, 1394 (Arch. nat., S 2070).

commune, canton de Melun-sud.

En 1789, Villiers-en-Bière faisait partie de l'élection de Melun et de la généralité de Paris et suivait la coutume de Melun. L'église paroissiale, dédiée à saint Martin, appartenait au diocèse de Sens, doyenné de Melun ; l'archevêque de Sens en était le collateur.

Villiers-la-Commanderie,

— Nemus de Vilers quod est inter Fromunvillam et Darveiam, 1193 (Ann. Gâtinais, XIII, 1895, p. 366).

— La forteresse de Villiers sur Grez en Gastinois, 1422 (Arch. nat., JJ 171, n° 292).

— Villiers la Commanderie, 1699 (Min. not. Nemours).

ancienne forteresse à Hulay, commune de Grez-sur-Loing.

Villiers-la-Seine,

— La ferme et fief de Villiers le Seine, 1553 (Arch. S.-et-M., E 1550).

— Villiers le Sesne, 1694 (Arch. nat., Q1 1399).

— Dépend de Montgazon un fief nommé Villiers le Seyne, 1723 (Arch. S.-et-M., E 1119).

ferme, ancien fief, au finage de Courquetaine.

Villiers-les-Maillets,

— Le château de Villiers les Maillietz, 1656 (Arch. nat., Y 193, fol. 237).

hameau, château disparu en 1775, commune de Saint-Barthélemy.

Villiers-Saint-Georges,

— V. de Villers, 1194 (Bibl. nat., nouv. acq. latines 2368, n° 5).

— Vilers Dangeorge, 1249 (Rôles des fiefs, 833 et 896).

— De Villaribus Dan Jorge, 1264 (Cart. N.-D. de Paris, II, 229).

— Vilers Dant Jorge, 1270 (Cart. Renier Accorre, fol. 171).

— Lou mesnil de Vilers Dant Jorge, 1272 (Cart. Renier Accorre, fol. 172 v°).

— Vilers, 1274 (Actes Provins, p. 11).

— Dangorje, 1275 (Longnon, I, p. 337).

— Vilers Danjorge, 1275 (Cart. Renier Accorre, fol. 115 v°).

— Villiers, 5741275 (Longnon, I, n° 7187).

— H. de Villariis, xiiie siècle (Obit. prov. Sens, I, p. 944).

— Vilers Dam Jorge, 1308 (Actes commune Provins, p. 210).

— Villers Saint George, 1497 (Arch. nat., S 1012, p. 198).

— Villares Dampni Georgii, 1498 (Arch. nat., S 1012, p. 195).

chef-lieu de canton, arrondissement de Provins.

En 1789, Villiers-Saint-Georges faisait partie de l'élection de Provins et de la généralité de Paris, et était régi par la coutume de Sens. L'église paroissiale, sous le vocable de saint Georges, appartenait au diocèse de Sens, doyenné de Provins ; l'archevêque de Sens présentait à la cure. Les communes de Flaix et de Champcouelles ont été réunies à Villiers-Saint-Georges par ordonnance royale du 21 février 1841.

Précédente Page 573 sur 581 Suivante



Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques - Collection de documents inédits sur l'Histoire de France

© CTHS - Paris 2015   Nous contacter
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, y compris la photographie et le microfilm, réservés pour tout pays